Tautog SS-199 - Histoire

Tautog SS-199 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tautog
(SS-199 : dp. 1 475 (surf.), 2 370 (subm.); 1. 307'2"; n. 27'3"; dr. 13'3"; s. 20 k. (surf.), 8.75 k. (subm.);cpl. 65; a. 10 21" tt., 1 3"; cl. Tambour)

Le premier Tautog (SS-199) a été posé le 1er mars 1939 à Groton, Connecticut, par la Eleetrie Boat Co.; lancé le 27 janvier 1940; parrainé par Mme Riehard S. Edwards, et commandé le 3 juillet 1940, le lieutenant Joseph H. Willingham aux commandes.

Après un bref entraînement à Long Island Sound, le Tautog est parti pour les Caraïbes lors de sa croisière d'essai qui a duré du 6 septembre au 11 novembre. Elle est retournée à New London et a opéré à partir de cette base jusqu'au début de février 1941, date à laquelle elle a reçu l'ordre de se rendre aux îles Vierges.

À la fin d'avril, elle est revenue à New London, a chargé des fournitures et a navigué avec deux autres sous-marins pour Hawaï le 1er mai. Après des voyages à Coco Solo et à San Diego, ils arrivèrent à Pearl Harbor le 6 juin. Tautog a opéré dans la région hawaïenne jusqu'à la mi-octobre. Le 21 octobre, elle et Thresher (SS~200) se sont lancées en mer, sous des ordres scellés, pour commencer une patrouille de guerre simulée de 45 jours, à plein temps, dans la région de Midway. Pendant 38 jours consécutifs, les deux sous-marins ont fonctionné en immersion pendant 16 à 18 heures par jour. Tautog est revenu à Pearl Harbor le 5 décembre.

Deux jours plus tard, le dimanche 7 décembre, Tautog était à la base sous-marine lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Quelques minutes après les premières explosions de bombes ennemies sur l'île Ford, les équipes d'artillerie de Tautog sont entrées en action et, avec l'aide du Narwhal (SS-167) et d'un destroyer, ont éclaboussé un avion lance-torpilles japonais alors qu'il survolait Merry Point.

La première patrouille de guerre du Tautog a commencé le lendemain de Noël et l'a emmenée aux îles Marshall pour des travaux de reconnaissance. Après 26 jours dans la région pour recueillir des informations, en particulier sur Kwajalein, le sous-marin est revenu à Pearl Harbor le 4 février et a été acheminé vers l'île de Mare pour y être entretenu.

Le 9 avril, le Tautog s'est dirigé vers l'ouest en direction d'Hawaï et a commencé sa prochaine patrouille de guerre en quittant Pearl Harbor 15 jours plus tard. Sa zone assignée était à nouveau dans les Marshalls. Le 26, près de l'île Johnston, alors qu'il se dirigeait vers sa station, le Tautog aperçut le périscope d'un sous-marin ennemi qui manœuvrait apparemment pour atteindre une position de tir favorable. Tautog a fait un virage serré et a tiré une torpille qui a coulé le sous-marin japonais RO - 3O.

Peu de temps après son arrivée dans les Marshalls, Tautog a reçu l'ordre de Truk pour intercepter les navires revenant de la bataille de la mer de Corail. Dans l'obscurité du matin du 15 mai, elle a suivi un navire sombre, mais la première lueur de l'aube a révélé qu'il portait les marques d'un navire-hôpital. Deux jours plus tard, Tautog a entendu les hélices d'un sous-marin, et quand il est apparu, elle a tiré deux torpilles sur lui. Tautog est immédiatement allé à 150 pieds et est resté là jusqu'à ce qu'elle entende une forte explosion. Bien que le navire japonais n'était pas en vue lorsque le Tautog a fait surface, il n'a pas été officiellement crédité d'un naufrage. Plus tard dans la matinée, Tautog a aperçu un autre sous-marin avec la désignation 1-28 clairement discernable sur sa tourelle. Elle a tiré deux torpilles. Un a touché et désactivé le sous-marin ennemi, et un troisième a envoyé du L-28 au fond.

Le Tautog a aperçu deux navires quittant Truk le 22 mai et a lancé une attaque sonore submergée sur le plus grand. L'équipage du sous-marin américain pensait avoir coulé la cible, mais le cargo de 5 461 tonnes Sanko Maru n'avait été que endommagé. Trois jours plus tard, Tautog a lancé une attaque depuis la profondeur du périscope contre un cargo. Sa propagation de torpilles a envoyé Shoka Maru au fond. La patrouille a pris fin à Fremantle le 11 juin.

Sa troisième patrouille de guerre, menée du 17 juillet au 10 septembre, a emmené Tautog dans les eaux au large de la côte d'Indoehina. La chasse y fut très pauvre et elle ne rencontra qu'un seul navire, l'Ohio Maru, qu'elle coula le 6 août.

Tautog a été réaménagé par Holland (AS-3) à Albany, au sud de Fremantle. Chargé de mines, le sous-marin a pris le large le 8 octobre pour une combinaison offensive et patrouille minière. Le 20 octobre, ses guetteurs ont repéré la silhouette sombre d'un navire à travers une rafale de pluie. Submergeant doucement, le sous-marin a déterminé que le navire était une goélette de pêche de 75 tonnes. Tautog s'est préparé pour la bataille, a fait surface, a fermé le champ de tir et a tiré un coup à travers la proue de la goélette qui l'a amenée à. L'étranger a brisé les couleurs japonaises et a hissé un drapeau de signalisation. L'enquête a révélé qu'un erew japonais et quatre Philippins étaient à bord. Les Philippins ont nagé jusqu'au sous-marin et se sont ensuite enrôlés dans la marine américaine. Les Japonais ont reçu l'ordre de prendre leurs bateaux mais ont refusé de le faire. Trois obus tirés dans la poupe de la goélette ont désactivé son gouvernail et son hélice. Les Japonais ont ensuite lancé un bateau, ont reçu de l'eau et ont été dirigés vers la terre la plus proche. Lorsque Tautog a ouvert le feu pour couler le navire, plusieurs autres Japonais ont émergé et se sont précipités dans le bateau. Dix autres coups laissèrent la goélette une carcasse en feu.

Le 27 octobre, le Tautog a suivi un cargo à passagers jusqu'à la tombée de la nuit et lui a tiré deux torpilles. Un incendie s'est déclaré dans la cible à l'arrière, sa proue s'est élevée dans les airs et le navire non identifié a coulé en quelques minutes. Le lendemain, une série de torpilles tirées sur un autre merehantman s'est avérée être des ratés. Cependant, les navires d'escorte

avaient vu leurs traces, et le sous-marin a reçu une charge de profondeur complète qui n'a causé aucun dommage sérieux. Dans la nuit du 2 novembre, Tautog a planté les mines au large de Haiphong, en Indoehina, plusieurs explosant au fur et à mesure de leur mise en place. Le 11 novembre, elle a tiré une torpille sur un autre navire de transport de passagers. Il a manqué et a alerté une escorte qui a donné à Tautog une attaque de grenade sous-marine sévère. Cinq explosions à proximité du sous-marin ont causé d'importants dommages mineurs. Le sous-marin est retourné à Fremantle 10 jours plus tard pour réparation et carénage.

Sa cinquième patrouille de guerre, du 15 décembre 1942 au 30 janvier 1943, emmena le Tautog dans la mer de Java, près des îles Ambon, Timor et Célèbes. Elle a rencontré un cargo dans le détroit d'Ombai la veille de Noël et l'a suivie jusqu'à 3 h 06 le lendemain matin, lorsqu'elle a tiré une série de trois torpilles à partir de ses tubes d'étambot. Deux coups ont envoyé Banshu Maru No. 2 dans une tombe aquatique. Tautog est allé en profondeur et a commencé à se retirer vers l'ouest. Les patrouilleurs ennemis l'ont maintenue au sol pendant 10 heures avant de se retirer. Cette nuit-là, Tautog se dirigeait vers le détroit d'Alors lorsqu'elle aperçut un navire, que l'on croyait être un cargo, venant vers l'ouest, accompagné d'une escorte. Ils se sont soudainement tournés vers Tautog et ont été reconnus comme une équipe de lutte anti-sous-marine. Le sous-marin est allé en profondeur mais a quand même reçu un violent coup de poing. Le 5 janvier 1943, le Tautog aperçut une voile au large de sa proue bâbord et ferma rapidement le navire. Il s'est avéré qu'il s'agissait d'une embarcation indigène avec une douzaine de marins mahométans, quatre femmes, plusieurs bébés, quelques ehiekens et une chèvre à bord. Après avoir examiné les papiers du navire, le commandant de Tautog, le lieutenant Comdr. William B. Sieglaff, a permis au navire de reprendre son voyage. Le 9 à 0838, Tautog a aperçu un croiseur de classe Natori au large d'Ambon, à une distance d'environ 3 000 mètres. Trois minutes plus tard, le sous-marin a tiré sa première torpille. À 9 h 43, son erew a entendu une forte explosion et un son a signalé que les vis du croiseur s'étaient arrêtées. Dans les minutes qui ont suivi, alors que le croiseur faisait route à vitesse réduite, Tautog a tiré deux autres torpilles. Pendant ce temps, le croiseur ennemi s'est ouvert avec un tel barrage que le sous-marin n'a pas pu le suivre pendant une autre attaque.

Tautog a aperçu un cargo le 22 janvier dans la mer de Banda et trois des torpilles du sous-marin l'ont envoyé au fond. La victime a ensuite été identifiée comme étant Hasshu Maru, un ancien cargo à passagers Duteh qui avait été repris par les Japonais. Tautog s'est ensuite dirigé vers Fremantle.

Sa prochaine patrouille a été menée dans le Détroit de Makassar et autour de Balikpapan du 24 février au 19 avril. Le jour de la Saint-Patrick, elle a aperçu un pétrolier échoué avec des dommages à la surface d'une attaque aérienne. Une torpille, bien placée près de la poupe, a produit une explosion secondaire, et le navire s'est installé par la poupe. Le 9 avril, dans les Célèbes au large de l'île de Boston, Tautog fit monter un convoi de cinq navires. Elle a coulé le destroyer Isonami avec trois torpilles, puis a envoyé le cargo Penang Maru de 5 214 tonnes au fond avec une autre propagation. Au cours de cette patrouille, Tautog a également coulé une goélette, un voilier et un sampan à moteur avec ses canons de Deek.

Tautog est sorti de Fremantle le 11 mai et s'est dirigé vers une zone de patrouille qui comprenait la mer de Flores, le golfe de Boni, la mer des Moluques, la mer de Célèbes et le golfe de Moru. Le 20 mai, il coule un sampan avec ses canons de pont. Le 6 juin, le sous-marin a tiré une propagation de trois torpilles sur un cargo au large de l'entrée du détroit de Basalin. La première torpille a marqué un coup 20 secondes après avoir été tirée et un éclair vert jaunâtre est monté au milieu du navire de Shinei Maru alors qu'elle tombait. Le Tautog a coulé le cargo de 4 474 tonnes Meiten Maru le 20 avant de mettre fin à sa patrouille de 53 jours à Pearl Harbor. Le sous-marin a ensuite été renvoyé aux États-Unis pour une révision au Hunter's Point Navy Yard. Elle a suivi une formation de recyclage lorsque les travaux de triage ont été achevés et ont commencé pour Hawaï.

Le 7 octobre, le Tautog a quitté Pearl Harbor pour patrouiller dans les eaux près des îles Palau. Le 22, il fait surface près de Fais Island pour bombarder une usine de phosphate. Elle a coulé le sous-marin Chaser No. 80 le 4 novembre et a endommagé par la suite un pétrolier et trois cargos. Avec toutes ses torpilles dépensées, Tautog a dépisté un eonvoy depuis deux jours en communiquant par radio sa position de nouveau à Pearl Harbor avant qu'elle ne soit revenue à Midway le 18 novembre.

La neuvième patrouille de guerre de Tautog a commencé le 12 décembre 1943 et l'a emmenée dans les eaux nationales japonaises, au sud-est de l'île de Shikoku et le long de la côte sud de Honshu. Le 27 décembre, elle a tiré une propagation de trois torpilles sur un cargo et a fait une attaque similaire sur un navire à passagers. Cependant, elle n'a jamais appris les résultats de ces attaques car les escortes ennemies l'ont forcée à aller en profondeur et l'ont maintenue au sol pendant quatre heures alors qu'elles faisaient pleuvoir 99 grenades sous-marines sur elle. Le 3 janvier 1944, le Tautog traque un cargo au large de l'embouchure de la rivière Kumano Kawa, à environ 800 mètres de la digue. Elle a tiré une propagation de trois torpilles, a tourné et s'est dirigée vers l'eau profonde. Le sous-marin a remonté son périscope, mais une explosion a rempli l'air de débris et a obscurci le Sawhu Maru lorsque le cargo a coulé. Le bruit des hélices à grande vitesse qui approchaient et un avion de patrouille qui se rapprochait ont convaincu le sous-marin qu'il était temps de partir.

Le lendemain, Tautog a établi un contact radar avec un navire et a suivi la cible tout en travaillant vers une bonne position de tir. Une série de six torpilles a produit quatre coups qui ont brisé ~ un Maru en deux. La dernière fois qu'ils ont été vus, la proue et la poupe de l'homme auriculaire étaient toutes les deux en l'air. Le 11 janvier, elle a intercepté deux cargos et a tiré trois torpilles sur le premier et plus gros, et une sur le second. Eseorts a forcé Tautog à s'enfoncer profondément, mais des explosions chronométrées ont indiqué un coup sur chaque navire. Le sous-marin a plus tard été crédité d'infliets dommages moyens au Koggo Maru. Elle est revenue à Pearl Harbor le 30 janvier pour un carénage par Bushnell (AS-16).

Les affectations de Tautog pour sa 10e patrouille de guerre l'ont emmenée dans les eaux anciennes du Pacifique nord près des Kouriles, de Paramushiro au sud jusqu'aux principales îles du Japon et à la côte nord-est d'Hokkaido. Le sous-marin a fait le plein de carburant à Midway et est entré dans sa zone de patrouille le 6 mars. La seule victime de la guerre du sous-marin s'est produite ce jour-là. Alors que plusieurs membres de son équipage effectuaient des travaux d'urgence sur le pont, une vague géante les a tous renversés et a balayé un homme par-dessus bord.

Le 13 mars, le Tautog a suivi un cargo jusqu'à ce qu'il atteigne une bonne position pour une attaque, puis a tiré deux torpilles qui ont envoyé le Rgua Maru sous la poupe en premier. Elle a alors aperçu un autre navire à l'horizon et a commencé une approche submergée. Le sous-marin a fermé le champ de tir et a tiré une série de trois torpilles qui ont coulé le cargo Shojen Maru. Alors qu'il rentrait chez lui dans la nuit du 16 mars, le Tautog a effectué une surveillance radar sur un convoi de sept navires au large de Hokkaido. Elle a manœuvré en position du flanc tribord de l'ennemi de sorte que deux navires se chevauchaient presque et a tiré quatre torpilles. Après avoir vu le premier exploser contre le vaisseau le plus proche, Tautog a été poussé en profondeur par une escorte, mais a entendu deux explosions chronométrées et des bruits de rupture accompagnés d'autres explosions. Tautog poursuivit les navires restants et attaqua à nouveau de leur flanc tribord. Elle a tiré trois torpilles sur un cargo de taille moyenne et quatre sur un autre navire. Un destroyer japonais a fermé le sous-marin, l'a forcé à s'enfoncer et l'a soumis à une attaque à la grenade sous-marine pendant une heure et demie. Tautog a été officiellement crédité du naufrage du destroyer Shirakumo et du cargo à passagers Nichiren Maru. Elle est revenue à Midway le 23 mars.

Au cours de sa prochaine patrouille, du 17 avril au 21 mai, Tautog est revenu aux Kouriles. Le 2 mai, elle a aperçu un cargo dans un petit port entre Banjo To et Matsuwa To. Le sous-marin a tiré quatre torpilles à une distance de 2 000 mètres. Un coup a obscurci la cible. Une heure plus tard, elle a tiré deux autres et a marqué un autre coup. Le cargo de l'armée de 6 973 tonnes Rvogo Maru s'est installé dans 24 fqet d'eau avec ses ponts inondés. Le lendemain matin, Tautog a fait un eontset radar dans un épais brouillard. Elle a fermé le navire ennemi et a tiré quatre torpilles avec deux frappant la cible. Le sous-marin a tourné en rond pour un tir de suivi, mais cela a été difficile car l'eau était couverte de barils d'essence, de débris et de radeaux de sauvetage. Lorsque Tautog a vu pour la dernière fois Fushima Maru à travers le brouillard, sa poupe était submergée et sa proue en l'air. Le 8 mai, le sous-marin a contacté un convoi se dirigeant vers Esan Saki. Elle a tiré trois torpilles sur le plus gros navire. Un coup a ralenti la cible, et deux autres torpilles ont laissé le Migazaki Maru couler par la poupe. Les escortes ont forcé Tautog en profondeur et la profondeur l'a chargée pendant sept heures sans faire de dégâts. Quatre jours plus tard, le sous-marin a tiré trois torpilles sur le Banei Maru n°2 et l'a vu disparaître dans un nuage de fumée.

Le 23 juin, le Tautog quitte Pearl Harbor pour les eaux japonaises afin de patrouiller les côtes est de Honshu et Hokkaido. Le 8 juillet, elle a arrêté un petit cargo mort dans l'eau avec une propagation de torpilles et a suivi avec un autre qui a coulé le navire. Un seul survivant, embarqué à bord du sous-marin, a identifié le navire comme étant le Matau Maru qui transportait une charge de bois de Tokyo à Muroran. Le lendemain, Tautog patrouillait à la surface, près de Simusu Shima, lorsqu'elle a aperçu un navire qui arrivait à l'horizon. Elle a submergé, a fermé la gamme, a identifié le navire comme un bateau à vapeur côtier et a fait surface. Elle a tiré 21 obus de 6 pouces sur la cible, déclenchant un incendie et provoquant une explosion qui a soufflé sur la poupe de la cible. Elle a ensuite sauvé six survivants d'un canot de sauvetage submergé qui a identifié leur navire comme le Hokoriu Maru, en route des îles Bonin à Tokyo chargé d'huile de noix de coco.

Le 2 août, Tautog aperçoit plusieurs hanches au large de Miki Saki. Elle a tiré trois torpilles sur un cargo à une distance de 800 mètres. Le premier coup a provoqué une explosion secondaire qui a obscurci la cible, et la seconde a soulevé une colonne de fumée noire. Lorsque l'air s'est dégagé, le cargo Konei Maru avait coulé. Le sous-marin a été brièvement attaqué par des escortes mais les a évitées et a mis le cap sur Midway. Le Tautog y est arrivé le 10 août et a été acheminé aux États-Unis pour une révision.

Le Tautog était de retour à Pearl Harbor début décembre et, le 17, il a commencé son 13e et dernier Datrol de guerre. Elle a passé à Midway et Saipan avant de prendre sa position de patrouille dans la mer de Chine orientale. Le 17 janvier 1946, Tautog aperçoit un navire se dirigeant vers elle. Elle a atteint un bon angle sur l'arc et a tiré une propagation de trois torpilles sur la cible venant en sens inverse. Un coup a soufflé sur l'arc de l'ennemi. Tautog a tiré une autre torpille d'une portée de 700 mètres; et le transport de troupes chargé, le Transport No. 15, s'est désintégré. Le clair de lune brillant du 20 janvier a révélé un navire ennemi à une distance de 10 000 ans. Tautog a attaqué du côté obscur avec deux torpilles et a ensuite regardé le navire couler. Le sous-marin s'est approché de l'épave et a sauvé un survivant qui a identifié le navire comme étant le bateau lance-torpilles Shuri Maru. L'appel d'offres était en route de Tsingtao à Sasebo et avait un effectif de 120 personnes. Le lendemain, Tautog a endommagé un pétrolier mais n'a pas pu évaluer les dégâts car il devait échapper aux escortes ennemies qui approchaient. Sur le chemin du retour vers Midway, le sous-marin a coulé un chalutier en bois avec ses canons de profondeur.

Tautog a terminé sa patrouille à Midway le 1er février et a été affecté au devoir de formation. Le 2 mars, le sous-marin a déplacé ses opérations à Pearl Harbor pour aider les avions dans la guerre au sous-marin pendant un mois avant de se diriger vers les États-Unis. Elle a atteint San Diego le 9 avril et a opéré en même temps que le département de la recherche de guerre de l'université de Californie en expérimentant avec le nouvel équipement qu'il avait développé pour améliorer la sécurité sous-marine. Le 7 septembre, elle s'est dirigée vers San Francisco pour rejoindre la Flotte de Réserve du Pacifique. Ses ordres ont été modifiés par la suite et elle est devenue en route le 31 octobre pour la côte est. Le Tautog est arrivé à Portsmouth, N.H., le 18 novembre et a été désarmé le 8 décembre 1946.

Les plans pour utiliser le Tautog comme cible lors des essais de bombe atomique à Bikini en 1946 ont été annulés et il a été affecté au 9e district naval le 9 mai 1947 en tant que navire-école de réserve. Le sous-marin a été remorqué au Wisconsin et est arrivé à Milwaukee le 26 décembre 1947. Il a fourni un service immobile au Naval Reserve Training Center pendant la décennie suivante. Le Tautog a été mis hors service et rayé de la liste de la Marine le 11 septembre 1959. Le 15 novembre 1959, il a été vendu à la Bultema Doek & Dredge Co., Manistee, Michigan, pour la ferraille.

Tautog a reçu 14 étoiles de bataille et la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Attaque de Pearl Harbor, USS Tautog (SS-199)

De : Commandant.
À : Le commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique.

Sujet : Raid aérien sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941.

Le 7 décembre 1941, le Tautog était amarré au quai 2 de la base de sous-marins des États-Unis, piloté par une section de l'équipage de secours de la 61e division sous-marine. Tautog est revenu d'une patrouille de 45 jours le 5 décembre et seulement un quart de l'équipage régulier était à bord. À 7 h 50, plusieurs hommes sur le pont ont observé trois avions volant dans la direction générale de l'U.S. Navy Yard depuis l'atterrissage de la flotte de l'AIEA. Lorsque le premier avion a largué une bombe et s'est retourné pour révéler l'insigne, on s'est rendu compte qu'une attaque était en cours. General Quarters a été sonné immédiatement et vers 7 h 55, le premier cal. .50 mitrailleuse a été mis en action. Des avions lance-torpilles, dont certains passaient très près à l'arrière de Tautog, avaient lancé une attaque contre des cuirassés amarrés à Ford Island. Vers 7 h 58, le quatrième avion en ligne a pris feu avec une forte explosion à environ 150 pieds derrière Tautog. Traceurs de l'après cal. .50 mitrailleuse et le cal tribord..30 mitrailleuses allaient dans le fuselage de cet avion à ce moment-là. États-Unis Hulbert tirait également sur cet avion. Il est certain qu'il a été touché à plusieurs reprises par le Tautog, aucun autre navire à proximité n'avait ouvert le feu. Un peu plus tard dans cette attaque, un deuxième avion a été abattu dans la même zone générale mais à plus longue portée. Tautog tirait sur cet avion mais on pense qu'il a été touché par Hulbert. D'autres attaques étaient trop éloignées pour un tir de mitrailleuse efficace de Tautog.
Conformément à la référence (a), les éléments suivants sont déclarés :
Les postes de combat étaient habités, le navire était gréé pour la plongée, complètement scellé à l'exception de l'accès aux munitions et préparé pour le départ.
Un avion a été abattu.
Aucune perte ni dommage.
On considère que la situation a été reconnue rapidement et que l'armement disponible a été rapidement mis en service. Lieutenant W.B. SIEGLAFF, U.S.N. en charge de la section des équipes de secours, assisté de l'enseigne R.F. STROUP U.S.N.R. et l'enseigne R.L. FARRAR, U.S.N.R., attaché à Tautog a géré la situation avec compétence jusqu'au retour des officiers de l'autre navire vers 8 h 30. Les mitrailleuses qui ont abattu l'avion étaient pilotées par :
MIGNONE, P.N. TM2c, U.S.N.
DIXON, I.H. GM1c, U.S.N.
FLOYD, W.E. EM1c, U.S.N.

Hulbert, amarré au quai 1, U.S. Submarine Base, a été le premier navire dans le port observé à ouvrir le feu. À 10 heures, tous sauf 10 membres de l'équipage du Tautog étaient à bord. À 17h00, le navire était ravitaillé et approvisionné pour des opérations prolongées avec tout l'équipage à bord.
[signé]
J.H. WILLINGHAM, jr.

Un jour comme aujourd'hui. 1314: Les Écossais, sous Robert the Bruce, battent l'armée d'Edouard II à Bannockburn.

1667: La paix de Breda met fin à la seconde guerre anglo-néerlandaise alors que les Hollandais cèdent la Nouvelle Amsterdam aux Anglais.

1862: escarmouche des forces de l'Union et des Confédérés à la bataille de Chickahominy Creek.

1863: Au deuxième jour de combat, les troupes confédérées ne parviennent pas à déloger une force de l'Union à la bataille de LaFourche Crossing.

1864: Le général de l'Union Ulysses S. Grant étend ses lignes plus loin autour de Petersburg, en Virginie, accompagné de son commandant en chef, Abraham Lincoln.

1900: Le général Arthur MacArthur offre l'amnistie aux Philippins qui se rebellent contre la domination américaine.

1915: L'Allemagne utilise pour la première fois des gaz toxiques dans une guerre dans la forêt d'Argonne.

1919: Les Allemands sabordent leur propre flotte à Scapa Flow, en Écosse.

1942: Les Alliés se rendent à Tobrouk, en Libye.

1945: Les forces japonaises sur Okinawa se rendent aux troupes américaines.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale


ww2dbase Après une brève période d'entraînement dans le détroit de Long Island au large de l'île du même nom à New York, aux États-Unis, le sous-marin Tautog a navigué vers la mer des Caraïbes lors de sa croisière d'essai en septembre 1940. Après avoir servi dans l'Atlantique, il a navigué pour Hawaï le 1er mai 1941 et opéré au large d'Hawaï. Lorsque les Japonais attaquèrent Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Tautog était à la base de sous-marins où son équipage manœuvrait le canon de pont et partageait le mérite d'un bombardier-torpilleur japonais abattu avec les artilleurs du sous-marin Narwhal et d'un destroyer. Au début de la guerre du Pacifique, il effectua des missions de reconnaissance dans le Pacifique central, où il coula le sous-marin japonais RO-30 le 26 avril 1942, coula le sous-marin I-28 le 15 mai, endommagea le cargo Sanko Maru le 22 mai et coula le cargo Shoka. Maru le 25 mai. Cette patrouille de guerre réussie était révélatrice de ses records de réussite pendant la Seconde Guerre mondiale, coulant un étonnant 26 navires japonais pour un total de 72 606 tonnes. Elle devait être utilisée comme cible lors des essais de bombe atomique sur l'île de Bikini en 1946, mais le plan a été annulé. Au lieu de cela, il est devenu un navire-école immobile au Centre d'entraînement de la Réserve navale des Grands Lacs. Il a été vendu à la Bultema Dock and Dredge Company de Manistee, Michigan, pour la ferraille le 15 novembre 1959.

ww2dbase Source : Wikipédia.

Dernière révision majeure : mai 2006

Carte interactive du sous-marin Tautog (SS-199)

Chronologie opérationnelle de Tautog

1 mars 1939 La quille du sous-marin Tautog a été posée à Groton, Connecticut, États-Unis.
27 janvier 1940 Le sous-marin Tautog a été lancé.
3 juillet 1940 L'USS Tautog a été mis en service.
26 avril 1942 L'USS Tautog a coulé le sous-marin japonais RO-30.
16 mai 1942 L'USS Tautog a endommagé le cargo japonais Goyo Maru dans les îles Carolines, le forçant à s'échouer pour éviter de couler.
17 mai 1942 L'USS Tautog a attaqué les sous-marins japonais I-22 et I-24 à 70 milles au sud de Truk, dans les îles Caroline, à 6 h 48, toutes les torpilles ont manqué. À 11 h 07, il découvrit l'I-28 et attaqua à nouveau, faisant cette fois couler la cible, tuant les 88 à bord.
25 mai 1942 L'USS Tautog a coulé le navire marchand japonais Shoka Maru à 440 milles au sud-ouest d'Ulithi, dans les îles Caroline.
13 mars 1944 Le sous-marin américain Tautog (SS-199) a tiré sept torpilles sur un convoi japonais à environ 20 milles à l'ouest de l'île de Rashuwa (Rasshua), dans les îles Kouriles, au Japon, dont deux ont été touchées. Combiné à l'utilisation de son canon de pont, il coule le cargo de l'armée Ryua Maru et transporte le Shojin Maru.
8 décembre 1945 L'USS Tautog a été mis hors service.

Avez-vous apprécié cet article ou trouvé cet article utile? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Partagez cet article avec vos amis:

Commentaires soumis par les visiteurs

1. Brooks Ashley Rowlett dit :
27 janvier 2010 10:54:59

TAUTOG est particulièrement important sur le plan historique, car il était à Pearl Harbor le 7/12/1941 et a un crédit partagé pour un avion japonais abattu là-bas. Le sous-marin a le nombre de naufrages JANAC (Comité d'évaluation conjoint armée-marine) le plus élevé de tous les sous-marins américains de la Seconde Guerre mondiale, bien qu'il ne soit classé que 11e par le tonnage détruit.

2. Carl Wilkes dit :
11 févr. 2011 15:24:49

Quelqu'un là-bas encore de Tautag 199 qui se souvient de mon père Gail E. Wilkes. A bord pendant la Seconde Guerre mondiale pour de nombreuses patrouilles.

3. Melissa meyer MATOWITZ dit :
20 mai 2012 19:54:59

Je cherche des informations et des photos sur mon père qui a servi sur SS199Tautog en tant que signaleur je pense. son service No USN1939852

4. Deborah Mullen Van Meter dit :
28 août 2013 12:42:58

Est-ce que quelqu'un se souvient de mon père, Francis "Moon" Mullen, il a servi à bord du SS199 pendant la Seconde Guerre mondiale et était un compagnon électricien.

5. Anonyme dit :
21 juil. 2014 14:23:35

Est-ce que quelqu'un sait ce qui est arrivé au drapeau original du capitaine représentant les navires coulés par le SS199 ? Est-ce que quelqu'un sait si un William B. Seach était le chef torpilleur sur le SS199 ?
Merci.

6. james p dawson dit :
18 mai 2015 17:03:01

Je me demandais si quelqu'un savait quelque chose sur mon père , Frank A. Dawson à bord du Tautog

7. Anonyme dit :
25 mai 2015 08:37:17

Je crois que j'ai le drapeau original du capitaine du Tautog, avec une histoire derrière. En passant, c'est génial et magnifiquement affiché.

8. Patrick Murphy dit :
26 nov. 2016 18:59:11

Quelqu'un a-t-il des informations sur mon père Marion Murphy qui a servi sur le Tautog lors de l'attaque de Pearl Harbor ? Récompenses, réalisations, quelque chose ? J'apprécierais d'entendre. Merci

9. David Stubblebine dit :
26 nov. 2016 20:48:09

Patrick Murphy (ci-dessus) :
Le 31 décembre 1941 Muster Roll pour l'USS Tautog liste un Seaman 2nd Marion (n) Murphy, numéro de service 356 51 70, dans le cadre de l'équipage depuis le 27 Sep 1941 et avec une date d'enrôlement du 11 février 1941. Les Muster Rolls sont à peine plus qu'une liste de noms, il n'y aurait donc aucune mention de ses actions le 7 décembre 1941 ou à tout autre moment. Si vous êtes intéressé par son service dans la Marine, je vous recommande fortement de demander son livret de service. Voir : https://www.archives.gov/veterans/military-service-records

10. Bob Coty dit :
7 déc. 2016 20:37:11

Je recherche des informations d'équipage sur mon oncle Francis Joseph Coty qui a servi lors de l'attaque de Pearl Harbor ? Toute information serait appréciée. Merci

11. charles watts dit :
28 avril 2019 12:05:48

Mon beau-père lui a servi son nom à l'époque était Paul Adams Wagner. Il l'a changé en Richard L. Manley. aimerait savoir quand il a servi.

12. David Stubblebine dit :
28 avril 2019 17:32:59

Charles Watts (ci-dessus) :
Aucun membre d'équipage nommé Wagner n'apparaît dans les Tautog Muster Rolls. S'il était officier, son nom n'apparaîtrait pas non plus dans les listes d'appel, sinon il semble qu'il n'était pas à bord.

13. Carl Wilkes dit :
13 nov. 2019 16:28:23

Mon père a servi sur le Tautog en tant que chef torpille et chef du bateau. 7 étoiles de missions de combat. Je n'en avais aucune idée avant sa mort. Il s'appelait Gail Wilkes mais je crois qu'ils l'appelaient Willie.

14. Ross dit :
29 nov. 2019 17:03:58

Les rôles d'appel de la marine sont intéressants à partir de cette période. Je sais que mon beau-père a déjà été affecté à la fois au Seiche (à Mare Island le 7 décembre) et au Tautog. D'après le peu qu'il dirait, je pense qu'il a été transféré avant le départ de Seiche. Ses papiers de réengagement mentionnent le numéro de coque du Seiche et le nom du Tautog. Je connais bien les commis de la Marine en tant que service sous-marin 1982-1991.

Tous les commentaires soumis par les visiteurs sont des opinions de ceux qui les soumettent et ne reflètent pas les vues de WW2DB.


L'USS Tautog et l'importance des sous-marins de la Seconde Guerre mondiale

« Lorsque j'ai pris le commandement de la flotte du Pacifique le 31 décembre 1941, nos sous-marins opéraient déjà contre l'ennemi, les seules unités de la flotte qui pouvaient affronter les Japonais pour les mois à venir. C'est à la force sous-marine que je me suis tourné pour porter la charge. C'est pour l'honneur et la gloire éternels de notre personnel sous-marin qu'ils ne nous ont jamais fait défaut en nos jours de grand péril. »
– Amiral Chester Nimitz Commandant en chef, Flotte américaine du Pacifique

Le 7 décembre 1941, quatre sous-marins étaient stationnés à Pearl Harbor. USS Narwhal, USS Dolphin, USS Cachalot et USS Tautog. Tautog (SS-199) était le seul construit à Groton, Connecticut. Elle serait également l'une des premières à tirer sur l'ennemi en ce jour fatidique. À la fin de la guerre, le Tautog serait l'un des sous-marins les plus décorés de la guerre, coulant 26 navires japonais. Son surnom ? "Le Terrible T."

La quille du Tautog a été posée le 1er mars 1939 par la Electric Boat Company. Lancé le 27 janvier 1940, il était parrainé par Mme Hallie N Edwards, l'épouse du capitaine Richard S. Edwards, le commandant du Submarine Squadron Two. Au début de sa carrière, Tautog opérera à partir de la base navale de New London jusqu'en mai 1941, date à laquelle elle déménagera à Pearl. Le 21 octobre 1941, le Tautog et l'USS Thresher (SS-200) commenceraient une patrouille de guerre simulée de 45 jours dans la région autour de l'île Midway. À l'insu des membres d'équipage, la patrouille simulée deviendrait très réelle, très bientôt. Tautog retournera à Pearl le 5 décembre 1941.

Le matin du 7 décembre, le second du torpilleur Pat Mignone était sur le pont du Tautog lorsqu'il a vu des avions survoler l'île Ford. Une grande partie de l'équipage de 59 hommes bénéficiait d'un repos bien mérité après leur patrouille de 45 jours lorsque Mignone s'est rendu compte que les avions volant à basse altitude n'étaient pas un exercice de parachutistes mais des avions ennemis larguant des bombes. Mignone se souvient que « Le quart de pont sonnait des postes de combat, mais cela a pris tout le monde par surprise. Partout dans la marine, 8 heures, c'est « couleurs » [levée cérémonielle du drapeau] et quand les sirènes ont retenti, c'est ce qu'ils pensaient que c'était. Je suis allé en bas pour sortir une mitrailleuse du casier prêt. C'était trois ponts plus bas, donc j'ai eu du mal à le monter et à le monter. J'ai demandé à quelqu'un d'autre de m'apporter des munitions. «[1] Mignone manœuvrait la mitrailleuse alors qu'il regardait les avions torpilleurs japonais volant à basse altitude se diriger vers la rangée de cuirassés. Pat se souvient avoir tiré jusqu'à ce qu'il soit à court de munitions. Ces premiers coups de feu tirés ce jour-là ont abattu l'un des avions japonais, l'amenant dans le chenal. Les huit cuirassés de Pearl à la fin du 7 décembre ont été endommagés, quatre ayant été complètement coulés. Il y a une certaine curiosité quant à savoir pourquoi les jetées sous-marines n'ont pas été ciblées. Quelle que soit la raison, c'était une erreur qui permettrait à la force sous-marine d'aider à gagner la guerre.

Vue aérienne de la base sous-marine (au centre à droite) avec le parc à carburant à gauche, vers le sud le 13 octobre 1941. Parmi les 16 réservoirs de carburant du groupe inférieur et les 10 réservoirs du groupe supérieur, deux ont été peints pour ressembler à bâtiments (le réservoir le plus haut dans le groupe supérieur et le réservoir le plus à droite dans le groupe inférieur). D'autres chars semblent être peints pour ressembler à des éléments de terrain. À côté du quai au centre droit se trouvent l'USS Niagara (PG 52) avec sept ou huit bateaux PT à ses côtés (le plus proche de la caméra) et l'USS Holland (AS 3) avec sept sous-marins à ses côtés. Environ six autres sous-marins sont aux quais à la tête de la péninsule de la base sous-marine. (Photo officielle de la marine américaine/publié)

Lors de l'attaque de Pearl, la base sous-marine, le dépôt de stockage de carburant et les dépôts de munitions sont restés intacts. Il a été estimé que si le stockage de carburant avait été attaqué, il aurait fallu plus de deux ans pour reconstituer l'approvisionnement. Après l'attaque, la force sous-marine était la seule force capable de commencer des patrouilles de guerre immédiates. Alors que les sous-marins ne représentaient que 2% de la marine américaine, ils étaient responsables du naufrage de 30% des cuirassés japonais et de 55% de tous les navires marchands japonais.

Dix-neuf jours après l'attaque, le Tautog partira en mission de reconnaissance près des îles Marshall à la recherche de la flotte japonaise. Lors de sa prochaine patrouille de guerre en avril 1942, le Tautog coulera deux sous-marins ennemis et un cargo japonais. Dans un article du Connecticut Magazine, le lieutenant Cmdr. Reginald Preston a commenté qu'« elle était le sous-marin le plus meurtrier de la guerre, et notamment le premier à couler trois sous-marins ennemis, plus tard à égalité, jamais battu. » [2] L'USS Tautog représente l'émergence de la puissance sous-marine dans les années 1940. Alors que les sous-marins ont été utilisés pendant la Première Guerre mondiale, le potentiel réel de la force sous-marine n'était toujours pas à son apogée. Une théorie est que la base sous-marine n'a pas été attaquée à Pearl parce que le Japon considérait la flotte de surface comme l'arme principale de la Marine. Et jusque là, c'était le cas. Mais avec les premiers coups de feu tirés par le Tautog et l'USS Narwhal, les sous-marins sont devenus autant une menace que leurs homologues de surface. Avec le record de guerre du Tautog, nous voyons que les sous-marins n'étaient pas seulement pour la surveillance et la reconnaissance. La force pouvait se débrouiller seule et, dans certains cas, fonctionner d'une manière qu'aucune des autres branches militaires ne pourrait le faire. Très tôt, les États-Unis ont réalisé l'importance des routes maritimes du Pacifique pour les Japonais. Le «service silencieux» avec l'aide des briseurs de code de la marine américaine a pu infliger des pertes importantes à la flotte japonaise qui a assuré la victoire dans la bataille de la mer des Philippines et a établi un blocus des îles d'origine qui a étranglé l'économie japonaise.

Avec tout ce que la force sous-marine américaine a pu accomplir pendant la guerre, elle a également payé le plus lourd tribut. Cinquante sous-marins ont été perdus et 3 628 sous-mariniers (22 % de la force) sont morts ou ont été portés disparus. Les actions de la Force sous-marine le 7 décembre et après ne font qu'illustrer la puissance et la force du service silencieux.


USS Tautog (SSN-639) - Historique de service - 1980-1997

Après une intense période d'entraînement et d'exercices opérationnels, Tautog à nouveau déployé sur WESTPAC en mars 1980. Tautog a respecté tous les engagements qui lui ont été confiés pendant cette période de tension internationale et a reçu la Médaille expéditionnaire de la Marine pour sa performance. En septembre 1980, le navire a reçu le Battle Efficiency "E", Anti Submarine Warfare "A" et Engineering "E" pour l'excellence affichée au cours de l'année précédente. Les visites portuaires à Diego Garcia, aux Philippines, à Perth, en Australie et à Guam ont été appréciées de tous.

1981 a trouvé le navire et l'équipage reposés et prêts à partir. Après un cycle d'entraînement vigoureux, Tautog navigué vers l'ouest une fois de plus à l'appui de la septième flotte dans les océans Pacifique et Indien. Il est devenu le premier sous-marin nucléaire à transiter par le détroit de Malacca, a fait surface et a visité Singapour, les Philippines, l'Australie, Diego Garcia et le Japon. Plus tard en 1982 Tautog a obtenu son troisième « E » consécutif d'ingénierie et un « DC » de contrôle des dommages pour l'excellence en ingénierie et en contrôle des dommages.

A l'hiver 1982, Tautog a rejoint l'un de ses navires jumeaux, l'USS Aspro (SSN-648), et a voyagé jusqu'aux confins gelés du Nord. Elle a opéré sous la banquise pendant deux mois et a connu le frisson rare d'une manœuvre de double surfaçage au pôle Nord avec l'USS Aspro (SSN-648).

Au cours de l'été 1983, Tautog s'est de nouveau retrouvée à opérer sous la banquise arctique. Pour fêter son arrivée au Pôle, l'équipage a organisé un pique-nique, un tir à la corde et des courses de traîneaux à chiens « autour du monde ». Voici une photo prise par IC2(SS) Chris Chrosniak et soumise par Allen Woolley. C'est une autre photo du Tautog au pôle nord de l'exercice PacSubIceEx 1-83. L'épaisseur de la glace peut être déterminée en regardant la pile de glace au-dessus de l'hydrophone.

En 1984, suite à une disponibilité du chantier naval de deux mois, Tautog a entamé une vigoureuse période d'entraînement opérationnel de l'équipage. Au printemps 1984, Tautog de nouveau voyagé vers l'ouest à l'appui des opérations de la Septième Flotte. Tautog exploité intensivement dans le Pacifique Nord, faisant des visites portuaires aux Philippines, en Thaïlande et au Japon. De nouveau, Tautog a reçu la Médaille expéditionnaire de la Marine.

Tautog a accompli un déploiement Pacifique de L'Ouest en novembre de 1984 sur son retour à Pearl Harbor. Après avoir terminé une période de retrait et d'entretien post-déploiement, elle a accueilli des opérations de commandant potentiel en février 1985 et a passé une période de liberté de trois jours à Lahaina, Hawaii, à Maui.

A l'été 1985 Tautog rejoint le sous-marin d'attaque USS La ville de New York (SSN-696) dans l'accueil d'opérations de futurs commandants.

En octobre 1985, Tautog a quitté Pearl Harbor pour un déploiement dans le Pacifique occidental et l'océan Indien, visitant Guam Singapour (pour Noël) Diego Garcia deux fois Perth, Australie les Philippines et Chinhae, Corée du Sud. A son retour à Pearl Harbor Tautog a recruté une équipe d'examen de sauvegarde du réacteur opérationnel.

De retour à Pearl Harbor en avril 1986, Tautog eu une cérémonie de passation de commandement au cours de laquelle le commandant Walter P. Stuermann a relevé le commandant T. R. Kent en tant que commandant.

En octobre 1986, Tautog a commencé une révision sans ravitaillement au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, Washington. Après des modifications et des tests approfondis, Tautog retourna à son port d'attache de Pearl Harbor, à Hawaï, le 30 mai 1989.

Tautog est parti sur son huitième déploiement du Pacifique Ouest en mai 1990 en visitant Singapour, Hong Kong, Subic Bay (Philippines) et Yokosuka (Japon). Le navire a subi un énorme typhon qui l'a empêché d'entrer dans la baie de Subic pendant près d'une semaine.

De retour à Pearl Harbor en novembre 1990, Tautog apprécié les vacances et a commencé à se préparer pour son troisième déploiement dans l'Arctique. En avril 1991 Tautog a de nouveau rejoint son navire jumeau, l'USS Aspro (SSN-648) pour trois semaines d'opérations sous-glace dans l'Arctique, se terminant dans un port de liberté à San Francisco. Après l'exercice, Tautog a effectué un soufflage d'urgence du ballast principal à partir de sa profondeur d'essai. La voici en train de sortir des profondeurs.

A l'été 1991, Tautog a accueilli le sous-marin JMSDF Akishio lors de sa croisière à mi-Pac. Plusieurs membres des deux équipages partageaient la culture de l'autre, et certains anciens membres de chaque équipage sont toujours en contact.

De plus, au cours de cet été, certains SEALs ont réussi à s'attirer des ennuis lorsqu'ils ont choisi cette opportunité pour prendre une photo de ce que Surfer Magazine a qualifié de planche de surf la plus chaude du monde. Il s'agit d'un SEAL debout au-dessus de la voile alors qu'il se trouve à quelques centimètres sous l'eau. La photo a été prise depuis le canot pneumatique du SEAL. Cette image est un scan de Surfer Magazine.

Au cours de la commémoration du 50e anniversaire de l'attaque du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor par les Japonais, Tautog a eu l'honneur d'être le sous-marin vedette, accueillant de nombreux anciens combattants distingués de la Seconde Guerre mondiale.

Fin janvier 1992, Tautog a tiré avec succès une torpille de guerre MK 48 Advanced Capability et a déposé l'ex-DARTER sous-marin diesel dans les eaux profondes juste au sud d'Oahu.

En octobre 1993, Tautog a été envoyé sur un WESTPAC émergent avec seulement quatre jours de préavis. Le navire et l'équipage ont participé à un exercice conjoint avec la Force maritime d'autodéfense japonaise, puis ont profité d'un port de liberté à Hong Kong.

En février 1995, Tautog a quitté Pearl Harbor pour son onzième déploiement WESTPAC menant des opérations conjointes avec les forces navales japonaises, coréennes et britanniques. Au cours de ce déploiement, l'équipage a encore pu profiter de ports de liberté tels que Guam, Hong Kong, Yokosuka (Japon), Sasebo (Japon), Okinawa (Japon), Chinhae (Corée du Sud) et Subic Bay (Philippines). Tautog a reçu la Médaille expéditionnaire de la Marine pour l'achèvement très réussi de cette croisière.

Le malheur arriva en février 1996 alors que le Tautog effectuait un transfert de personnel à l'embouchure de Pearl Harbor. Des vents inhabituels soufflant de Maui ont attrapé la voile et Tautog a dérivé du cap. Pendant que l'officier de pont tentait de le repositionner, il a heurté la rive ouest du port. Les dommages étaient légers - fissuration du dôme du sonar - mais il s'agissait toujours d'un incident d'échouage de navire et une commission d'enquête a été lancée pour déterminer la cause première de l'incident.

En juillet 1996, Tautog est parti sur son déploiement final, cette fois dans le Pacifique oriental, en soutenant des essais d'armes et des semaines de croisières d'orientation quotidiennes d'Aspirant. Les ports Liberty comprenaient San Diego et Esquimalt (Colombie-Britannique), avec une escale de réparation à Bangor, Washington.

Tautog a effectué sa dernière plongée le dimanche 13 octobre 1996, sa 1119e plongée, avec le LTJG Gilbertson comme officier de plongée.

Tautog's cérémonie d'inactivation a eu lieu le 25 octobre 1996. Après une période d'inactivation d'environ 6 mois, Tautog a quitté son port d'attache permanent de Pearl Harbor, à Hawaï pour la dernière fois, en route vers le chantier naval de Puget Sound pour la disposition finale.


Ce jour dans l'histoire navale : 3 mai

1777 - Pendant la Révolution américaine, le Continental lugger Surprise, dirigé par le capitaine Gustavus conyngham, capture le paquet de courrier britannique Prince of Orange et le brick Joseph dans la mer du Nord.

1898 - Pendant la guerre hispano-américaine, les Marines américains des croiseurs Baltimore et Raleigh (C 8), hissent le drapeau américain au-dessus de Cavite, aux Philippines.

1942 - L'USS Spearfish (SS 190) évacue les officiers navals et militaires, y compris les infirmières, de Corregidor avant de céder l'île au Japon.

1944 - L'USS Flasher (SS 249) coule le cargo japonais, l'USS Sand Lance (SS 381) coule le transport japonais, et l'USS Tautog (SS 199) coule le cargo de l'armée japonaise, l'USS Tinosa (SS 283) coule le cargo japonais.

1949 - La marine américaine exécute son premier tir d'une fusée Viking à haute altitude à White Sands, N.M.

1975 - L'USS Nimitz (CVN 68) est mis en service à la base navale de Norfolk, en Virginie. Seule l'Amérique peut fabriquer une machine comme celle-ci, note le président Gerald R. Ford à propos du porte-avions à propulsion nucléaire. Il n'y a rien comme elle dans le monde.

1980 - L'USS Peleliu (LHA 5) est mis en service à Pascagoula, Mississippi. C'est le dernier navire d'assaut amphibie de la classe Tarawa construit et le premier à être nommé en l'honneur des batailles livrées dans les îles Palau.|

1988 - L'USNS Victorious (T-AGOS 19) est lancé depuis les chantiers navals McDermott à Morgan City, en Louisiane. Le premier navire de surveillance océanique de sa catégorie est acquis par la Marine en 1991.

2008 - USS North Carolina (SSN 777) est mis en service au port de Wilmington, Caroline du Nord, avant de naviguer pour son port d'attache de Naval Submarine Base New London à Groton, Connecticut.

(Source : Naval History and Heritage Command, Division de la communication et de la sensibilisation)


Tautog SS-199 - Histoire

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>


(Photo début 1968 avec l'aimable autorisation de Michelle Gagner via
Gil Bohannon montre Torsk, Poisson porte-épée et Carp à Boston)

Commentaires de Gil Bohannon sur la photo ci-dessus : "Il semble que Torsk et Carp soient déjà passés par le processus de désactivation, car ils ont les couvercles de "trou d'homme" sur les dessus des réservoirs (pour les inspections des réservoirs) et la connexion d'alimentation à quai est acheminée à travers un grand boîtier monté à l'arrière de la voile . (Cette boîte était sur Torsk jusqu'à ce que nous la supprimions lors de travaux de restauration il y a environ un an). Vous pouvez voir les câbles d'alimentation à quai allant à la boîte sur les deux bateaux.

Les trois bateaux naviguent assez haut et il semble que Billfish ait une antenne de télévision montée sur sa balustrade tribord vers l'avant.

La photo m'a été envoyée par Michelle Gagner - son père était stationné à bord du TORO au début des années 60. En 1968, il enseignait à terre à Boston."

Les photos suivantes proviennent du site Web de la US Navy Memorial Foundation. Merci à Fred Tannenbaum d'avoir attiré mon attention sur eux.

Billfish (SS-286), en 1961, au chantier naval de Boston, servant de sous-marin d'entraînement à quai pour les réservistes de la marine. En arrière-plan, sur une jetée voisine, Dayton (CL-105), en réserve.


(taille plus grande non disponible)

Billfish (SS-286), en juillet 1962, au chantier naval de Boston, servant de sous-marin d'entraînement à quai pour les réservistes de la marine. Le hors-bord amarré de Billfish est Siskin (MSC(O)-58)


Dernier des "gardiens de navires" sur Carp - 1970.


Photo gracieuseté de Frank Hill EMC/SS qui regarde par-dessus l'épaule droite du chef en bleu.
(Frank était la dernière personne à expédier sur le Carp)

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>

De http://www.cavalla.org : Cavalla est resté actif dans les exercices de la flotte ASW jusqu'à ce qu'il soit à nouveau désarmé le 3 juin 1968, pour être remis en service comme bateau d'entraînement à quai (en service, en réserve) à Houston, Texas le 30 juin 1968. Son années de bons et loyaux services ont pris fin pour de bon le 30 décembre 1969, lorsqu'il a été retiré de la flotte, après près d'un quart de siècle. À 12 heures, le 21 janvier 1971, la marine américaine transféra la possession du Cavalla aux SUBVET américains de la Seconde Guerre mondiale, sur le site d'amarrage d'Orange, au Texas. Elle a ensuite été livrée à son domicile permanent à Seawolf Park, Galveston, Texas, entièrement réaménagé et peint pour servir de mémorial historique public le 11 avril 1971 (le 71e anniversaire de l'American Silent Service) pour un coût d'environ 150 000 $ à la SUBVETs et le Conseil de Galveston Park. Le même jour, le Cavalla a été mis en service pour la dernière fois en tant que membre de la marine du Texas.

De Léonard Tunnell : C'était un bateau d'entraînement de réserve à Houston. Je pense qu'elle a été placée là-bas en 1968. J'y étais capitaine de navire en 1969. Nous avions un lieutenant Mier comme officier responsable et treize capitaines de navire. La station a été fermée en décembre 1969 et Cavalla a ensuite été envoyé à (je pense) Orange, au Texas, pour être mis au rebut. L'USS Crevalle ou l'USS Cabrilla était à Orange pour être envoyé à Galveston en tant que bateau commémoratif, mais lorsque Cavalla est arrivé, il a été décidé qu'elle était en meilleure forme et elle a été envoyée à Galveston à la place.

Photo ci-dessus de l'USS Cero à Belle Isle, Detroit, Michigan.

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>

Jerry Bliss, MRCM(SS): L'USS CHARR a remplacé l'USS PARCHE au centre d'entraînement de la réserve d'Alameda et était le bateau de la division de réserve sous-marine 12-9. Alameda, Californie. J'ai servi à bord des deux bateaux pendant mes journées USNR.

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>

USS Cobia SS-245
SubDiv 9-227 Milwaukee WI


(Photo de 1960 avec l'aimable autorisation de Pat Householder - (cliquez ici pour l'image en taille réelle)

USS Cobia comme sous-marin de réserve pour SubDiv 9-227 à Milwaukee, Wisconsin. La photo ci-dessus a été prise en juillet 1960.

USS Crevalle SS-291
Centre de réserve PNSY Kittery

Photo ci-dessus avec l'aimable autorisation de l'ETC(SS) John "Bud" Cunnally qui était l'avionneur de proue lors de la dernière plongée de Crevalle. (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

USS Cod SS-224
Division sous-marine de la Réserve navale, 4-92, Cleveland Ohio


(photo avec l'aimable autorisation de John Fakan)

L'USS Cod SS-224 était un bateau de réserve à Cleveland, Ohio (1959-1971)

L'unité de réserve était la division sous-marine de la Réserve navale, 4-92. En avril 2005, elle reste à cet endroit et sert de musée et de mémorial.

USS Dentuda SS-385
Chantier naval de Hunters Point, Californie

Le Dentuda a été désarmé le 11 décembre 1946 et stationné dans le 12e district naval (HUNTER's POINT NAVAL SHIPYARD) pour être utilisé comme bateau d'entraînement de la Réserve navale. Dentuda a été frappé et vendu à la ferraille le 12 février 1969 à Zidell Explorations de Portland Or. pour 55 459,00 $.

Remarque : affecté à la FOI 1 en tant que navire d'essai pour l'opération « Crossroads », Dentuda est retourné à Pearl Harbor le 14 février 1946 et a navigué le 22 mai vers l'atoll de Bikini. Elle a subi les deux essais d'armes atomiques avec son équipage en toute sécurité loin de leur sous-marin et est revenue à Pearl Harbor le 6 septembre. Le 7 octobre elle est devenue en route pour le Chantier Naval d'Île de Mare, en arrivant le 14 octobre. Elle a été désarmée le 11 décembre 1946 et postée dans le 12ème District Naval pour la formation des membres de la Réserve Navale.

USS Apogon (SS-308) coulé par Test Baker à Bikini, le 25 juillet 1946.

USS Denture (SS-335) envoyé sur la côte ouest, vendu à la ferraille, le 20 janvier 1969.

USS Parché (SS-384) envoyé sur la côte ouest, vendu à la ferraille, juillet 1970.

USS Poisson-pilote (SS-386) coulé par Test Baker à Bikini, le 25 juillet 1946.

USS Searaven (SS-196) coulé comme cible au large de la Californie, le 11 septembre 1948.

USS Patin (SS-305) sabordé au large de la Californie, le 5 octobre 1948.

USS Listao (SS-184) coulé comme cible au large de la Californie, le 11 août 1948.

USS Thon (SS-203) sabordé au large de la Californie, le 24 septembre 1948.

Essais à la bombe atomique - Atoll de Bikini - 1946

La denture peut être le bateau visible dans le carré en surbrillance. Cliquez ici pour une vue plus grande.

USS Gato SS-212
Fort McHenry - Baltimore, Maryland

Frederick W Grund FTBC(SS) USN Ret :
"J'ai décidé que je voulais être dans les sous-marins en 1957. Un collègue de mes pères était dans la réserve de la Marine sur un destroyer à Ft McHenry à Baltimore MD. Il a dit à mon père que la Marine avait également un groupe de réserve de sous-marins au fort. J'ai postulé ou j'ai été exclu dans les réserves en août 57. Le bateau au fort était le USS Gato SS 212. Dès que je suis sorti de la sous-école, je suis allé régulièrement et j'ai été stationné sur le USS Sealion APSS 315. son hors de service en 60 à Portsmouth NH où il est devenu le bateau d'entraînement de réserve. Quelque temps au début des années 60, il était de retour en service. Le Sealion a été utilisé pour la pratique de la cible à la fin de 77. Je suis arrivé à New London avec le Stonewall Jackson sur ma dernière sortie en mer et le Lion amarré de l'autre côté de la jetée. J'ai eu la chance de le voir une dernière fois."

USS Greenling SS-213
South Boston Navy Yard


Greenling (SS-213)
, et Alose (SS-235), à Boston en 1961 en attente de démolition

USS Guardfish SS-217
Sous-base New London

GUARDFISH est resté inactif jusqu'au 18 juin 1948, date à laquelle il a été mis « en service » pour servir en tant que navire-école de la Réserve navale à New London. Guardfish a été remplacé par Manta en avril 1960 USS Guavina AOSS-362
Centre d'entraînement de la Réserve navale par Fort McHenry - Baltimore, Maryland


USS Guavina AOSS-362 à Baltimore - 1966 - Avec l'aimable autorisation de Donald Wood

Une unité laissée de côté était l'USS GUAVINA, un AOSS, qui a remplacé l'USS GATO à Baltimore au cours de la période 1959/1960.

J'ai été transféré à la division sous-marine de la Réserve navale 5-7 à Baltimore en septembre 59. GATO était le navire de la station. Je me souviens que GUAVINA l'a remplacée avant le moment où j'ai déménagé au Panama en juin 60. Sa salle des torpilles avait été démontée et remplacée par une station de pompage. Une plate-forme était superposée sur le fantail, crantée pour accepter la proue d'un hydravion. Reconversion intéressante.

[cliquez ici pour en savoir plus sur les mystérieux hydravions]

Claude Fermier
Plage de Fernandina, Floride

J'étais à bord du GUAVINA (AOSS-362) 1964-1966 lorsqu'il était le bateau d'entraînement de réserve à Baltimore. Nous étions attachés au centre d'entraînement de la Réserve navale à côté de Fort McHenry. Je ne sais pas quand elle est arrivée ou quand elle est partie, mais je sais qu'elle était là pendant ce temps.

Plus sur Guavina.. pendant que j'étais à bord à Baltimore, nous avons été remorqués jusqu'au chantier naval de Bethlehem Steel pour faire retirer les batteries. Ensuite, nous avons été remorqués à travers le canal C&D jusqu'au chantier naval de Philadelphie afin qu'ils puissent retirer l'ensemble du système de plongée en apnée (le tout !) n'a jamais entendu quel pays ou quel bateau il est allé.

Après environ quatre mois, nous sommes retournés à notre poste d'amarrage près de Ft McHenry et avons repris l'entraînement de la réserve.

USS Gurnard SS-254
Tacoma, Washington

La photo est une gracieuseté d'Albert "Al" Rieboldt qui était à bord d'elle avant 1960 lorsqu'elle a été remplacée par le Cabazon (le Puffer était à Seattle à peu près à l'époque et a été remplacé par le Bowfin). Al s'est présenté à bord en décembre 1958 mais ne connaît pas la date exacte de la photo. Al rapporte que « les batteries ont été retirées et des précautions ont été prises pour qu'il ne plonge pas. Les réserves descendraient une fois par mois et simuleraient de prendre le bateau en mer et de les plonger. »

<&lreserve la photo de l'ère nécessaire>>


Photo gracieuseté de Steve Atkatz - (cliquez pour voir l'image en taille réelle)

En décembre 62, le LING a été rebaptisé AGSS et est devenu un navire-école pour les divisions sous-marines de la Réserve navale 3-23 et 3-55, amarré au NYNS [Brooklyn Navy Yard]. En 1971, le LING fut rayé de la Navy List et transféré à la Submarine Memorial Association, Hackensack NJ, où il devint membre du New Jersey Naval Museum.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

LIONFISH a été mis en service en réserve le 1er mars 1960, remorqué à Providence, R.I., et amarré à la jetée de réserve du Naval and Marine Corps où il a servi de sous-marin d'entraînement de réserve.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Le 6 décembre 1955, le Manta est désarmé et placé dans la flotte inactive. En avril 1960, elle a été affectée à des fonctions d'entraînement de la Réserve navale avec le 3e district naval. Le 30 juin 1967, il est rayé de la liste de la marine.

Manta a été coulé comme cible au large de Norfolk, en Virginie, le 16 juillet 1969.


(photo avec l'aimable autorisation de Pat Householder - cliquez ici pour l'image en taille réelle)

La photo ci-dessus a été prise en 1968 sur la jetée devant l'Admiral Kidd Club après que Perch ait remplacé le Trepang.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Vers 1957, l'USS Peto a remplacé l'USS Porpoise en tant que bateau de réserve de Houston.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Les dates exactes sont actuellement inconnues mais incluent 1953.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Bob Burrell, YNC (SS) : Le Porpoise a servi de sous-marin de réserve pour les divisions sous-marines 8-94 et 8-95 situées à Houston, au Texas, dans le cadre du programme de formation du 8e district naval. Elle est arrivée à Houston en 1947 et pendant un certain temps a été attachée au dépôt d'ordonnances de San Jacinto à Houston. De là, elle a été transférée à l'usine d'armes à feu Dickson à Galena Park, au Texas, plus près du centre-ville de Houston. Je suis monté à bord comme armateur en avril l948 et j'y ai servi jusqu'en septembre l956. Le Porpoise a été remplacé vers l957 par l'USS Peto. Le marsouin a été emmené à la base navale d'Orange, au Texas, où il a été éliminé par la marine. Malheureusement, je n'ai pas de photos d'elle pendant qu'elle était en réserve.


(photo reproduite avec l'aimable autorisation de Ric Hedman - source originale : Craig McDonald)


Photo gracieuseté de Craig McDonald dont le père a servi à bord
Puffer dans la Seconde Guerre mondiale. Craig a reçu la photo de Lane Stimpfle
(Cliquez sur la photo pour agrandir l'image)

Photos ci-dessus et ci-dessous à Tampa juste
après la fin du service de réserve de Requin.

De Ken "Pig" Henry : De plus, REQUIN n'était PAS un sous-marin d'entraînement de la Réserve à TAMPA [comme indiqué précédemment ici - Éd.]. elle était au poste des garde-côtes de l'autre côté de la baie à Saint-Pétersbourg. Les réserves de Tampa ont exercé sur elle, mais ils ont dû se rendre à St. Pete pour le faire. Lorsqu'il n'était plus nécessaire de former des réserves, la Marine a donné le bateau à la ville de Tampa comme attraction touristique. Il a été remorqué de St. Pete à la jetée du centre d'entraînement de la Réserve navale à Tampa pour faire le plein et le préparer pour le déplacement dans la rivière Hillsborough. J'étais le chef principal en service à terre au centre de réserve de Tampa à l'époque. Avec l'aide de quelques autres gars, nous avons fait le plein de carburant et avons déménagé au poste d'amarrage de la rivière Hillsborough adjacent à la roseraie du maire. J'ai inondé les ballasts avec de l'eau douce à l'aide d'un tuyau d'incendie d'une bouche d'incendie pour la pousser dans la boue et la maintenir en place.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Anecdote : Roncodor a été utilisé comme le "Sous-marin rose" dans la série télévisée "Opération Jupon". (voir la page des bateaux du film)

Roncodor devait être un bateau-musée, mais a finalement été "repo-red" par la Marine et dépouillé par d'autres bateaux-musées au printemps 1982 avant d'être mis au rebut. Son fairwater est à Naval Submarine Base San Diego (Ballast Point).


USS Runner par le Chicago Naval Armory, avec l'aimable autorisation de Ray "Olgoat" Stone
(voir la taille plus grande)

Pierre de rayon : Le RUNNER a été désarmé le 25/01/69 au chantier naval de Boston et remorqué jusqu'à la station d'entraînement naval des Grands Lacs, où il a servi de navire-école de réserve jusqu'à ce qu'il soit rayé de la liste de la Marine, le 15/12/71.

C'est probablement l'une des dernières photos [ci-dessus] prises de RUNNER avant qu'elle ne soit remorquée en amont de la rivière, découpée et mise au rebut.


(Coureur aux côtés du Chicago Naval Armory - du site Web de NavSource - merci à Fred Tannenbaum pour l'avoir trouvé)


(cliquez sur la photo pour l'agrandir)

La photo ci-dessus a été réalisée à partir d'une diapositive prise par Bob Zalanskas, passionné de la Seconde Guerre mondiale et amateur d'appareils photo, en mars 1965, sur le quai de Derby.

L'USS Shad (SS 235) y était amarré [Salem MA] en tant que bateau de réserve jusqu'à la fin de 1959, date à laquelle il a été livré à NSY Boston pour être vendu et mis au rebut. Peu de temps après, nous avons reçu l'USS Sea Dog (SS 401) de la flotte de réserve de New London.Je le sais parce que j'étais commandant des deux bateaux ainsi que commandant ou centre de formation jusqu'en mai 1960. Je ne sais pas quand l'opération a été fermée, mais je me souviens avoir visité Salem il y a environ 20 ans et le vieux Derby Wharf était clair de tous les bateaux et bâtiments. C'était unique parce que tous les bâtiments étaient peints en rouge grange. Les habitants ont insisté sur cette couleur avant d'accepter la construction du centre de formation à la fin des années 40. Cordialement, D.A.Williams Capt USN Ret

Sceau de l'USS SS-183
Portsmouth, New Hampshire

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Les dates exactes de service sont inconnues, mais incluent le milieu des années cinquante.

L'USS Shad (SS 235) y était amarré en tant que bateau de réserve jusqu'à la fin de 1959, date à laquelle il a été livré à NSY Boston pour être vendu et mis au rebut. Peu de temps après, nous avons reçu l'USS Sea Dog (SS 401) de la flotte de réserve de New London. Je le sais parce que j'étais commandant des deux bateaux ainsi que commandant ou centre de formation jusqu'en mai 1960. Je ne sais pas quand l'opération a été fermée, mais je me souviens avoir visité Salem il y a environ 20 ans et le vieux Derby Wharf était clair de tous les bateaux et bâtiments. C'était unique parce que tous les bâtiments étaient peints en rouge grange. Les habitants ont insisté sur cette couleur avant d'accepter la construction du centre de formation à la fin des années 40. -- D.A.Williams Capt USN Ret

L'USS Silversides (SS-236) est montré derrière l'armurerie navale de Chicago, Randolph Street et le lac Michigan dans le service d'entraînement de la Réserve navale. Notez le destroyer d'escorte à l'arrière, également en service d'entraînement. Le Silversides fut désarmé le 17 avril 1946 à New London et placé en réserve.

En 1947, il est retiré et remorqué sur les fleuves Mississippi et Illinois jusqu'à Chicago où il est mis en service en octobre 1947 en tant qu'entraîneur de la Réserve navale pour le neuvième district naval. Elle a occupé ce rôle pendant près de 22 ans. Un an dans les années 1950, elle a reçu le trophée de l'amiral Chester W. Nimitz pour avoir l'une des meilleures unités de la Réserve navale du pays. Nimitz lui-même était sur place pour remettre le prix.

Le Silversides a été rayé du registre naval le 30 juin 1969 et a été remplacé par le USS Runner (SS-476). Le Silversides a été conservé en tant que musée maintenant situé à Muskegon, Michigan. Le Runner a été mis au rebut après environ deux ans de service.

Remarque : L'unité de réserve Silversides, 9-225, a remporté le trophée Nimitz en 1952. Le trophée a été remis au meilleur des 26 unités de réserve de sous-marins.


En avril 1947, le sous-marin a été affecté au 9th Naval District pour former des réservistes navals et il s'est présenté au Naval Reserve Training Center, Detroit, Michigan, le 8 décembre. Le Tambor est resté en service en tant que navire-école de réserve jusqu'en 1959, date à laquelle un comité d'inspection et d'enquête l'a trouvé inapte au service naval. Elle a été rayée de la liste Marine le 1er septembre et vendue par la suite pour la ferraille.

<< réserver une photo de service nécessaire>>

Le TARPON quitta Boston en remorque le 28 mars 1947 et arriva à la Nouvelle-Orléans le 9 avril et y fut mis en service le 17. Il a servi comme sous-marin d'entraînement dans le 8th Naval District (Reserve Div 22) jusqu'à sa mise hors service et son retrait de la Navy List le 5 septembre 1956. Cap Hatteras, Caroline du Nord

Les plans pour utiliser le Tautog comme cible lors des essais de bombe atomique à Bikini en 1946 ont été annulés et il a été affecté au 9e district naval le 9 mai 1947 en tant que navire-école de réserve. Le sous-marin a été remorqué au Wisconsin et est arrivé à Milwaukee le 26 décembre 1947. Il a fourni un service immobile au Naval Reserve Training Center pendant la décennie suivante. Le Tautog a été mis hors service et rayé de la liste de la Marine le 11 septembre 1959. Le 15 novembre 1959, il a été vendu à la Bultema Dock & Dredge Co., Manistee, Michigan, pour la ferraille.

Les photos suivantes sont une gracieuseté de Gil Bohannon. Ils ont été emmenés alors que Tautog était un bateau de réserve à Milwaukee.


Porte-documents d'officier de direction USS Tautog SS-199 Pearl Harbor d'origine américaine de la Seconde Guerre mondiale

Attachée à la poignée de transport se trouve une ancienne étiquette circulaire en laiton qui indique :

Histoire de l'USS TAUTOG
Après une courte période d'entraînement dans le détroit de Long Island, la Tautog est partie pour la mer des Caraïbes lors de sa croisière d'essai qui a duré du 6 septembre 1940 au 11 novembre 1940. Elle est retournée à New London, Connecticut et a opéré à partir de cette base jusqu'au début de février 1941 quand elle a été commandé aux îles Vierges.

À la fin d'avril, elle est revenue à New London, Connecticut, a chargé des fournitures et a navigué avec deux autres sous-marins pour Hawaï le 1er mai. Après des escales à Coco Solo, Canal Zone et à San Diego, Californie, ils arrivèrent à Pearl Harbor le 6 juin 1941. Le Tautog opéra dans la région d'Hawaï jusqu'à la mi-octobre. Le 21 octobre, elle et Thresher (SS-200) ont pris la mer, sous des ordres scellés, pour commencer une patrouille de guerre simulée de 45 jours, à plein temps, dans la région autour de l'île Midway. Pendant 38 jours consécutifs, les deux sous-marins ont fonctionné en immersion pendant 16 à 18 heures par jour. Tautog retourna à Pearl Harbor le 5 décembre 1941.

Deux jours plus tard, le dimanche 7 décembre, Tautog était à la base sous-marine lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Quelques minutes après les premières explosions de bombes japonaises sur l'île Ford, les équipes d'artillerie de Tautog sont entrées en action et, avec l'aide du Narwhal (SS-167) et d'un destroyer, ont abattu un bombardier-torpilleur japonais alors qu'il passait au-dessus de Merry Point.

La première patrouille de Tautog, dans les îles Marshall à la fin de 1941 et au début de 1942, a produit des informations de reconnaissance mais aucun navire ennemi n'a coulé. Cependant, lors de sa deuxième visite dans cette région, au printemps 1942, elle torpilla les sous-marins japonais RO-30 et I-28, ainsi qu'un cargo. Opérant depuis l'Australie entre juillet 1942 et mai 1943, le Tautog se rend dans les eaux des Indes orientales et de l'Indochine lors de cinq patrouilles qui coûtent à l'ennemi le destroyer Isonami et sept navires marchands. Elle a également posé des mines au large de Haiphong et a subi une attaque à la grenade sous-marine en novembre 1942.

Après une révision à San Francisco, en Californie, le Tautog reprit ses opérations à partir de Pearl Harbor en octobre 1943, coulant le sous-marin Chaser # 30 et endommageant un pétrolier et trois cargos au cours de cette croisière, sa huitième de la guerre. Ses quatre patrouilles suivantes, en décembre 1943 - août 1944, l'emmenèrent dans les îles japonaises, y compris dans le nord glacial du Pacifique. Cette période fut très productive, le destroyer Shirakumo et onze Marus étant victimes des torpilles de Tautog. Une refonte aux États-Unis a suivi, avec la treizième patrouille de guerre du sous-marin, dans la mer de Chine orientale, à partir de décembre 1944. Le mois suivant, il a coulé un navire de débarquement et un bateau lance-torpilles pour conclure une carrière de combat extraordinaire.

Affecté à un service d'entraînement en février 1945, Tautog a passé le reste de la Seconde Guerre mondiale dans ce rôle et à soutenir le travail de développement au large d'Hawaï et de la côte ouest. Il est transféré dans l'Atlantique en novembre 1945, quelques mois après la capitulation du Japon, et est désarmé en décembre. En 1947, le Tautog se rend dans les Grands Lacs, où il est employé comme sous-marin d'entraînement stationnaire de la Réserve navale à Milwaukee, dans le Wisconsin, pendant près de douze ans. L'USS Tautog fut retiré du service en septembre 1959. Vendu quelques mois plus tard, il fut démoli à Manistee, Michigan, au début des années 1960.


Service de patrouille finale et de patrouille d'après-guerre

Sa 13e et dernière patrouille de guerre a eu lieu dans la mer de Chine orientale entre décembre 1944 et février 1945, au cours de laquelle elle a coulé trois navires. À la fin de cette patrouille, il a été affecté au devoir de formation et est retourné à Pearl Harbor pour aider les avions dans la guerre anti-sous-marine avant de retourner à San Diego. Pendant son séjour à San Diego, Tautog a travaillé en collaboration avec le département de recherche sur la guerre de l'Université de Californie pour expérimenter de nouveaux équipements développés dans le but d'améliorer la sécurité des sous-marins. À la fin des tests, le Tautog a navigué pour Portsmouth, New Hampshire, où il a été désarmé le 8 décembre 1945. Il a ensuite été affecté au neuvième district naval en tant que navire-école de réserve, après quoi il a fourni un service immobile à la formation de la réserve navale des Grands Lacs. Centre. Il a été mis hors service et rayé du registre des navires de la marine le 11 septembre 1959. En novembre de la même année, il a été vendu à la Bultema Dock and Dredge Company de Manistee, Michigan pour être mis à la ferraille.


USS Tautog (SS-199)

USS Tautog (SS-199), une Tambour-class submarine, a été le premier navire de la marine des États-Unis à porter le nom du tautog, un petit poisson de sport comestible, également appelé blackfish ou oysterfish, trouvé sur la côte atlantique des États-Unis.

L'un des sous-marins les plus performants de la Seconde Guerre mondiale, l'USS Tautog a été crédité du naufrage de 26 navires japonais pour un total de 72 606 tonnes, marquant le premier en nombre de navires et le quatrième en tonnage.

Sa quille a été posée le 1er mars 1939 à Groton, Connecticut, par l'Electric Boat Company. Elle a été lancée le 27 janvier 1940 parrainée par Mme Richard S. Edwards et commandée le 3 juillet 1940 avec le lieutenant Joseph H. Willingham aux commandes.

Après une brève formation à Long Island Sound, Tautog est devenu en route pour la mer des Caraïbes sur sa croisière shakedown qui a duré du 6 septembre au 11 novembre. Elle est retournée à New London, Connecticut et a opéré à partir de cette base jusqu'au début de février 1941, date à laquelle elle a reçu l'ordre de se rendre aux îles Vierges.

À la fin d'avril, elle est revenue à New London, Connecticut, a chargé des fournitures et a navigué avec deux autres sous-marins pour Hawaï le 1er mai. Après des escales à Coco Solo, à Canal Zone et à San Diego, en Californie, ils sont arrivés à Pearl Harbor le 6 juin. Tautog exploité dans la région hawaïenne jusqu'à la mi-octobre. Le 21 octobre, elle et Batteuse (SS-200) a pris la mer, sous des ordres scellés, pour commencer une patrouille de guerre simulée de 45 jours à temps plein dans la région de l'île Midway. Pendant 38 jours consécutifs, les deux sous-marins ont fonctionné en immersion pendant 16 à 18 heures par jour. Tautog retourné à Pearl Harbor le 5 décembre.

Deux jours plus tard, le dimanche 7 décembre, Tautog était à la base sous-marine lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Quelques minutes après les premières explosions de bombes ennemies sur l'île Ford, Les équipes d'artillerie de Tautog sont entrées en action et, avec l'aide de Narval (SS-167) et un destroyer, ont éclaboussé un avion lance-torpilles japonais alors qu'il survolait Merry Point.

La première patrouille de guerre de Tautog a commencé le 26 décembre et l'a emmenée aux Îles Marshall pour des travaux de reconnaissance. Après 26 jours dans la région pour recueillir des informations, en particulier sur Kwajalein, le sous-marin est revenu à Pearl Harbor le 4 février et a été acheminé vers l'île de Mare pour y être entretenu.

Le 9 avril, Tautog s'est dirigé vers l'ouest vers Hawaï et a commencé sa prochaine patrouille de guerre en quittant Pearl Harbor 15 jours plus tard. Sa zone d'affectation était à nouveau dans les îles Marshall. Le 26 avril près de l'île Johnston, alors qu'il se dirigeait vers sa station, Tautog aperçu le périscope d'un sous-marin ennemi qui manœuvrait apparemment pour atteindre une position de tir favorable. Tautog a fait un virage serré et a tiré une torpille qui a coulé le sous-marin japonais RO-30.

Peu de temps après son arrivée aux îles Marshall, Tautog a reçu l'ordre de Truk d'intercepter les navires revenant de la bataille de la mer de Corail. Dans l'obscurité du matin du 15 mai, elle a suivi un navire sombre, mais la première lueur de l'aube a révélé qu'il portait les marques d'un navire-hôpital. Deux jours plus tard, Tautog entendu les hélices d'un sous-marin, et quand il est apparu, elle a tiré deux torpilles sur lui. Tautog est immédiatement allé à 150 pieds et y est resté jusqu'à ce qu'elle entende une forte explosion. Bien que le navire japonais n'était pas en vue lorsque Tautog refait surface, elle n'a pas été officiellement créditée d'un naufrage. Plus tard dans la matinée, Tautog aperçu un autre sous-marin avec la désignation "I-28" clairement discernable sur sa tourelle. Elle a tiré deux torpilles. Un a touché le sous-marin japonais I-28 désactivé, et un troisième a envoyé le bateau au fond.

Tautog a aperçu deux navires quittant Truk le 22 mai et a fait une attaque saine submergée sur le plus grand. L'équipage du sous-marin américain pensait avoir coulé la cible, mais le cargo de 5461 tonnes Sanko Maru n'avait été que endommagé. Trois jours plus tard, Tautog a fait une attaque à partir de la profondeur du périscope contre un cargo. Sa propagation de torpilles envoyées Shoka Maru vers le bas. La patrouille a pris fin à Fremantle le 11 juin.

Sa troisième patrouille de guerre, menée du 17 juillet au 10 septembre, a Tautog dans les eaux au large des côtes de l'Indochine. La chasse y était très pauvre, et elle n'a contacté qu'un seul navire, Ohio Maru, qu'elle a coulé le 6 août.

Tautog a été réaménagé par Hollande (AS-3) à Albany, au sud de Fremantle. Chargé de mines navales, le sous-marin a pris la mer le 8 octobre pour une combinaison offensive et patrouille minière. Le 20 octobre, ses guetteurs ont repéré la silhouette sombre d'un navire à travers une rafale de pluie. En plongeant rapidement, le sous-marin a déterminé que le navire était une goélette de pêche de 75 tonnes. Tautog préparé pour la bataille, a fait surface, a fermé la gamme et a tiré un coup à travers l'arc de la goélette qui l'a amenée à. L'étranger a brisé les couleurs japonaises et a hissé un drapeau de signalisation. L'enquête a révélé qu'un équipage japonais et quatre Philippins étaient à bord. Les Philippins ont nagé jusqu'au sous-marin et se sont ensuite enrôlés dans la marine américaine. Les Japonais ont reçu l'ordre de prendre leurs bateaux mais ont refusé de le faire. Trois obus tirés dans la poupe de la goélette ont désactivé son gouvernail et son hélice. Les Japonais ont ensuite lancé un bateau, ont reçu de l'eau et ont été dirigés vers la terre la plus proche. Lorsque Tautog a ouvert le feu pour couler le navire, plusieurs autres Japonais ont émergé et se sont précipités dans le bateau. Dix autres coups laissèrent la goélette une carcasse en feu.

Le 27 octobre, Tautog a suivi un cargo à passagers jusqu'à la tombée de la nuit et lui a tiré deux torpilles. Un incendie s'est déclaré dans la cible à l'arrière, sa proue s'est élevée dans les airs et le navire non identifié a coulé en quelques minutes. Le lendemain, une série de torpilles tirées sur un autre navire marchand s'est avérée être des ratés. Cependant, les navires d'escorte avaient vu leurs traces et le sous-marin a reçu une charge de profondeur complète qui n'a causé aucun dommage grave. Dans la nuit du 2 novembre, Tautog ont planté les mines au large de Haiphong, en Indochine, et plusieurs ont explosé au fur et à mesure de leur mise en place. Le 11 novembre, elle a tiré une torpille sur un autre navire de transport de passagers. Il a raté et alerté une escorte qui a Tautog une attaque de grenade sous-marine sévère. Cinq explosions à proximité du sous-marin ont causé d'importants dommages mineurs. Le sous-marin est retourné à Fremantle dix jours plus tard pour réparation et carénage.

Sa cinquième patrouille de guerre, du 15 décembre 1942 au 30 janvier 1943, a Tautog à la mer de Java, près de l'île d'Ambon, de l'île de Timor et de l'île de Célèbes. Elle a contacté un cargo dans le détroit d'Ombai le 24 décembre et l'a suivie jusqu'à 3 h 06 le lendemain matin lorsqu'elle a tiré une propagation de trois torpilles depuis ses tubes d'étambot. Deux coups envoyés Banshu Alaru Numéro 2 à une tombe aquatique. Tautog est allé en profondeur et a commencé à se retirer vers l'ouest. Les patrouilleurs ennemis l'ont maintenue à terre pendant dix heures avant de se retirer. Cette nuit, Tautog se dirigeait vers le détroit de Alors lorsqu'elle aperçut un navire, que l'on croyait être un cargo, venant vers l'ouest, accompagné d'une escorte. Ils se tournèrent soudain vers Tautog et ont été reconnus comme une équipe de guerre anti-sous-marine. Le sous-marin est allé en profondeur mais a quand même reçu un violent coup de poing. Le 5 janvier 1943, Tautog a aperçu une voile au large de sa proue bâbord et a rapidement fermé le navire. Il s'est avéré qu'il s'agissait d'une embarcation indigène avec une douzaine de marins musulmans, quatre femmes, plusieurs bébés, quelques poulets et une chèvre à bord. Après avoir examiné les papiers du navire, Le commandant du Tautog, le lieutenant-commandant William B. Sieglaff, a autorisé le navire à reprendre son voyage. Le 9 janvier à 0838, Tautog aperçu un Natori-classe croiseur au large de l'île d'Ambon, à une distance d'environ 3000 mètres. Trois minutes plus tard, le sous-marin a tiré sa première torpille. À 9 h 43, son équipage a entendu une forte explosion et un son a signalé que les vis du croiseur s'étaient arrêtées. Dans les minutes qui ont suivi, alors que le croiseur s'élançait à vitesse réduite, Tautog a tiré deux autres torpilles. Pendant ce temps, le croiseur ennemi a ouvert avec un tel barrage que le sous-marin ne pouvait pas le suivre pour une autre attaque.

Tautog a aperçu un cargo le 22 janvier dans la mer de Banda et trois des torpilles du sous-marin l'ont envoyé au fond. La victime a ensuite été identifiée comme Hasshu Maru, un ancien cargo à passagers néerlandais qui avait été repris par les Japonais. Tautog puis direction Fremantle.

Sa prochaine patrouille a été menée dans le Détroit de Makassar et autour de Balikpapan du 24 février au 19 avril. Le 17 mars, elle a aperçu un pétrolier échoué avec des dommages de dessus d'une attaque aérienne. Une torpille, bien placée près de la poupe, a produit une explosion secondaire et le navire s'est installé par la poupe. Le 9 avril dans la mer de Célèbes au large de l'île de Boston, Tautog contacté un convoi de cinq navires. Elle a coulé un destroyer japonais Isonami avec trois torpilles, puis a envoyé le cargo de 5214 tonnes Penang Maru vers le bas avec une autre propagation. Au cours de cette patrouille, Tautog a également coulé une goélette, un voilier et un sampan à moteur avec ses canons de pont.

Tautog s'est détaché de Fremantle le 11 mai et s'est dirigé vers une zone de patrouille qui comprenait la mer de Flores, le golfe de Boni, la mer des Moluques, la mer de Célèbes et le golfe de Moru. Le 20 mai, il coule un sampan avec ses canons de pont. Le 6 juin, le sous-marin a tiré une propagation de trois torpilles sur un cargo au large de l'entrée du détroit de Basalin. La première torpille a marqué un coup 20 secondes après avoir été tirée et un éclair vert jaunâtre est monté au milieu du navire Shinei Maru alors qu'elle descendait. Tautog a coulé le cargo de 4474 tonnes Meiten Maru le 20 juin, avant de terminer sa patrouille de 53 jours à Pearl Harbor. Le sous-marin a ensuite été renvoyé aux États-Unis pour une révision au Hunter's Point Navy Yard. Elle a suivi une formation de remise à niveau lorsque les travaux de triage ont été achevés et ont été mis en route pour Hawaï.

Le 7 octobre, Tautog a quitté Pearl Harbor pour patrouiller dans les eaux proches des îles Palaos. Le 22 octobre, elle a fait surface près de l'Île Fais pour bombarder une usine de phosphate. elle a coulé Chasseur de sous-marin numéro 30 le 4 novembre et a par la suite endommagé un pétrolier et trois cargos. Avec toutes ses torpilles déployées, Tautog a dépisté un convoi depuis deux jours en communiquant par radio sa position de nouveau à Pearl Harbor avant qu'elle ne soit revenue à l'Île Midway le 18 novembre.

La neuvième patrouille de guerre du Tautog a commencé le 12 décembre 1943 et l'a emmené dans les eaux nationales japonaises, au sud-est de l'île de Shikoku et le long de la côte sud de Honshu. Le 27 décembre, elle a tiré une propagation de trois torpilles sur un cargo et a fait une attaque similaire sur un navire à passagers. Cependant, elle n'a jamais appris les résultats de ces attaques car les escortes ennemies l'ont forcée à aller en profondeur et l'ont maintenue au sol pendant quatre heures alors qu'elles faisaient pleuvoir 99 grenades sous-marines sur elle. Le 3 janvier 1944, Tautog suivi un cargo au large de l'embouchure de la rivière Kumano Kawa, à environ un demi-mile de la digue. Elle a tiré une propagation de trois torpilles, a tourné et s'est dirigée vers l'eau profonde. Le sous-marin a remonté son périscope, mais une explosion a rempli l'air de débris et a obscurci Saishu Maru de vue lorsque le cargo a coulé. Le bruit des hélices à grande vitesse qui approchaient et un avion de patrouille qui se rapprochait ont convaincu le sous-marin qu'il était temps de partir.

Le lendemain, Tautog a établi un contact radar avec un navire et a suivi la cible tout en se dirigeant vers une bonne position de tir. Une propagation de six torpilles a produit quatre coups qui ont éclaté Usa Maru à moitié. Lors de la dernière vue, la proue et la poupe du cargo étaient toutes les deux en l'air. Le 11 janvier, elle a intercepté deux cargos et a tiré trois torpilles sur le premier et plus gros, et une sur le second. Escortes forcées Tautog des explosions profondes, mais chronométrées indiquaient un coup sur chaque navire. Le sous-marin a ensuite été crédité d'avoir infligé des dommages moyens à Kogyo Maru. Elle est retournée à Pearl Harbor le 30 janvier pour un carénage par Bushnell (AS-15).

Les affectations de Tautog pour sa dixième patrouille de guerre l'ont emmenée dans les eaux froides du Pacifique nord près des îles Kouriles, de Paramushiro au sud jusqu'aux principales îles du Japon et à la côte nord-est d'Hokkaido. Le sous-marin a fait le plein de carburant à Midway Island et est entré dans sa zone de patrouille le 5 mars. La seule victime de la guerre du sous-marin s'est produite ce jour-là. Alors que plusieurs membres de son équipage effectuaient des travaux d'urgence sur le pont, une vague géante les a tous renversés et a emporté un homme par-dessus bord.

Le 13 mars, Tautog a suivi un cargo jusqu'à ce qu'elle atteigne une bonne position pour une attaque, puis a tiré deux torpilles qui ont envoyé Ryua Maru dessous, poupe en premier. Elle a alors aperçu un autre navire à l'horizon et a commencé une approche submergée. Le sous-marin a fermé le champ de tir et a tiré une série de trois torpilles qui ont coulé le cargo Shojen Maru. Alors qu'elle rentrait chez elle dans la nuit du 16 mars, Tautog a établi un contact radar sur un convoi de sept navires au large des côtes d'Hokkaido. Elle a manœuvré en position du flanc tribord de l'ennemi de sorte que deux navires se chevauchaient presque et a tiré quatre torpilles. Après avoir vu le premier exploser contre le vaisseau le plus proche, Tautog a été poussé en profondeur par une escorte, mais a entendu deux explosions chronométrées et des bruits de rupture accompagnés d'autres explosions. Tautog poursuivit les navires restants et attaqua à nouveau par leur flanc tribord. Elle a tiré trois torpilles sur un cargo de taille moyenne et quatre sur un autre navire. Un destroyer japonais a fermé le sous-marin, l'a forcé à s'enfoncer et l'a soumis à une attaque à la grenade sous-marine pendant une heure et demie. Tautog a été officiellement crédité du naufrage du destroyer japonais Shirakumo et le cargo à passagers Nichiren Maru. Elle est revenue à Midway Island le 23 mars.

Lors de sa prochaine patrouille, du 17 avril au 21 mai, Tautog retourné aux îles Kouriles. Le 2 mai, elle a aperçu un cargo dans un petit port entre Banjo To et Matsuwa To. Le sous-marin a tiré quatre torpilles à une distance de 2000 mètres. Un coup a obscurci la cible. Une heure plus tard, elle a tiré deux autres et a marqué un autre coup. Le cargo de l'armée de 5973 tonnes Ryogo Maru s'est installé dans 24 pieds d'eau avec ses ponts inondés. Le lendemain matin, Tautog a établi un contact radar dans un épais brouillard. Elle a fermé le navire ennemi et a tiré quatre torpilles avec deux frappant la cible. Le sous-marin a tourné en rond pour un tir de suivi, mais cela a été difficile car l'eau était couverte de barils d'essence, de débris et de radeaux de sauvetage. Lorsque Tautog dernière scie Fushima Maru à travers le brouillard, et son arc dans les airs. Le 8 mai, le sous-marin a contacté un convoi se dirigeant vers Esan Saki. Elle a tiré des torpilles sur le plus gros navire. Un coup, a ralenti la cible, et deux autres torpilles sont parties Miyazaki Maru couler par la poupe. Escortes forcées Tautog profonde et profonde l'a chargée pendant sept heures sans faire de dégâts. Quatre jours plus tard, le sous-marin a tiré trois torpilles sur Banei Maru Numéro 2 et la regarda disparaître dans un nuage de fumée.

Le 23 juin, Tautog a quitté Pearl Harbor pour les eaux japonaises pour patrouiller les côtes est de Honshu et Hokkaido. Le 8 juillet, elle a arrêté un petit cargo mort dans l'eau avec une propagation de torpilles et a suivi avec un autre qui a coulé le navire. Un seul survivant, embarqué à bord du sous-marin, a identifié le navire comme Matsu Maru qui transportait un chargement de bois de Tokyo à Muroran. Le lendemain, Tautog patrouillait à la surface, près de Simusu Shima, lorsqu'elle a aperçu un navire qui arrivait à l'horizon. Elle a submergé, a fermé la gamme, a identifié le navire comme un bateau à vapeur côtier et a fait surface. Elle a tiré 21 obus de cinq pouces sur la cible, déclenchant un incendie et provoquant une explosion qui a soufflé de la poupe de la cible. Elle a ensuite secouru six survivants d'un canot de sauvetage submergé qui a identifié leur navire comme le Hokoriu Maru, en route des îles Bonin à Tokyo chargée d'huile de noix de coco.

Le 2 août, Tautog aperçu plusieurs navires au large de Miki Saki. Elle a tiré trois torpilles sur un cargo à une distance de 800 mètres. Le premier coup a provoqué une explosion secondaire qui a obscurci la cible, et le second a soulevé une colonne de fumée noire. Lorsque l'air s'est dégagé, le cargo Konei Maru avait coulé. Le sous-marin a été brièvement attaqué par des escortes mais les a évitées et a mis le cap sur l'île Midway. Tautog y est arrivé le 10 août et a été acheminé aux États-Unis pour une révision.

Tautog était de retour à Pearl Harbor au début de décembre et, le 17 décembre, elle a commencé sa 13ème et dernière patrouille de guerre. Elle a fait escale à Midway Island et à Saipan avant de prendre sa position de patrouille dans la mer de Chine orientale. Le 17 janvier 1945, Tautog aperçu un navire se dirigeant vers elle. Elle a atteint un bon angle sur l'arc et a tiré une propagation de trois torpilles sur la cible venant en sens inverse. Un coup a soufflé sur l'arc de l'ennemi. Tautog a tiré une autre torpille d'une portée de 700 mètres et le transport de troupes chargé, Numéro de transport 15, désintégré. Le clair de lune brillant du 20 janvier a révélé un navire ennemi à une distance de 10 000 mètres. Tautog attaqué du côté obscur avec deux torpilles, puis a regardé le navire couler. Le sous-marin s'est approché de l'épave et a sauvé un survivant qui a identifié le navire comme étant l'annexe du lance-torpilles à moteur. Shuri Maru. L'appel d'offres était en route de Tsingtao à Sasebo et avait un effectif de 120. Le lendemain, Tautog endommagé un pétrolier mais n'a pas pu évaluer les dégâts car il devait échapper aux escortes ennemies qui approchaient. Sur le chemin du retour vers l'île Midway, le sous-marin a coulé un chalutier en bois avec ses canons de pont.

Tautog a terminé sa patrouille à Midway Island le 1er février et a été affecté au devoir de formation. Le 2 mars, le sous-marin a déplacé ses opérations à Pearl Harbor pour aider les avions dans la guerre anti-sous-marine pendant un mois avant de se diriger vers les États-Unis. Elle a atteint San Diego, Californie, le 9 avril et a opéré en même temps que le département de la recherche de guerre de l'Université de Californie en expérimentant avec le nouvel équipement qu'il avait développé pour améliorer la sécurité sous-marine. Le 7 septembre, elle s'est dirigée vers San Francisco, Californie, pour rejoindre la Flotte de Réserve du Pacifique. Ses ordres ont été par la suite modifiés et elle est devenue en route le 31 octobre pour la Côte Est. Tautog est arrivé à Portsmouth, New Hampshire, le 18 novembre et a été désarmé le 8 décembre 1945.

Plans d'utilisation Tautog en tant que cible lors des essais de bombe atomique à Bikini en 1946, il a été annulé et il a été affecté au neuvième district naval le 9 mai 1947 en tant que navire-école de réserve. Le sous-marin a été remorqué jusqu'au Wisconsin et est arrivé à Milwaukee le 26 décembre 1947. Il a fourni un service immobile au Centre d'entraînement de la Réserve navale des Grands Lacs pendant la décennie suivante. Tautog a été mis hors service et rayé du Registre des Navires de la Marine le 11 septembre 1959. Le 15 novembre 1959, il a été vendu à la Bultema Dock and Dredge Company de Manistee, Michigan, pour la ferraille.

Tautog a reçu 14 étoiles de bataille et la mention élogieuse de l'unité de la Marine pour le service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir USS Tautog pour les autres navires du même nom.


Voir la vidéo: USS Tautog The Tautog Story