28 août 2014 Jour 220 de la Sixième Année - Histoire

28 août 2014 Jour 220 de la Sixième Année - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • Accueil
  • Sections spécialisées
    • Amistadt
    • Histoire d'Israël
    • Liens

Le président Barack Obama s'entretient avec le personnel lors d'une réunion dans le bureau ovale, le 28 août 2014.

10h00 LE PRESIDENT reçoit le briefing quotidien présidentiel
bureau ovale

14h10 LE PRÉSIDENT rencontre le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux Burwell
bureau ovale

16h00 LE PRESIDENT rencontre les membres du Conseil National de Sécurité ; le VICE-PRÉSIDENT participera également
La salle des situations


Journées mondiales de la santé de l'OMS

Les journées mondiales de la santé publique offrent un grand potentiel pour sensibiliser et comprendre les problèmes de santé et mobiliser le soutien pour l'action, de la communauté locale à la scène internationale. De nombreuses journées mondiales sont observées tout au long de l'année et liées à des problèmes de santé ou à des conditions spécifiques, de la maladie d'Alzheimer aux zoonoses.

Cependant, l'OMS accorde une attention particulière aux 9 jours et 2 semaines que les États membres de l'OMS ont mandatés comme journées mondiales « officielles » de la santé publique. Ceux-ci sont:

Année des travailleurs de la santé et des soins 2021

Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens

Participez pour une meilleure santé

Que vous emmeniez les enfants se faire vacciner, que vous parliez aux élèves des effets dévastateurs du tabac sur la santé, que vous organisiez une collecte de sang mobile dans votre communauté ou que vous contribuiez à la conversation en ligne via les médias sociaux, vous pouvez jouer un rôle dans ces efforts mondiaux pour créer un monde plus sain.

Avant chaque jour, vous trouverez des informations générales, des graphiques, des liens multimédias, des faits et des chiffres qui aident à mettre en évidence les problèmes et à attirer l'attention mondiale sur les principaux défis de santé publique d'aujourd'hui.

Si vous avez des commentaires ou des questions, veuillez écrire à : [email protected]


Offre Semaine nationale de la boucherie !

La Semaine nationale des bouchers est une excellente occasion pour nous de frapper le tambour du boucher local et de rappeler aux gens que nous sommes ici pour servir des produits de haute qualité et offrir un excellent service client ! Votre boucher local a des connaissances sur la viande que vous ne trouverez nulle part ailleurs, et nous voulons encourager les gens à exploiter ces connaissances, à en apprendre davantage sur la viande et, surtout, à apprendre à la cuisiner et à la déguster à la maison !

Alors cette semaine, nous encourageons tous nos clients à essayer quelque chose de nouveau avec nos viandes fraîches. Il y a toujours quelqu'un pour demander de l'aide ou des idées, alors ne soyez pas gêné de demander !

Nous voulons également offrir à tout le monde une petite offre promotionnelle cette semaine également ! Nous avons étendu notre offre Gold Card pour couvrir toute la semaine pour que nos clients puissent en profiter !

1 kg de steak haché de bœuf pour seulement 10 £ toute la semaine !*

Notre steak haché contient généralement moins de 5% de matières grasses et est haché frais tout au long de la journée, pour garantir la plus haute qualité ! Notre steak haché fait également partie de notre gamme Minceur – cliquez ici pour voir

Nous espérons que vous vous amuserez autant que nous pendant la Semaine nationale de la boucherie ! Merci!


28 août 2014 Jour 220 de la Sixième Année - Histoire

La présente loi peut être citée sous le titre Loi sur les forêts fédérales résilientes de 2017 .

La table des matières de cette loi est la suivante :

Seconde. 1. Table des matières du titre abrégé. Seconde. 2. Définitions. Seconde. 3. Règle d'application pour les terres du Système Forestier National et les terres publiques. Titre I—Analyse environnementale accélérée et disponibilité des exclusions catégoriques pour accélérer les activités de gestion forestière Sous-titre A—Analyse des activités de gestion forestière collaborative proposées Sec. 101. Analyse de seulement deux alternatives (action versus aucune action) dans les activités de gestion forestière collaborative proposées. Sous-titre B—Exclusions catégoriques Sec. 111. Exclusion catégorique pour accélérer certaines actions d'intervention critiques. Seconde. 112. Exclusion catégorique pour accélérer les opérations de sauvetage en réponse à des événements catastrophiques. Seconde. 113. Exclusion catégorique pour atteindre les objectifs du plan forestier pour les forêts de début de succession. Seconde. 114. Exclusion catégorique pour les projets en bordure de route. Seconde. 115. Exclusion catégorique pour améliorer ou restaurer les terres du système forestier national ou les terres publiques ou réduire le risque d'incendie de forêt. Sous-titre C—Dispositions générales pour les activités de gestion forestière Sec. 121. Respect des plans forestiers. Seconde. 122. Consultation en vertu de la Loi sur la préservation historique nationale. Seconde. 123. Consultation en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition. Seconde. 124. Les activités de gestion forestière sont considérées comme des actions non discrétionnaires. Titre II—Sauvetage et reboisement en réponse à des événements catastrophiques Sec. 201. Opérations de sauvetage accélérées et activités de reboisement à la suite d'événements catastrophiques à grande échelle. Seconde. 202. Conformité au plan forestier. Seconde. 203. Interdiction des ordonnances restrictives, des injonctions préliminaires et des injonctions en instance d'appel. Titre III — Litige en gestion forestière Sous-titre A — Dispositions générales en matière de litige Sec. 301. Aucun frais d'avocat pour les défis liés aux activités de gestion forestière. Seconde. 302. Mesures d'injonction. Sous-titre B—Programme pilote d'arbitrage des activités de gestion forestière Sec. 311. Recours à l'arbitrage plutôt qu'au litige pour relever les défis liés aux activités de gestion forestière. Titre IV—Modifications de la Loi sur les écoles rurales sécurisées et l'autodétermination communautaire Sec. 401. Utilisation des fonds réservés pour les projets du titre II sur les terres fédérales et certaines terres non fédérales. Seconde. 402. Comités consultatifs sur les ressources. Seconde. 403. Programme pour les projets de comité consultatif sur les ressources autonomes du titre II. Seconde. 404. Utilisation supplémentaire autorisée des fonds réservés pour les projets de comté du titre III. Seconde. 405. Traitement comme financement supplémentaire. Titre V—Gestion Résultat final Contrat Sec. 501. Plafonds d'annulation pour les projets d'intendance à finalité contractuelle. Seconde. 502. Valeur de décalage excessive. Seconde. 503. Paiement d'une partie des revenus du projet d'intendance au comté dans lequel le projet d'intendance se déroule. Seconde. 504. Présentation du rapport annuel existant. Seconde. 505. Disposition sur la responsabilité en cas d'incendie. Seconde. 506. Extension de la durée maximale des contrats d'intendance. Titre VI—Sources de financement supplémentaires pour les activités de gestion forestière Sec. 601. Définitions. Seconde. 602. Disponibilité des revenus du projet d'intendance et du Fonds de collaboration pour la restauration des paysages forestiers pour couvrir les coûts de planification des activités de gestion forestière. Seconde. 603. Planification des activités de gestion forestière soutenue par l'État. Titre VII—Participation et protection à la foresterie tribale Sec. 701. Protection des actifs forestiers tribaux grâce à l'utilisation de contrats d'intendance et d'autres autorités. Seconde. 702. Gestion des terres forestières indiennes autorisée à inclure les terres du Système forestier national et les terres publiques connexes. Seconde. 703. Projet de démonstration de gestion forestière tribale. Seconde. 704. Règle d'application. Titre VIII — Accélérer la consultation interagences Sous-titre A — Les plans forestiers ne sont pas considérés comme des mesures fédérales majeures Sec. 801. Les plans forestiers ne sont pas considérés comme des actions fédérales majeures. Sous-titre B—Consultation des agences Sec. 811. Consultation en vertu de la loi de 1974 sur la planification des ressources renouvelables des forêts et des parcours. Sec. 812. Consultation en vertu de la Federal Land Policy and Management Act de 1976. Titre IX—Divers Sous-titre A—Dispositions relatives à la gestion forestière Sec. 901. Clarification de l'autorité d'exclusion catégorique existante relative aux infestations d'insectes et de maladies. Seconde. 902. Révision du règlement sur les accords de consultation alternatifs. Seconde. 903. Révision des règlements relatifs aux circonstances extraordinaires. Seconde. 904. Conditions de déclassement des routes du Service des forêts. Seconde. 905. Interdiction d'appliquer les exigences d'Eastside Screens sur les terres du Système forestier national. Seconde. 906. Utilisation de modifications au plan forestier propres au site pour certains projets et activités. Seconde. 907. Modifications de la loi Knutson-Vandenberg. Seconde. 908. Application de la norme et des lignes directrices sur l'arpentage et la gestion des mesures d'atténuation du Plan forestier du Nord-Ouest. Seconde. 909. Reconstruction et réparation incluses dans les ententes de bon voisinage. Seconde. 910. Exploitation forestière et opérations mécanisées. Seconde. 910A. Étude sur l'utilisation de véhicules aériens sans pilote pour soutenir l'intervention et la gestion des incendies de forêt. Seconde. 910B. Projet pilote pour la santé des forêts, l'amélioration des bassins versants et la restauration de l'habitat au Nouveau-Mexique. Sous-titre B — Terres concédées aux chemins de fer de l'Oregon et de la Californie et terres concédées à Coos Bay Wagon Road Sec. 911. Modifications de la loi du 28 août 1937. Art. 912. L'Oregon and California Railroad Grant Lands et Coos Bay Wagon Road Grant accordent des droits d'accès permanents. Seconde. 913. Gestion des terres du Bureau of Land Management dans l'ouest de l'Oregon. Sous-titre C—Innovation du bois Sec. 921. Définitions. Seconde. 922. Clarification du programme de recherche et développement pour la construction de bâtiments en bois. Titre X — Catastrophe majeure pour incendies de forêt sur les terres fédérales Sec. 1001. Feux de forêt sur les terres fédérales. Seconde. 1002. Déclaration d'un sinistre majeur pour feu de forêt sur les terres fédérales. Seconde. 1003. Interdiction des transferts. Titre XI – Secours en cas de catastrophe et ajustement aux incendies de forêt Sec. 1101. Augmentation de l'ajustement maximal pour tenir compte du financement des incendies de forêt. 2. Définitions

Le terme événement catastrophique désigne toute catastrophe naturelle (telle qu'un ouragan, une tornade, une tempête de vent, une tempête de neige ou de verglas, une tempête de pluie, une crue, une eau poussée par le vent, un raz de marée, un tremblement de terre, une éruption volcanique, un glissement de terrain, une coulée de boue, une sécheresse ou un insecte ou maladie) ou tout incendie, inondation ou explosion, quelle qu'en soit la cause.

Le terme processus collaboratif fait référence à un processus relatif à la gestion des terres du système forestier national ou des terres publiques par lequel un projet ou une activité de gestion forestière est développé et mis en œuvre par le secrétaire concerné en collaboration avec les personnes intéressées, comme décrit à l'article 603 (b) (1)(C) de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines (16 USC 6591b(b)(1)(C)).

(3) Plan communautaire de protection contre les incendies de forêt

Le terme plan communautaire de protection contre les incendies de forêt a le sens qui lui est donné à l'article 101 de la Healthy Forests Restoration Act de 2003 (16 U.S.C. 6511).

(4) Terres concédées sur la route des wagons de la baie de Coos

Le terme Coos Bay Wagon Road Grant Lands désigne les terres rétrocédées aux États-Unis conformément à la première section de la loi du 26 février 1919 (40 Stat. 1179).

(5) Activité de gestion forestière

Le terme activité de gestion forestière désigne un projet ou une activité menée par le Secrétaire concerné sur les terres du Système Forestier National ou les terres publiques conformément au plan forestier couvrant les terres.

Le terme plan forestier signifie :

un plan d'utilisation des terres préparé par le Bureau of Land Management pour les terres publiques conformément à l'article 202 de la Federal Land Policy and Management Act de 1976 ( 43 U.S.C. 1712 ) ou

un plan de gestion des terres et des ressources préparé par le Service des forêts pour une unité du Système forestier national conformément à l'article 6 de la Loi de 1974 sur la planification des ressources renouvelables des forêts et des parcours (16 U.S.C. 1604).

(7) Événement catastrophique à grande échelle

Le terme événement catastrophique à grande échelle désigne un événement catastrophique qui a un impact négatif sur au moins 5 000 acres de terres du système forestier national raisonnablement contiguës ou de terres publiques, tel que déterminé par le secrétaire concerné.

Le terme Système forestier national a le sens qui lui est donné à la section 11(a) de la Forest and Rangeland Renewable Resources Planning Act of 1974 (16 U.S.C. 1609(a)).

(9) Terres concédées aux chemins de fer de l'Oregon et de la Californie

Le terme terres concédées aux chemins de fer de l'Oregon et de la Californie désigne les terres suivantes :

Toutes les terres de l'État de l'Oregon restituées aux États-Unis en vertu de la loi du 9 juin 1916 (39 Stat. 218), qui sont administrées par le secrétaire de l'Intérieur, agissant par l'intermédiaire du Bureau of Land Management, conformément à la première section de la loi du 28 août 1937 ( 43 USC 1181a ).

Toutes les terres de cet État obtenues par le ministre de l'Intérieur en vertu des échanges de terres autorisés et dirigés par l'article 2 de la loi du 24 juin 1954 ( 43 U.S.C. 1181h ).

Toutes les terres de cet État acquises par les États-Unis à tout moment et soumises aux dispositions du titre II de la loi du 28 août 1937 ( 43 U.S.C. 1181f ).

Le terme terres publiques a le sens qui lui est donné à l'article 103 de la Federal Land Policy and Management Act de 1976 ( 43 U.S.C. 1702), sauf que le terme inclut les terres Coos Bay Wagon Road Grant et les terres Oregon and California Railroad Grant.

(11) Activité de reboisement

Le terme activité de reboisement désigne un projet ou une activité de gestion forestière mené par le Secrétaire concerné dont le but principal est le reboisement des terres impactées à la suite d'un événement catastrophique à grande échelle. Le terme comprend la plantation, l'évaluation et l'amélioration de la régénération naturelle, le défrichage de la végétation concurrente et d'autres activités liées au rétablissement des espèces forestières sur les terres touchées.

(12) Comité consultatif des ressources

Le terme comité consultatif sur les ressources a le sens qui lui est donné à l'article 201 de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 (16 U.S.C. 7121).

Le terme opération de récupération désigne une activité de gestion forestière et des activités de restauration menées en réponse à un événement catastrophique dont le but principal est :

pour prévenir les incendies de forêt à la suite de l'événement catastrophique, ou, si l'événement catastrophique était un incendie de forêt, pour empêcher un nouveau brûlage de la zone touchée par le feu

pour fournir une opportunité d'utilisation des matériaux forestiers endommagés à la suite de l'événement catastrophique ou

fournir une source de financement pour le reboisement et d'autres activités de restauration des terres du système forestier national ou des terres publiques touchées par l'événement catastrophique.

Le terme Secrétaire concerné signifie :

le secrétaire à l'Agriculture, en ce qui concerne les terres du système forestier national et

le ministre de l'Intérieur, en ce qui concerne les terres publiques.

3. Règle d'application pour les terres du Système Forestier National et les terres publiques

À moins que cela ne soit spécifiquement prévu par une disposition des titres I à IX, les autorités prévues par ces titres ne s'appliquent pas à l'égard des terres du système forestier national ou des terres publiques—

qui sont inclus dans le système national de préservation de la nature

qui sont situés dans une zone sans route inventoriée nationale ou spécifique à l'État établie par le ministère de l'Agriculture par voie réglementaire, à moins que :

l'activité d'aménagement forestier à réaliser en vertu de cette autorité est conforme au plan forestier applicable à la zone ou

le secrétaire concerné détermine que l'activité est autorisée en vertu de la règle d'interdiction de route applicable régissant ces terres ou

sur laquelle la récolte de bois à quelque fin que ce soit est interdite par la loi fédérale.

I Analyse environnementale accélérée et disponibilité des exclusions catégoriques pour accélérer les activités de gestion forestière Une analyse des activités de gestion forestière collaborative proposées 101. Analyse de seulement deux alternatives (action versus aucune action) dans les activités de gestion forestière collaborative proposées (a) Application à certaines évaluations environnementales et Déclarations d'impact environnemental

La présente section s'applique chaque fois que le secrétaire concerné prépare une évaluation environnementale ou une déclaration d'impact sur l'environnement conformément à la section 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 U.S.C. 4332 ) pour une activité de gestion forestière qui :

est développé à travers un processus collaboratif

est proposé par un comité consultatif des ressources

aura lieu sur des terres identifiées par le Secrétaire concerné comme propices à la production de bois

aura lieu sur des terres désignées par le secrétaire (ou son représentant) conformément à la section 602(b) de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 (16 USC 6591a(b)), même si une telle activité de gestion forestière est lancée avant le 30 septembre, 2018 ou

est couvert par un plan communautaire de protection contre les incendies de forêt.

(b) Examen des alternatives

Dans une évaluation environnementale ou une déclaration d'impact sur l'environnement décrite au paragraphe (a), le secrétaire concerné doit étudier, développer et décrire uniquement les deux alternatives suivantes :

L'activité de gestion forestière.

L'alternative sans action.

(c) Éléments de l'alternative sans action

Dans le cas de l'alternative de non-action, le Secrétaire concerné examinera s'il convient d'évaluer :

l'effet de l'absence d'action sur—

potentiel d'insectes et de maladies et

les implications d'un déclin résultant de la santé des forêts, d'une perte de diversité de l'habitat, d'un incendie de forêt ou d'une infestation d'insectes ou de maladies, compte tenu des cycles historiques des incendies et des insectes et des maladies, sur—

approvisionnement en eau domestique dans la zone du projet

perte d'habitat faunique et

d'autres facteurs économiques et sociaux.

B Exclusions catégoriques 111. Exclusion catégorique pour accélérer certaines actions d'intervention critiques (a) Exclusion catégorique établie

Les activités de gestion forestière décrites au paragraphe (b) sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale ou d'une déclaration d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 U.S.C. 4332 ).

(b) Activités de gestion forestière désignées pour l'exclusion catégorique

Les activités de gestion forestière désignées en vertu du présent article pour une exclusion catégorique sont des activités de gestion forestière menées par le secrétaire concerné sur les terres du système forestier national ou les terres publiques lorsque le but principal de cette activité est :

pour lutter contre une infestation d'insectes ou de maladies

pour réduire les charges de carburant dangereuses

pour protéger une source d'eau municipale

maintenir, améliorer ou modifier l'habitat essentiel pour le protéger des perturbations catastrophiques

pour augmenter le rendement en eau ou

toute combinaison des finalités spécifiées aux paragraphes (1) à (5).

(c) Disponibilité de l'exclusion catégorique

À compter de la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné peut utiliser l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) conformément au présent article.

Sauf dans le cas d'une activité d'aménagement forestier visée à l'alinéa (2), une activité d'aménagement forestier visée par l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe a) ne peut comporter d'unités de traitement excédant un total de 10 000 acres.

(2) Zones plus grandes autorisées

Une activité d'aménagement forestier couverte par l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) peut contenir des unités de traitement excédant un total de 10 000 acres mais n'excédant pas un total de 30 000 acres si l'activité d'aménagement forestier :

est développé à travers un processus collaboratif

est proposé par un comité consultatif des ressources ou

est couvert par un plan communautaire de protection contre les incendies de forêt.

112. Exclusion catégorique pour accélérer les opérations de sauvetage en réponse à des événements catastrophiques (a) Exclusion catégorique établie

Les opérations de récupération effectuées par le Secrétaire concerné sur les terres du Système Forestier National ou les terres publiques sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale ou d'une étude d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la Loi sur la politique nationale de l'environnement de 1969. ( 42 USC 4332 ).

(b) Possibilité d'exclusion catégorique

À compter de la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné peut utiliser l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) conformément au présent article.

Une opération de récupération visée par l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) ne peut pas contenir d'unités de traitement excédant un total de 10 000 acres.

(d) Exigences supplémentaires

Une opération de récupération couverte par l'exclusion catégorique établie en vertu de la sous-section (a) doit être conforme aux normes et directives pour les zones tampons de cours d'eau contenues dans le plan forestier applicable, sauf dérogation du forestier régional, dans le cas des terres du système forestier national, ou du directeur de l'État. du Bureau of Land Management, dans le cas des terres publiques.

Un plan de reboisement doit être élaboré en vertu de l'article 3 de la loi du 9 juin 1930 (communément connue sous le nom de Knutson-Vandenberg Act 16 U.S.C. 576b ), dans le cadre d'une opération de sauvetage couverte par l'exclusion catégorique établie en vertu de la sous-section (a).

113. Exclusion catégorique pour atteindre les objectifs du plan forestier pour les forêts de début de succession (a) Exclusion catégorique établie

Les activités de gestion forestière décrites au paragraphe (b) sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale ou d'une déclaration d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 U.S.C. 4332 ).

(b) Activités de gestion forestière désignées pour l'exclusion catégorique

Les activités de gestion forestière désignées en vertu de la présente section pour une exclusion catégorique sont des activités de gestion forestière menées par le secrétaire concerné sur les terres du système forestier national ou les terres publiques lorsque le but principal de cette activité est de modifier, d'améliorer, d'améliorer ou de créer des forêts de succession précoce. pour l'amélioration de l'habitat faunique et à d'autres fins, conformément au plan forestier applicable.

(c) Disponibilité de l'exclusion catégorique

À compter de la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné peut utiliser l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) conformément au présent article.

Dans la mesure du possible, le secrétaire concerné doit concevoir une activité de gestion forestière en vertu de la présente section pour atteindre les objectifs forestiers de succession précoce de manière à maximiser la production et la régénération des espèces prioritaires, telles qu'identifiées dans le plan forestier et compatibles avec la capacité du site d'activité.

Une activité d'aménagement forestier visée par l'exclusion catégorique établie en vertu de l'alinéa a) ne peut comporter d'unités de traitement excédant un total de 10 000 acres.

114. Exclusion catégorique pour les projets en bordure de route (a) Exclusion catégorique établie

Les projets menés par le secrétaire concerné pour abattre des arbres dangereux ou récupérer du bois à des fins de protection de la santé ou de la sécurité publique, de l'approvisionnement en eau ou des infrastructures publiques sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale. ou une déclaration d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 USC 4332 ).

(b) Possibilité d'exclusion catégorique

À compter de la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné peut utiliser l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) conformément au présent article.

(c) Exigences de la Loi sur la restauration des forêts saines

Un projet qui est catégoriquement exclu en vertu du présent article est soumis aux exigences des paragraphes (d), (e) et (f) de l'article 603 de la Healthy Forests Restoration Act de 2003 (16 U.S.C. 6591).

(2) Réduction des carburants dangereux sur les terres fédérales

Un projet qui est catégoriquement exclu en vertu du présent article est soumis aux exigences des articles 102, 104, 105 et 106 du titre I de la Healthy Forests Restoration Act de 2003 (16 U.S.C. 6511 et suiv.).

115. Exclusion catégorique pour améliorer ou restaurer les terres du système forestier national ou les terres publiques ou réduire le risque d'incendie de forêt (a) Exclusion catégorique établie

Les activités de gestion forestière décrites au paragraphe (b) sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale ou d'une déclaration d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 U.S.C. 4332 ).

(b) Activités de gestion forestière désignées pour l'exclusion catégorique

Les activités de gestion forestière désignées en vertu du présent article pour une exclusion catégorique sont des activités de gestion forestière décrites au paragraphe (2) qui sont menées par le secrétaire concerné sur les terres du système forestier national ou les terres publiques lorsque le but principal de cette activité est d'améliorer ou de restaurer ces terres ou réduire le risque d'incendie de forêt sur ces terres.

Les activités suivantes peuvent être menées conformément à l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) :

Élimination des genévriers, du seigle méduse, des conifères, des pins pins, du cheatgrass et d'autres mauvaises herbes nuisibles ou envahissantes spécifiées sur les listes fédérales ou étatiques des mauvaises herbes nuisibles par le biais du pâturage du bétail en fin de saison, du pâturage ciblé du bétail, des brûlages dirigés et des traitements mécaniques.

Performance de la gestion des combustibles dangereux.

Création de coupe-feu et coupe-feu.

Modification des clôtures existantes afin de répartir le bétail et contribuer à l'amélioration de l'habitat faunique.

Installation de dispositifs de contrôle de l'érosion.

Construction de nouvelles infrastructures et entretien d'infrastructures permanentes, y compris des étangs d'élevage, des bassins de captage d'eau et des fontaines d'eau utilisées au profit du bétail et d'amélioration de l'habitat faunique.

Exécution des traitements du sol, de l'ensemencement indigène et non indigène, et de la plantation et de la transplantation d'armoises, d'herbes, de plantes herbacées, d'arbustes et d'autres espèces.

Utilisation d'herbicides, à condition que le secrétaire concerné détermine que l'activité est par ailleurs menée conformément aux procédures de l'agence, y compris tout plan forestier applicable à la zone couverte par l'activité.

(c) Disponibilité de l'exclusion catégorique

À compter de la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné peut utiliser l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) conformément au présent article.

Une activité d'aménagement forestier visée par l'exclusion catégorique établie en vertu du paragraphe (a) ne peut excéder 10 000 acres.

(1) Gestion des carburants dangereux

Le terme gestion des combustibles dangereux désigne toute activité de gestion de la végétation qui réduit le risque d'incendie de forêt.

Le terme pâturage de fin de saison désigne les activités de pâturage qui se produisent après que les espèces envahissantes et les espèces vivaces indigènes ont terminé leur cycle de croissance annuel de l'année en cours jusqu'à ce que la nouvelle croissance des plantes commence à apparaître l'année suivante.

(3) Pâturage ciblé du bétail

Le terme pâturage ciblé du bétail désigne le pâturage utilisé à des fins de réduction des combustibles dangereux.

C Dispositions générales pour les activités de gestion forestière 121. Conformité aux plans forestiers

Une activité d'aménagement forestier réalisée en vertu de la présente loi doit être menée d'une manière conforme au plan forestier applicable aux terres du Système forestier national ou aux terres publiques couvertes par l'activité d'aménagement forestier.

122. Consultation en vertu de la National Historic Preservation Act (a) En général

Au plus tard 12 mois après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire concerné élaborera chacun, en consultation avec les parties consultatives concernées, un accord programmatique ou une autre alternative de programme appropriée conformément à l'article 800.14 du titre 36, Code of Federal Regulations, ou règlement successeur, pour accélérer les examens en vertu de l'article 306108 du titre 54, United States Code, pour les activités de gestion forestière menées en vertu de la présente loi.

Un accord programmatique ou une autre alternative de programme développé en vertu de la sous-section (a) doit intégrer les concepts d'identification et d'évaluation par étapes énoncés dans la section 800.4 (b) (2) du titre 36, Code of Federal Regulations, ou la réglementation qui lui succédera.

123. Consultation en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition (a) Aucune consultation si l'action n'est pas susceptible de nuire à une espèce inscrite ou à un habitat essentiel désigné

En ce qui concerne une activité de gestion forestière menée conformément à la présente loi, la consultation en vertu de l'article 7 de la Loi sur les espèces en voie de disparition de 1973 (16 USC 1536) n'est pas requise si le secrétaire concerné détermine que cette activité de gestion forestière n'est pas susceptible de nuire affecter une espèce inscrite ou un habitat essentiel désigné.

En ce qui concerne une activité de gestion forestière menée conformément à la présente loi, la consultation requise en vertu de l'article 7 de la loi de 1973 sur les espèces en voie de disparition ( 16 USC 1536 ) doit être conclue dans la période de 90 jours commençant à la date à laquelle cette consultation a été demandée. par le Secrétaire concerné.

Dans le cas d'une consultation décrite au paragraphe (1) qui n'est pas conclue dans le délai de 90 jours, l'activité de gestion forestière pour laquelle une telle consultation a été initiée :

doit être considéré comme n'ayant pas enfreint l'article 7 de la Loi sur les espèces en voie de disparition de 1973 (16 U.S.C. 1536(a)(2)) et

124. Activités de gestion forestière considérées comme des actions non discrétionnaires

Aux fins de l'Endangered Species Act de 1973 (16 U.S.C. 1531 et suiv.), une activité de gestion forestière menée par le secrétaire concerné conformément à la présente loi doit être considérée comme une action non discrétionnaire.

II Sauvetage et reboisement en réponse à des événements catastrophiques 201. Opérations de sauvetage accélérées et activités de reboisement à la suite d'événements catastrophiques à grande échelle (a) Évaluation environnementale accélérée

Nonobstant toute autre disposition de la loi, une évaluation environnementale préparée par le secrétaire concerné conformément à l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 USC 4332 ) pour une opération de sauvetage ou une activité de reboisement qu'il est proposé de mener sur des terres du système forestier national ou sur des terres publiques les terrains touchés négativement par un événement catastrophique à grande échelle doivent être achevés dans les 60 jours suivant la conclusion de l'événement catastrophique.

b) Mise en œuvre et achèvement accélérés

Dans le cas d'activités de reboisement menées sur des terres du système forestier national ou des terres publiques affectées négativement par un événement catastrophique à grande échelle, le Secrétaire concerné doit, dans la mesure du possible, réaliser le reboisement d'au moins 75 pour cent des terres affectées au cours de la 5 -année suivant la conclusion de l'événement catastrophique.

(c) Disponibilité des fonds Knutson-Vandenberg

Les montants du fonds spécial établi conformément à l'article 3 de la loi du 9 juin 1930 (communément connue sous le nom de Knutson-Vandenberg Act 16 U.S.C. 576b ) seront mis à la disposition du secrétaire à l'Agriculture pour les activités de reboisement autorisées par le présent titre.

(d) Calendrier pour le processus de contribution du public

Nonobstant toute autre disposition de la loi, dans le cas d'une opération de sauvetage ou d'une activité de reboisement qu'il est proposé de mener sur des terres du système forestier national ou des terres publiques affectées négativement par un événement catastrophique à grande échelle, le secrétaire concerné accordera 30 jours pour commentaire, 15 jours pour déposer une objection et 15 jours pour la réponse de l'agence au dépôt d'une objection. À l'issue de ce processus et à l'expiration de la période spécifiée au paragraphe (a), le Secrétaire concerné mettra immédiatement en œuvre le projet.

202. Conformité au plan forestier

Une opération de récupération ou de reboisement autorisée par le présent titre doit être menée conformément au plan forestier applicable aux terres du Système forestier national ou aux terres publiques couvertes par l'opération de récupération ou de reboisement.

203. Interdiction des ordonnances restrictives, des injonctions préliminaires et des injonctions en instance d'appel

Aucune injonction, injonction préliminaire ou injonction en instance d'appel ne sera délivrée par un tribunal des États-Unis concernant une décision de préparer ou de mener une opération de sauvetage ou de reboisement en réponse à un événement catastrophique à grande échelle. L'article 705 du titre 5, United States Code, ne s'appliquera à aucune contestation de l'opération de sauvetage ou de l'activité de reboisement.

III Litiges relatifs à la gestion forestière A Dispositions générales relatives aux litiges 301. Aucun frais d'avocat pour les défis liés aux activités de gestion forestière

Nonobstant l'article 1304 du titre 31, Code des États-Unis, aucune indemnité ne peut être accordée en vertu de l'article 2412 du titre 28, Code des États-Unis, et aucun montant ne peut être engagé ou dépensé par le Fonds des réclamations et du jugement du Trésor des États-Unis pour payer des frais. ou d'autres dépenses en vertu de ces articles à tout demandeur lié à une action contestant une activité de gestion forestière menée en vertu de la présente loi.

302. Mesures d'injonction (a) Équilibrer les effets à court et à long terme des activités de gestion forestière dans l'examen des mesures d'injonction

Dans le cadre de sa mise en balance lors de l'examen de toute demande d'injonction qui s'applique à toute action de l'agence dans le cadre d'une activité de gestion forestière en vertu des titres I à IX, le tribunal examinant l'action de l'agence doit équilibrer l'impact sur l'écosystème susceptible d'être affecté par le activité de gestion forestière de—

les effets à court et à long terme de l'action de l'agence contre

les effets à court et à long terme de ne pas entreprendre l'action.

(b) Délais pour l'injonction

Sous réserve du paragraphe (2), la durée de toute mesure d'injonction préliminaire et de suspension en instance d'appel qui s'applique à toute action d'agence dans le cadre d'une activité de gestion forestière en vertu des titres I à IX, ne doit pas dépasser 60 jours.

Un tribunal compétent peut délivrer un ou plusieurs renouvellements de toute injonction préliminaire, ou suspendre l'appel, accordé en vertu du paragraphe (1).

À chaque renouvellement d'injonction dans une action, les parties à l'action présentent au tribunal des informations à jour sur l'état de l'activité d'aménagement forestier autorisée.

B Programme pilote d'arbitrage pour les activités de gestion forestière 311. Recours à l'arbitrage plutôt qu'au litige pour relever les défis liés aux activités de gestion forestière (a) Programme pilote de processus d'arbitrage discrétionnaire

Le secrétaire à l'Agriculture, en ce qui concerne les terres du système forestier national, et le secrétaire de l'Intérieur, en ce qui concerne les terres publiques, établiront chacun un programme pilote d'arbitrage discrétionnaire en tant que processus alternatif de règlement des différends au lieu d'un contrôle judiciaire pour les activités décrites dans paragraphe (2).

Le secrétaire concerné, à sa seule discrétion, peut désigner des objections ou des protestations contre les activités de gestion forestière pour arbitrage dans le cadre du programme pilote d'arbitrage établi en vertu du paragraphe (1).

(3) Nombre maximal d'arbitrages

Dans le cadre du programme pilote d'arbitrage, le secrétaire concerné ne peut arbitrer plus de 10 objections ou protestations contre des activités d'aménagement forestier au cours d'un exercice financier en :

chaque région de service forestier et

chaque région de l'État du Bureau de la gestion des terres.

(4) Détermination du montant des arbitrages

Une objection ou une protestation contre une activité de gestion forestière n'est pas prise en compte dans la limitation du nombre d'arbitrages en vertu du paragraphe (3) à moins que :

à la date à laquelle cette objection ou cette protestation est désignée pour arbitrage, l'activité d'aménagement forestier pour laquelle cette objection ou cette protestation est déposée n'a pas fait l'objet d'une procédure d'arbitrage dans le cadre du programme pilote et

la procédure d'arbitrage a commencé à l'égard de cette objection ou protestation.

Les programmes pilotes établis conformément au paragraphe (1) prennent fin à la date qui tombe 7 ans après la date de l'adoption de la présente loi.

Toute personne ayant soumis un commentaire public sur l'activité d'aménagement forestier qui fait l'objet d'un arbitrage peut intervenir dans l'arbitrage :

l'activité de gestion forestière ou

la proposition de modification soumise en vertu du sous-paragraphe (B) ou

en soumettant une proposition pour modifier davantage l'activité de gestion forestière.

(2) Date limite de soumission

En ce qui concerne une objection ou un protêt qui est désigné pour l'arbitrage en vertu du présent paragraphe (a), une demande d'intervention dans un arbitrage doit être soumise au plus tard 30 jours après la date à laquelle cette objection ou ce protêt a été désigné pour arbitrage.

Plusieurs parties intervenantes peuvent soumettre une proposition conjointe tant que chaque partie intervenante remplit les conditions d'éligibilité du paragraphe (1).

(c) Nomination de l'arbitre

Le secrétaire à l'Agriculture et le secrétaire à l'Intérieur élaborent et publient conjointement une liste d'au moins 20 personnes éligibles pour servir d'arbitres pour les programmes pilotes en vertu de la présente section.

Afin d'être éligible pour servir d'arbitre en vertu du présent paragraphe, une personne doit être, à la date de la nomination de cet arbitre :

certifié par l'American Arbitration Association et

pas un lobbyiste enregistré.

(3) Sélection de l'arbitre (A) En général

Pour chaque arbitrage commencé en vertu du présent article, le secrétaire concerné et chaque opposant ou protestataire applicable doivent convenir, au plus tard 14 jours après le début du processus d'accord, d'un arbitre mutuellement acceptable à partir de la liste publiée en vertu du paragraphe.

(B) Rendez-vous après 14 jours

Dans le cas où un accord concernant un arbitre mutuellement acceptable n'est pas atteint dans le délai de 14 jours décrit au sous-paragraphe (A), le Secrétaire concerné nomme un arbitre à partir de la liste publiée en vertu du présent paragraphe.

L'arbitre nommé en vertu du paragraphe (c)—

ne peut modifier aucune des propositions soumises avec l'objection, la protestation ou la demande d'intervention et

doit choisir d'être menée—

l'activité de gestion forestière, telle qu'approuvée par le secrétaire ou

une proposition soumise par un opposant ou un intervenant.

Un arbitre doit, lors de la sélection d'une proposition, considérer :

si la proposition est conforme au plan forestier, aux lois et aux règlements applicables

si la proposition peut être exécutée par le Secrétaire concerné et

l'effet de chaque proposition sur—

potentiel d'insectes et de maladies

les implications d'un déclin résultant de la santé des forêts, d'une perte de diversité de l'habitat, d'un incendie de forêt ou d'une infestation d'insectes ou de maladies, compte tenu des cycles historiques des incendies et des insectes et des maladies, sur—

perte d'habitat faunique et

d'autres facteurs économiques et sociaux.

La décision d'un arbitre relativement à l'activité d'aménagement forestier :

ne doit pas être considéré comme une action fédérale majeure

ne fera pas l'objet d'un contrôle judiciaire, sauf dans les cas prévus à la section 10(a) du titre 9, Code des États-Unis.

(f) Date limite d'achèvement

Au plus tard 90 jours après la date du dépôt de l'arbitrage à l'égard de l'activité d'aménagement forestier, le processus d'arbitrage doit être complété.

IV. Amendements à la Loi sur la sécurité des écoles rurales et l'autodétermination communautaire 401. Utilisation des fonds réservés pour des projets du titre II sur des terres fédérales et certaines terres non fédérales (a) Abrogation du programme pilote de passation de marchés de bois marchand

L'article 204(e) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 U.S.C. 7124(e) ) est modifié par suppression du paragraphe (3).

(b) Besoins pour les fonds du projet

L'article 204(f) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 U.S.C. 7124(f) ) est modifié comme suit :

(f) Besoins pour les fonds du projet

Sous réserve du paragraphe (2), le Secrétaire concerné doit s'assurer qu'au moins 50 pour cent des fonds de projet réservés par un pays participant en vertu de l'article 102 (d) ne seront disponibles que pour des projets qui :

inclure la vente de bois ou d'autres produits forestiers, réduire les risques d'incendie ou améliorer l'approvisionnement en eau et

mettre en œuvre des objectifs d'intendance qui améliorent les écosystèmes forestiers ou restaurent et améliorent la santé des terres et la qualité de l'eau.

L'exigence du paragraphe (1) ne s'applique qu'aux fonds de projet réservés par un comté participant dont les limites comprennent des terres fédérales qui, selon le secrétaire concerné, ont fait l'objet d'un programme de bois ou d'autres produits forestiers dans les 5 exercices précédant l'exercice au cours duquel le les fonds sont réservés.

L'article 205(a)(4) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act of 2000 (16 U.S.C. 7125(a)(4)) est modifié en supprimant 2012 chaque endroit où il apparaît et en insérant 2022.

b) Réduction de la composition des commissions

La section 205(d) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 U.S.C. 7125(d) ) est modifiée :

au paragraphe (1), en supprimant 15 membres et en insérant 9 membres et

en frappant 5 personnes à chaque endroit où il apparaît et en insérant 3 personnes .

(c) Élargir la participation locale aux comités

La section 205(d) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 U.S.C. 7125(d) ) est modifiée :

au paragraphe (3), en insérant avant la période à la fin ce qui suit : , conformément aux exigences du paragraphe (4) et

par la suppression du paragraphe 4° et l'insertion du nouveau paragraphe suivant :

(4) Répartition géographique

Les membres d'un comité consultatif sur les ressources doivent résider dans le ou les comtés dans lesquels le comité a compétence ou dans un comté adjacent.

(d) Nomination de comités consultatifs sur les ressources par la personne désignée applicable

L'article 205 de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 (16 U.S.C. 7125) est à nouveau modifié :

au paragraphe (1), en insérant (ou la personne désignée) après Le Secrétaire concerné

au paragraphe (3), en insérant (ou la personne désignée) après le secrétaire concerné et

au paragraphe (4), en insérant (ou la personne désignée) après le secrétaire concerné aux deux endroits, il apparaît

au paragraphe (b)(6), en insérant (ou la personne désignée applicable) après le Secrétaire concerné

dans l'en-tête de la sous-section, en insérant ou par la personne désignée après par le secrétaire

au paragraphe (1), en insérant (ou la personne désignée) après Le secrétaire concerné aux deux endroits, il apparaît

au paragraphe (2), en insérant (ou la personne désignée) après Le Secrétaire concerné

au paragraphe (4), en insérant (ou la personne désignée) après Le Secrétaire concerné et

en ajoutant à la fin le nouveau paragraphe suivant :

Dans cette section, le terme désigné applicable signifie :

en ce qui concerne les terres fédérales décrites à l'article 3(7)(A), le forestier régional concerné et

en ce qui concerne les terres fédérales décrites à l'article 3 (7) (B), le directeur d'État du Bureau of Land Management compétent.

au paragraphe (d)(3), en insérant (ou la personne désignée applicable) après le Secrétaire concerné et

en insérant (ou la personne désignée) après le secrétaire concerné et

en insérant (ou la personne désignée applicable) après du secrétaire .

L'article 201(3) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 (16 USC 7121(3)) est modifié en insérant (ou le représentant applicable (tel que défini à l'article 205(c)(6))) après le secrétaire concernait les deux endroits, paraît-il.

403. Programme pour les projets de comités consultatifs sur les ressources autonomes du titre II a) Projets de comités consultatifs sur les ressources autonomes

Le titre II de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 U.S.C. 7121 et suiv.) est modifié par l'ajout à la fin du nouvel article suivant :

209. Programme pour les projets de comités consultatifs sur les ressources autonomes (a) Programme RAC

Le chef du service forestier dirigera un programme (connu sous le nom de programme de comité consultatif sur les ressources autosuffisantes ou programme RAC ) en vertu duquel 10 comités consultatifs sur les ressources proposeront des projets autorisés par la sous-section (c) à réaliser à l'aide des fonds réservés au projet. par un comté participant en vertu de l'article 102 (d).

(b) Sélection des comités consultatifs sur les ressources participants

La sélection des comités consultatifs sur les ressources pour participer au programme RAC est à la seule discrétion du chef du service forestier.

Nonobstant les objectifs du projet spécifiés dans les sections 202(b), 203(c) et 204(a)(5), les projets dans le cadre du programme RAC sont destinés à :

atteindre les objectifs de gestion forestière ou soutenir le développement communautaire et

(d) Dépôt et disponibilité des revenus

Tout revenu généré par un projet mené dans le cadre du programme RAC, y compris tout intérêt généré par les revenus, doit être :

déposé dans le compte spécial du Trésor établi en vertu de l'article 102(d)(2)(A) et

disponibles, dans les montants qui peuvent être prévus à l'avance dans les lois de crédits, pour des projets supplémentaires dans le cadre du programme RAC.

(e) Cessation du pouvoir

L'autorisation d'initier un projet dans le cadre du programme RAC prendra fin le 30 septembre 2022.

Tous les fonds disponibles pour des projets dans le cadre du programme RAC et non engagés au 30 septembre 2023 seront déposés au Trésor des États-Unis.

L'article 403(b) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act of 2000 (16 U.S.C. 7153(b)) est modifié en supprimant Tous les revenus et en insérant Sauf dans les cas prévus à l'article 209, tous les revenus .

404. Utilisation supplémentaire autorisée des fonds réservés pour les projets de comté du titre III

L'article 302(a) de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 (16 U.S.C. 7142(a)) est modifié :

en insérant et des patrouilles d'application de la loi après avoir inclus la lutte contre les incendies et

en frappant et à la fin

au paragraphe (3), en insérant et en exécutant après développer

en redésignant le paragraphe (3) en paragraphe (4) et

par l'insertion, après le paragraphe 2°, du nouveau paragraphe 3° suivant :

pour couvrir les frais de formation et les achats d'équipements directement liés aux services d'urgence décrits au paragraphe (2) et

405. Traitement comme financement supplémentaire (a) En général

L'article 102 de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act of 2000 ( 16 U.S.C. 7112 ) est modifié par l'ajout à la fin du nouveau paragraphe suivant :

(f) Traitement comme financement supplémentaire

Aucun des fonds mis à la disposition d'un comté bénéficiaire ou d'une autre subdivision politique d'un État en vertu de la présente loi ne doit être utilisé à la place ou pour compenser d'une autre manière les sources de financement de l'État pour les écoles locales, les installations ou à des fins éducatives.

Paiements aux États effectués en vertu de la Secure Rural Schools and Community Self-Determination Act de 2000 ( 16 USC 7101 et suiv.) 16 USC 500 ), continueront à être effectués sous forme de paiements directs.

V Contrats d'intendance sur les résultats finaux 501. Plafonds d'annulation pour les projets d'intendance en contrats de résultats finaux (a) Plafonds d'annulation

L'article 604 de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines (16 U.S.C. 6591c) est modifié :

en redésignant les sous-sections (h) et (i) en sous-sections (i) et (j), respectivement et

en insérant après la sous-section (g) la nouvelle sous-section (h) suivante :

Nonobstant l'article 3903 (b) (1) du titre 41 du Code des États-Unis, le chef et le directeur peuvent engager des fonds par étapes qui sont économiquement ou programmatiquement viables pour couvrir les coûts potentiels d'annulation ou de résiliation d'un accord ou d'un contrat en vertu du paragraphe (b ) par étapes qui sont économiquement ou programmatiquement viables.

(2) Préavis au congrès du plafond d'annulation supérieur à 25 millions de dollars

Au plus tard 30 jours avant la conclusion d'une entente ou d'un contrat pluriannuel en vertu du paragraphe (b) qui comprend un plafond d'annulation supérieur à 25 millions de dollars, mais n'inclut pas le financement proposé pour les coûts d'annulation de l'entente ou du contrat jusqu'à ce plafond d'annulation, le chef ou le directeur, selon le cas, soumet au comité de l'énergie et des ressources naturelles et au comité de l'agriculture, de la nutrition et des forêts du Sénat et au comité des ressources naturelles et au comité de l'agriculture de la Chambre des communes Représentants un avis écrit qui comprend :

les plafonds d'annulation proposés pour chaque année de programme dans la convention ou le contrat

les raisons pour lesquelles ces plafonds d'annulation ont été retenus

la mesure dans laquelle les frais de résiliation du contrat ne sont pas inclus dans le budget de l'accord ou du contrat et

une évaluation du risque financier de ne pas inclure la budgétisation des coûts de l'accord ou de l'annulation du contrat.

(3) Transmission de l'avis à l'OMB

Au plus tard 14 jours après la date à laquelle l'avis écrit est fourni en vertu de l'alinéa (2) à l'égard d'une entente ou d'un contrat en vertu du paragraphe (b), le chef ou le directeur, selon le cas, transmet une copie de la avis au directeur du Bureau de la gestion et du budget.

La section 604(d)(5) de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines (16 U.S.C. 6591c(d)(5)) est modifiée :

en supprimant , le chef peut et en insérant et l'article 2(a)(1) de la loi du 31 juillet 1947 (communément connue sous le nom de Materials Act of 1947 30 USC 602(a)(1) ), le chef et le directeur peut et

en supprimant la dernière phrase.

L'article 604(g)(2) de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 ( 16 U.S.C. 6591c(g)(2) ) est modifié par la suppression des sous-paragraphes (A) et (B) et l'insertion des nouveaux sous-paragraphes suivants :

utiliser l'excédent pour régler tout passif en cours pour des accords ou des contrats annulés ou

s'il n'y a pas de passif en cours en vertu du sous-paragraphe (A), appliquer l'excédent à d'autres projets d'intendance autorisés.

L'article 604(e) de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines (16 U.S.C. 6591c(e)) est modifié :

à l'alinéa (2)(B), en insérant sous réserve de l'alinéa (3)(A), avant doit et

à l'alinéa (3)(A), en supprimant les services reçus par le chef ou le directeur et tout ce qui suit à la fin de la période et en insérant ce qui suit : les services et les ressources en nature reçus par le chef ou le directeur sous une gérance projet de contrat mené en vertu du présent article ne doit pas être considéré comme des sommes reçues du système forestier national ou des terres publiques, mais tout paiement effectué par l'entrepreneur au chef ou au directeur dans le cadre du projet doit être considéré comme des sommes reçues du système forestier national ou du public terres. .

504. Présentation du rapport annuel existant

La sous-section (j) de la section 604 de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines ( 16 USC 6591c ), telle que rebaptisée par la section 501 (a) (1), est modifiée par la suppression du rapport au Comité de l'agriculture, de la nutrition et des forêts de la Le Sénat et la Commission de l'agriculture de la Chambre des représentants et l'insertion soumettent aux commissions du Congrès spécifiées au paragraphe (h)(2) un rapport .

505. Disposition sur la responsabilité en cas d'incendie

L'article 604(d) de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 ( 16 U.S.C. 6591c(d) ) est modifié par l'ajout à la fin du nouveau paragraphe suivant :

À la demande de l'entrepreneur, un contrat ou une entente en vertu du présent article attribué avant le 7 février 2014, doit être modifié par le chef ou le directeur pour inclure les dispositions relatives à la responsabilité en cas d'incendie décrites au paragraphe (7).

La section 604(d)(3)(B) de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 (16 U.S.C. 6591c(d)(3)(B)) est modifiée en supprimant 10 ans et en insérant 20 ans.

(b) Loi nationale sur la gestion des forêts

L'article 14(c) de la National Forest Management Act de 1976 (16 U.S.C. 472a(c)) est modifié en supprimant dix ans et en insérant 20 ans.

VI Sources de financement supplémentaires pour les activités de gestion forestière 601. Définitions

Le terme entité éligible signifie :

un État ou une subdivision politique d'un État contenant des terres du système forestier national ou des terres publiques

un service public à charte desservant un ou plusieurs États ou une subdivision politique de ceux-ci

une compagnie d'électricité rurale et

toute autre entité jugée appropriée par le Secrétaire concerné pour participer au Fonds.

Le terme Fonds désigne le Fonds de gestion forestière soutenu par l'État établi par l'article 603.

602. Disponibilité des revenus du projet d'intendance et du Fonds de collaboration pour la restauration des paysages forestiers pour couvrir les coûts de planification des activités de gestion forestière (a) Disponibilité des revenus du projet d'intendance

L'article 604(e)(2)(B) de la loi de 2003 sur la restauration des forêts saines ( 16 USC 6591c(e)(2)(B) ), tel que modifié par l'article 503, est en outre modifié par la suppression de l'appropriation sur le site du projet à partir de laquelle les fonds sont collectés ou sur un autre site du projet. et en insérant ce qui suit :

sur le site du projet à partir duquel les fonds sont collectés ou sur un autre site du projet et

ne pas couvrir plus de 25 pour cent du coût de la planification de projets de contrats d'intendance supplémentaires.

L'article 4003(f)(1) de l'Omnibus Public Land Management Act of 2009 (16 U.S.C. 7303(f)(1) ) est modifié par la suppression de l'exécution et et l'insertion de la planification, de l'exécution et de .

603. Planification des activités de gestion forestière financée par l'État a) Fonds de gestion forestière financé par l'État

Il est établi au Trésor des États-Unis un fonds, connu sous le nom de State-Supported Forest Management Fund , pour couvrir les coûts de planification (notamment liés au respect de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 USC 4332 )), la réalisation et le suivi de certaines activités de gestion forestière sur les terres du Système forestier national ou les terres publiques.

Le Fonds de gestion forestière soutenu par l'État comprend les montants qui peuvent être :

contribué par une entité éligible pour dépôt dans le Fonds

affecté au Fonds ou

générés par les activités d'aménagement forestier réalisées à partir des sommes du Fonds.

(c) Limites géographiques et d'utilisation

En effectuant une contribution en vertu du paragraphe (b)(1), une entité admissible peut :

spécifier les terres du système forestier national ou les terres publiques pour lesquelles la contribution peut être dépensée et

limiter les types d'activités d'aménagement forestier pour lesquelles la contribution peut être dépensée.

(d) Activités de gestion forestière autorisées

Dans les montants qui peuvent être prévus à l'avance dans les lois de crédits, le Secrétaire concerné peut utiliser le Fonds pour planifier, exécuter et surveiller une activité de gestion forestière qui :

est développé à travers un processus collaboratif

est proposé par un comité consultatif des ressources

est couvert par un plan communautaire de protection contre les incendies de forêt.

Une activité de gestion forestière réalisée à l'aide des montants du Fonds peut être réalisée au moyen d'un contrat ou d'un accord en vertu de l'article 604 du Healthy Forests Restoration Act de 2003 (16 USC 6591c), l'autorité de bon voisinage prévue par l'article 8206 de l'Agricultural Act of 2014 (16 USC 2113a), un contrat en vertu de l'article 14 de la National Forest Management Act de 1976 (16 USC 472a), ou toute autre autorité à la disposition du secrétaire concerné, mais les revenus générés par l'activité de gestion forestière doivent être utilisés pour rembourser le Fonds pour les coûts de planification couverts à l'aide des montants du Fonds.

Sous réserve du paragraphe (e), les revenus générés par une activité de gestion forestière réalisée à l'aide des montants du Fonds seront considérés comme des sommes reçues du Système forestier national.

La loi du 9 juin 1930 (communément connue sous le nom de Knutson-Vanderberg Act 16 U.S.C. 576 et seq.), s'appliquera à toute activité de gestion forestière réalisée en utilisant les montants du Fonds.

Le Fonds prend fin 10 ans après la date de promulgation de la présente loi.

À la clôture du Fonds conformément au paragraphe (1) ou en vertu de toute autre disposition de la loi, les contributions non engagées restant dans le Fonds seront restituées à l'entité éligible qui a versé la contribution.

VII Participation et protection de la foresterie tribale 701. Protection des actifs forestiers tribaux grâce à l'utilisation de contrats d'intendance et d'autres autorités (a) Examen rapide des demandes tribales

L'article 2(b) de la Tribal Forest Protection Act de 2004 (25 U.S.C. 3115a(b)) est modifié :

au paragraphe (1), en supprimant au plus tard 120 jours après la date à laquelle une tribu indienne soumet au Secrétaire et en insérant En réponse à la soumission par une tribu indienne de et

en ajoutant à la fin le nouveau paragraphe suivant :

(4) Délais d'examen (A) Réponse initiale

Au plus tard 120 jours après la date à laquelle le secrétaire reçoit une demande tribale en vertu du paragraphe (1), le secrétaire doit fournir une réponse initiale à la tribu indienne concernant :

si la demande peut répondre aux critères de sélection décrits au paragraphe (c) et

la probabilité que le secrétaire conclue un accord ou un contrat avec la tribu indienne en vertu du paragraphe (2) pour les activités décrites au paragraphe (3).

L'avis en vertu du paragraphe (d) du refus d'une demande tribale en vertu du paragraphe (1) doit être fourni au plus tard 1 an après la date à laquelle le secrétaire a reçu la demande.

Au plus tard 2 ans après la date à laquelle le Secrétaire reçoit une demande tribale en vertu du paragraphe (1), autre qu'une demande tribale refusée en vertu du paragraphe (d), le Secrétaire doit :

effectuer tous les examens environnementaux nécessaires dans le cadre de l'accord ou du contrat et des activités proposées en vertu de l'accord ou du contrat et

conclure l'accord ou le contrat avec la tribu indienne en vertu du paragraphe (2).

(b) Modifications de conformité et modifications techniques

L'article 2 de la Tribal Forest Protection Act de 2004 (25 U.S.C. 3115a) est modifié :

dans les paragraphes (b)(1) et (f)(1), en supprimant l'article 347 de la Loi de 1999 sur les crédits du ministère de l'Intérieur et des agences connexes (16 USC 2104 note Public Law 105-277) (tel que modifié par l'article 323 of the Department of the Interior and Related Agencies Appropriations Act, 2003 (117 Stat. 275)) et insérant l'article 604 de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 (16 USC 6591c) et

au paragraphe (d), en supprimant le paragraphe (b)(1), le secrétaire peut et en insérant les alinéas (1) et (4)(B) du paragraphe (b), le secrétaire doit .

702. Gestion des terres forestières indiennes autorisée à inclure les terres du Système forestier national et les terres publiques connexes

L'article 305 de la National Indian Forest Resources Management Act ( 25 U.S.C. 3104 ) est modifié par adjonction à la fin du nouveau paragraphe suivant :

(c) Inclusion de certaines terres du système forestier national et terres publiques

À la demande d'une tribu indienne, le secrétaire concerné peut accepter de traiter les terres forestières fédérales comme des terres forestières indiennes aux fins de la planification et de la conduite des activités de gestion des terres forestières en vertu de la présente section si les terres forestières fédérales sont situées à l'intérieur ou principalement à l'intérieur d'une zone géographique. zone qui présente une caractéristique ou implique des circonstances principalement pertinentes pour cette tribu indienne, telles que les terres forestières fédérales cédées aux États-Unis par traité, les terres forestières fédérales dans les limites d'une réserve actuelle ou ancienne, ou les terres forestières fédérales considérées comme des terres tribales .

Dans le cadre de l'accord visant à traiter les terres forestières fédérales comme des terres forestières indiennes en vertu du paragraphe (1), le secrétaire concerné et la tribu indienne faisant la demande doivent :

prévoir un accès public continu applicable aux terres forestières fédérales avant l'accord, sauf que le secrétaire concerné peut limiter ou interdire cet accès au besoin

continuer à partager les revenus générés par les terres forestières fédérales avec les gouvernements étatiques et locaux soit—

aux conditions applicables au territoire forestier fédéral avant l'entente, y compris, le cas échéant, des versements de 25 % ou des versements de 50 % ou

au choix de la tribu indienne, selon des conditions convenues par la tribu indienne, le secrétaire concerné et les gouvernements des États et des comtés participant à un accord de partage des revenus pour les terres forestières fédérales

se conformer aux interdictions applicables à l'exportation de grumes non transformées récoltées sur les terres forestières fédérales

reconnaître tous les accords d'emprise en place sur les terres forestières fédérales avant le début des activités de gestion tribale

veiller à ce que tout le bois commercial retiré des terres forestières fédérales soit vendu sur une base concurrentielle et

coopérer avec l'agence nationale appropriée pour la pêche et la faune afin de parvenir à un accord mutuel sur la gestion des poissons et de la faune.

Traiter les terres forestières fédérales comme terres forestières indiennes aux fins de la planification et de la conduite des activités de gestion conformément au paragraphe (1) ne doit pas être interprété comme désignant les terres forestières fédérales comme terres forestières indiennes à d'autres fins.

Le terme Terres forestières fédérales signifie—

Terres du Système forestier national et

les terres publiques (telles que définies à l'article 103(e) de la Federal Land Policy and Management Act de 1976 ( 43 USC 1702(e) )), y compris les terres de Coos Bay Wagon Road Grant rétrocédées aux États-Unis conformément à la première section de la Loi du 26 février 1919 (40 Stat. 1179) et terres concédées aux chemins de fer de l'Oregon et de la Californie.

Le terme Secrétaire concerné signifie :

le secrétaire à l'Agriculture, en ce qui concerne les terres forestières fédérales visées au sous-alinéa (A)(i) et

le ministre de l'Intérieur, en ce qui concerne les terres forestières fédérales visées au sous-alinéa (A)(ii).

Le secrétaire à l'Intérieur et le secrétaire à l'Agriculture peuvent réaliser des projets de démonstration par lesquels des tribus indiennes ou des organisations tribales reconnues par le gouvernement fédéral peuvent contracter pour exécuter des fonctions administratives, de gestion et autres des programmes de la Tribal Forest Protection Act de 2004 (25 USC 3115a et suiv.) par le biais de contrats conclus en vertu de l'Indian Self-Determination and Education Assistance Act ( 25 USC 5304 et suiv.).

Rien dans ce titre, ou dans les modifications apportées par ce titre, ne doit être interprété comme interférant, diminuant ou entrant en conflit avec l'autorité, la juridiction ou la responsabilité de tout État d'exercer la gestion, le contrôle ou la réglementation primaires du poisson et de la faune sur terre. ou de l'eau à l'intérieur de l'État (y compris sur les terres publiques) en vertu de la loi de l'État.

VIII Accélération de la consultation interagences A Les plans forestiers ne sont pas considérés comme des actions fédérales majeures 801. Les plans forestiers ne sont pas considérés comme des actions fédérales majeures

L'élaboration, l'entretien, la modification et la révision d'un plan forestier ne doivent pas être considérés comme une action fédérale majeure aux fins de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 U.S.C. 4332 ).

B Consultation de l'agence 811. Consultation en vertu de la loi de 1974 sur la planification des ressources renouvelables des forêts et des parcours (a) En général

La section 6(d) de la Forest and Rangeland Renewable Resources Planning Act of 1974 ( 16 U.S.C. 1604(d) ) est modifiée :

en supprimant (d) Le secrétaire et en insérant ce qui suit :

(d) Participation et consultation du public

en ajoutant à la fin :

(2) Aucune consultation supplémentaire requise après l'approbation des plans de gestion des terres (A) En général

Nonobstant toute autre disposition de la loi, le Secrétaire n'est pas tenu d'engager une consultation en vertu de ce paragraphe ou de toute autre disposition de la loi (y compris la section 7 de la Loi sur les espèces en voie de disparition (16 USC 1536) et la section 402.16 du titre 50, Code of Federal Règlements (ou un règlement successeur)) en ce qui concerne—

si un plan de gestion des terres approuvé par le Secrétaire—

l'inscription d'une espèce sur la liste des espèces menacées ou en voie de disparition, ou une désignation d'habitat essentiel en vertu de la Endangered Species Act (16 U.S.C. 1531 et suiv.)

si le montant ou l'étendue des prélèvements spécifiés dans la déclaration des prélèvements accessoires est dépassé

si de nouvelles informations révèlent des effets de l'action qui peuvent affecter les espèces inscrites ou l'habitat essentiel d'une manière ou dans une mesure qui n'avait pas été envisagée auparavant ou

si l'action identifiée est subséquemment modifiée d'une manière qui cause un effet sur l'espèce inscrite ou l'habitat essentiel qui n'a pas été pris en compte dans l'avis biologique ou

toute disposition d'un plan de gestion des terres adopté tel que décrit à l'alinéa (i).

Rien dans ce paragraphe n'affecte l'exigence applicable du secrétaire de consulter le chef de tout autre ministère ou organisme fédéral :

concernant tout projet, y compris un projet réalisé ou proposé de réaliser dans une zone désignée comme habitat essentiel en vertu de la Endangered Species Act ( 16 U.S.C. 1531 et suiv.) ou

en ce qui concerne l'élaboration d'une modification à un plan de gestion des terres qui entraînerait un changement important dans le plan de gestion des terres.

(3) Plan de gestion des terres considéré comme une action non discrétionnaire

Aux fins de l'Endangered Species Act de 1973 (16 U.S.C. 1531 et suiv.), une activité de gestion forestière menée par le secrétaire concerné conformément à la présente loi doit être considérée comme une action non discrétionnaire.

(b) Définition de secrétaire conforme aux amendements

(1) Définition de secrétaire

L'article 3(a) de la Forest and Rangeland Renewable Resources Planning Act of 1974 ( 16 USC 1601(a) ) est modifié, dans la première phrase de l'article précédant le paragraphe (1), par l'insertion (appelé dans la présente loi le Secrétaire ) après Secrétaire de l' Agriculture .

La Forest and Rangeland Renewable Resources Planning Act of 1974 (16 U.S.C. 1600 et seq.) est modifiée, dans les sections 4 à 9, 12, 13 et 15, en supprimant le secrétaire de l'Agriculture à chaque endroit où il apparaît et en insérant le secrétaire .

812. Consultation en vertu de la Loi fédérale sur la politique et la gestion des terres de 1976

L'article 202 (f) de la Federal Land Policy and Management Act de 1976 ( 43 U.S.C. 1712 (f) ) est modifié :

en supprimant (f) Le secrétaire et en insérant ce qui suit :

en ajoutant à la fin :

(2) Aucune consultation supplémentaire requise après l'approbation des plans d'aménagement du territoire (A) En général

Nonobstant toute autre disposition de la loi, le Secrétaire n'est pas tenu d'engager une consultation en vertu de ce paragraphe ou de toute autre disposition de la loi (y compris la section 7 de la Loi sur les espèces en voie de disparition (16 USC 1536) et la section 402.16 du titre 50, Code of Federal Règlement (ou un règlement successeur)), en ce qui concerne—

l'inscription d'une espèce comme menacée ou en voie de disparition, ou une désignation d'habitat essentiel, conformément à la Loi sur les espèces en voie de disparition ( 16 USC 1531 et suiv.), si un plan d'utilisation des terres a été adopté par le secrétaire à la date de l'inscription ou désignation ou

toute disposition d'un plan d'aménagement du territoire adopté tel que décrit à l'alinéa (i).

(B) Effet du paragraphe (i) Définition de changement significatif

Dans ce sous-paragraphe, le terme changement important signifie un changement important au sens de l'article 219.13(b)(3) du titre 36, Code of Federal Regulations (tel qu'en vigueur à la date d'adoption du présent sous-paragraphe), sauf que :

toute référence contenue dans cet article à un plan d'aménagement du territoire est réputée être une référence à un plan d'aménagement du territoire

toute référence contenue dans cet article au Service des forêts est réputée être une référence au Bureau of Land Management et

toute référence contenue dans cette section à la loi nationale sur la gestion des forêts de 1976 (Public Law 94-588 90 Stat. 2949) est réputée être une référence à la présente loi.

Rien dans ce paragraphe n'affecte les exigences applicables du secrétaire de consulter le chef de tout autre ministère ou organisme fédéral :

concernant un projet réalisé, ou proposé de réaliser, à l'égard d'une espèce inscrite comme menacée ou en voie de disparition, ou dans une zone désignée comme habitat essentiel, conformément à la Endangered Species Act (16 U.S.C. 1531 et suiv.) ou

en ce qui concerne l'élaboration d'un nouveau plan d'aménagement du territoire ou la révision ou toute autre modification importante d'un plan d'aménagement du territoire existant.

(3) Plan d'aménagement du territoire considéré comme une action non discrétionnaire

Aux fins de l'Endangered Species Act de 1973 (16 U.S.C. 1531 et suiv.), une activité de gestion forestière menée par le secrétaire concerné conformément à la présente loi doit être considérée comme une action non discrétionnaire.

IX Divers A Dispositions relatives à la gestion des forêts 901. Clarification de l'autorité d'exclusion catégorique existante relative aux infestations d'insectes et de maladies

L'article 603(c)(2)(B) de la Healthy Forests Restoration Act of 2003 (16 USC 6591b(c)(2)(B)) est modifié en supprimant les groupes de régime d'incendie I, II ou III et en insérant le régime d'incendie I, Régime d'incendie II, Régime d'incendie III, Régime d'incendie IV ou Régime d'incendie V .

902. Révision du règlement sur les accords de consultation alternatifs

Au plus tard 90 jours après la date de promulgation du présent article, le ministre de l'Intérieur et le ministre du Commerce réviseront l'article 402.13 du titre 50, Code of Federal Regulations, pour :

autoriser les agences fédérales à conclure des accords de consultation alternatifs en vertu desquels l'agence fédérale peut déterminer si une action autorisée par cette agence est susceptible de nuire aux espèces inscrites ou à l'habitat essentiel et

si une agence détermine qu'une telle action n'affectera probablement pas négativement les espèces inscrites ou l'habitat essentiel conformément au paragraphe (1), ne pas exiger de cette agence qu'elle effectue une consultation formelle, une consultation informelle ou un accord écrit du US Fish and Wildlife Service ou du National Marine Service des pêches à l'égard de cette action.

903. Révision des règlements relatifs aux circonstances extraordinaires (a) Détermination des circonstances extraordinaires

Pour déterminer si des circonstances extraordinaires liées à une action proposée empêchent l'utilisation d'une exclusion catégorique, le Service forestier n'est pas tenu de :

examiner si une action proposée se situe dans une zone de nature sauvage potentielle

examiner si une action proposée affecte une espèce sensible du Service forestier

effectuer une analyse en vertu de la section 220.4(f) du titre 36, Code of Federal Regulations, de l'impact cumulatif de l'action proposée (tel que le terme est défini dans la section 1508.7 du titre 40, Code of Federal Regulations)

envisager une décision en vertu de l'article 7 de la Endangered Species Act de 1973 ( 16 U.S.C. 1536 ) qu'une action proposée peut affecter, mais n'est pas susceptible d'affecter négativement, des espèces menacées, en voie de disparition ou candidates, ou des habitats critiques désignés ou

envisager une détermination en vertu de l'article 7 de la Loi sur les espèces en voie de disparition de 1973 ( 16 USC 1536 ) qu'une action proposée peut affecter, et est susceptible d'affecter négativement les espèces candidates, menacées, en voie de disparition, ou l'habitat essentiel désigné si l'agence est en conformité avec la dispositions applicables de l'avis biologique.

Au plus tard 60 jours après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire à l'Agriculture publiera un avis de projet de réglementation visant à réviser l'article 220.6 (b) du titre 36, Code of Federal Regulations pour se conformer à cet article avec le paragraphe (a).

Dans le cadre de la réglementation proposée décrite au paragraphe (b), le secrétaire à l'Agriculture doit réviser l'article 220.5(a)(2) du titre 36, Code of Federal Regulations, pour prévoir que le Service forestier ne sera pas tenu d'examiner les propositions qui modifierait considérablement une zone de nature sauvage potentielle en tant que catégorie d'actions nécessitant normalement des déclarations d'impact environnemental.

Au plus tard 120 jours après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire à l'Agriculture publiera des règlements définitifs pour effectuer les révisions décrites aux paragraphes (b) et (c).

904. Conditions de déclassement de la route du Service forestier (a) Consultation avec le comté concerné

Chaque fois qu'une route à un ou deux systèmes de niveau d'entretien défini par le service forestier dans une zone désignée sujette aux incendies d'une unité du système forestier national est envisagée pour le déclassement, le superviseur forestier de cette unité du système forestier national doit :

consulter le gouvernement du comté contenant la route concernant les mérites et les conséquences possibles du déclassement de la route et

solliciter des alternatives possibles au déclassement de la route.

(b) Période précédant le déclassement

Un chemin de service forestier décrit au paragraphe (a) ne peut être déclassé sans l'approbation préalable du forestier régional.

905. Interdiction d'appliquer les exigences Eastside Screens sur les terres du Système forestier national (a) Abrogation des exigences Eastside Screens

Nonobstant toute autre disposition de la loi, le secrétaire à l'Agriculture doit immédiatement retirer la directive de gestion intérimaire établissant des normes riveraines, écosystémiques et fauniques pour la vente de bois (communément appelée exigences Eastside Screens), y compris toutes les versions précédentes ou associées de ces modifications.

À compter de la date de la promulgation de la présente loi, le secrétaire à l'Agriculture ne peut appliquer aux terres du Système forestier national aucune des modifications abrogées en vertu du paragraphe (a).

906. Utilisation de modifications au plan forestier propres au site pour certains projets et activités

Si le secrétaire concerné détermine que, pour mener un projet ou mener à bien une activité mettant en œuvre un plan forestier, un amendement au plan forestier est nécessaire, le secrétaire concerné doit exécuter cet amendement comme un amendement de plan non significatif par le biais du compte rendu de décision ou avis de décision pour le projet ou l'activité.

907. Modifications de la loi Knutson-Vandenberg (a) Dépôts de fonds des acheteurs de bois forestiers nationaux requis

L'article 3(a) de la loi du 9 juin 1930 (communément connu sous le nom de Knutson-Vandenberg Act 16 USC 576b(a) ), est modifié en supprimant le secrétaire et tout ce qui suit par l'intermédiaire de tout acheteur et en insérant ce qui suit : le secrétaire de l'Agriculture exigera de chaque acheteur .

(b) Conditions d'utilisation des dépôts

La section 3 de la loi du 9 juin 1930 (communément connue sous le nom de Knutson-Vandenberg Act 16 U.S.C. 576b ), est modifiée—

en frappant ces dépôts et en insérant ce qui suit :

Montants déposés en vertu du paragraphe (a)

en redésignant le paragraphe (c) en paragraphe (d) et

en insérant avant la sous-section (d), ainsi rebaptisée, la nouvelle sous-section (c) suivante :

Montants du fonds spécial établi en vertu du présent article—

doit être utilisé exclusivement pour mettre en œuvre les activités autorisées par le paragraphe (a) et

peut être utilisé n'importe où dans la région de service forestier à partir de laquelle les dépôts originaux ont été collectés.

Le secrétaire à l'Agriculture ne peut déduire les frais généraux des fonds collectés en vertu du paragraphe (a), sauf si cela est nécessaire pour financer le personnel du district des Rangers responsable de la planification et de la mise en œuvre des activités autorisées par le paragraphe (a).

908. Application de la norme et des lignes directrices sur l'arpentage et la gestion des mesures d'atténuation du Plan forestier du Nord-Ouest

La norme et les lignes directrices relatives à l'arpentage et à la gestion des mesures d'atténuation du Plan forestier du Nord-Ouest ne s'appliqueront pas aux terres du système forestier national ou aux terres publiques.

909. Reconstruction et réparation incluses dans les ententes de bon voisinage

L'article 8206(a)(3) de la loi agricole de 2014 (16 U.S.C. 2113a(a)(3)) est modifié—

à l'alinéa (ii), par suppression et

en renommant la clause (iii) en clause (iv) et

en insérant après le sous-alinéa (ii) le nouveau sous-alinéa suivant :

construction, reconstruction, réparation ou restauration de routes si nécessaire pour atteindre les objectifs du projet et

en modifiant le sous-paragraphe (B) pour se lire comme suit :

Le terme services de restauration des forêts, des parcours et des bassins versants n'inclut pas la construction, la modification, la réparation ou le remplacement de bâtiments ou d'ouvrages publics.

910. Exploitation forestière et opérations mécanisées

La Fair Labor Standards Act de 1938 ( 29 U.S.C. 201 et suiv.) est modifiée—

au paragraphe (l), en frappant le bien-être. et l'insertion du bien-être, et que l'emploi d'employés âgés de seize ou dix-sept ans dans une exploitation forestière ou mécanisée dans une profession que le ministre du Travail trouve et déclare particulièrement dangereuse pour l'emploi d'individus de cet âge ne doit pas être considéré comme constituent un travail oppressif des enfants si cet employé est employé par son parent ou par une personne se tenant à la place de son parent dans une exploitation forestière ou mécanisée détenue ou exploitée par ce parent ou cette personne. et

en ajoutant à la fin :

l'abattage, le débardage, le débardage, le chargement et le traitement du bois au moyen d'équipements autres que des tronçonneuses et des débardeurs à câble manuels

l'abattage du bois dans les opérations mécanisées

le tronçonnage ou la transformation de bois en rondins, poteaux, attaches, boulons, bois à pâte, bois chimique, bois excelsior, bois de corde, poteaux de clôture ou produits similaires

la collecte, le débardage, le triage, le chargement, le transport et le déchargement de ces produits dans le cadre de l'exploitation forestière

la construction, la réparation et l'entretien de routes ou de camps utilisés dans le cadre de l'exploitation forestière la construction, la réparation et l'entretien de machines ou d'équipements utilisés pour l'exploitation forestière et

d'autres travaux effectués en rapport avec l'exploitation forestière et

ne comprend pas l'utilisation manuelle de scies à chaîne pour abattre et traiter le bois et l'utilisation de débardeurs à câble pour amener le bois jusqu'au débarcadère.

désigne l'abattage, le débardage, le débardage, le chargement et la transformation du bois au moyen d'équipements autres que des tronçonneuses et des débusqueuses à câble manuelles et

comprend les processeurs d'arbres entiers, les processeurs de coupe à longueur, les ébrancheuses à flèche, les abatteuses-groupeuses à roues et à chenilles, les ébrancheuses à traction, les porteurs à roues et à chenilles, les déchiqueteuses, les broyeurs, les écorceuses mécaniques, les débusqueuses à grappin sur roues et sur chenilles, les débardeurs, les bulldozers, les excavatrices , et les chargeurs de journaux.

à l'article 13(c) ( 29 U.S.C. 211(c) ), en ajoutant à la fin ce qui suit :

Les dispositions de l'article 12 relatives au travail des enfants s'appliquent à un employé âgé de 16 ou 17 ans employé dans une exploitation forestière ou mécanisée dans une occupation que le ministre du Travail trouve et déclare particulièrement dangereuse pour l'emploi d'enfants âgés de 16 ans. ou 17, sauf lorsque cet employé est employé par son parent ou par une personne se tenant à la place de son parent dans une exploitation forestière ou mécanisée détenue ou exploitée par ce parent ou cette personne.

910A. Étude sur l'utilisation de véhicules aériens sans pilote pour appuyer l'intervention et la gestion des incendies de forêt (a) Étude requise

Le Secrétaire à l'Agriculture mènera une étude pour évaluer :

la faisabilité, la sécurité et la rentabilité de l'utilisation de véhicules aériens sans pilote à des fins de soutien à l'intervention et à la suppression des incendies de forêt ainsi qu'à la restauration et à la gestion des forêts et

l'effet que l'utilisation accrue de véhicules aériens sans pilote à de telles fins aura sur l'emploi.

Lors de la réalisation de l'étude, le secrétaire à l'Agriculture consultera les chefs d'autres agences fédérales impliquées dans la suppression des incendies de forêt et l'aviation, y compris le secrétaire à l'Intérieur, le secrétaire à la Sécurité intérieure, le secrétaire à la Défense et le secrétaire aux Transports.

Au plus tard deux ans après la date de promulgation de la présente loi, le secrétaire à l'Agriculture soumet au Congrès un rapport contenant les résultats de l'étude.

910B. Projet pilote pour la santé des forêts, l'amélioration des bassins versants et la restauration de l'habitat au Nouveau-Mexique (a) Création d'un projet pilote

Le secrétaire à l'agriculture, agissant par l'intermédiaire du chef du service forestier, mènera un projet pilote dans la forêt nationale de Lincoln, la forêt nationale de Cibola et la forêt nationale de Gila dans l'État du Nouveau-Mexique pour analyser et démontrer l'efficacité de divers outils et techniques. pour répondre aux préoccupations suivantes en matière de ressources naturelles :

L'éclaircissage pour la santé des forêts.

Le secrétaire à l'Agriculture, dans la réalisation du projet pilote établi en vertu du paragraphe (a), peut mener des enquêtes et des traitements sylvicoles appliqués, y compris :

les enquêtes sylvicoles menées aux fins de la collecte d'informations et de la recherche concernant les préoccupations relatives aux ressources naturelles décrites au paragraphe (a) et

(c) Objections à l'investigation ou au traitement sylvicole

Le Secrétaire ne peut pas effectuer une enquête ou un traitement sylvicole en vertu du présent article si un comté dans lequel une telle enquête ou un tel traitement serait mené s'oppose à une telle enquête ou un tel traitement.

d) Évaluation environnementale en vertu de la loi sur la politique nationale de l'environnement

Les activités de gestion forestière menées par le Secrétaire à l'agriculture en vertu du présent article sont une catégorie d'actions désignées par les présentes comme étant catégoriquement exclues de la préparation d'une évaluation environnementale ou d'une déclaration d'impact environnemental en vertu de l'article 102 de la National Environmental Policy Act de 1969 ( 42 USC 4332).

(e) Consultation en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition

Les activités de gestion forestière menées par le secrétaire à l'Agriculture en vertu du présent article sont soumises à l'article 123, y compris le paragraphe (b) de cet article.

Le secrétaire encourage une participation significative du public pendant la préparation d'une enquête ou d'un traitement sylvicole en vertu du présent article.

g) Résolution du programme pilote d'arbitrage

Une objection ou une protestation contre une activité d'aménagement forestier effectuée en vertu du présent article doit être traitée par le biais du programme d'arbitrage établi en vertu de l'article 311.

(2) Limitation du nombre d'arbitrages

Un arbitrage décrit au paragraphe (1) ne sera pas pris en compte dans la limitation du nombre d'arbitrages en vertu de l'article 311(a)(3).

Le pouvoir d'exécuter le présent article prend fin à la date qui tombe 7 ans après la date de l'adoption du présent article.

B Oregon and California Railroad Grant Lands et Coos Bay Wagon Road Grant Lands 911. Amendements à la loi du 28 août 1937

La première section de la loi du 28 août 1937 (50 Stat. 874 43 U.S.C. 2601 et suiv.), est modifiée—

en frappant le principe du rendement soutenu et en insérant le principe du rendement soutenu

en frappant des installations et en insérant des installations et

en rayant Ce bois desdits terrains d'un montant et en insérant Ce bois desdits terrains dans le montant qui est le plus élevé de : .

912. Oregon and California Railroad Grant Lands et Coos Bay Wagon Road Grant accordent des droits d'accès permanents (a) Création de droits d'accès permanents requise

Nonobstant toute autre disposition de la loi, à la date de la promulgation du présent article, les permis, concessions et accords d'emprise routière réciproques délivrés à un propriétaire foncier privé par le ministre de l'Intérieur en vertu de la sous-partie 2812 de la partie 2810 du titre 43, Code of Federal Regulations, ou son règlement prédécesseur deviendront des droits d'accès permanents qui sont enregistrables et qui courront avec le terrain.

Au plus tard 60 jours après la date d'entrée en vigueur de la présente loi, les permis, subventions et accords d'emprise routière réciproque décrits au paragraphe (a) doivent être modifiés pour refléter les droits d'accès permanents requis en vertu du paragraphe (a) ) et enregistré par le ministre de l'Intérieur de chaque comté où sont situés les terrains. Aucune autre modification ne doit être apportée à ces permis, subventions et ententes d'emprise.

913. Gestion des terres du Bureau of Land Management dans l'ouest de l'Oregon (a) En général

Toutes les terres publiques gérées par le Bureau of Land Management dans le district du Nord-Ouest, le district de Roseburg, le district de Coos Bay, le district de Medford et la zone de ressources de Klamath du district de Lakeview dans l'État de l'Oregon seront désormais gérées conformément au titre I de la loi du 28 août 1937 ( 43 USC 1181a à 1181e). Sauf dans les cas prévus au paragraphe (b), tous les revenus produits par ces terres seront déposés au Trésor des États-Unis dans le fonds de concession de terres de l'Oregon et de la Californie et seront soumis aux dispositions du titre II de la loi d'août 28, 1937 ( 43 USC 1181f ).

La sous-section (a) ne s'applique pas à—

la zone naturelle exceptionnelle de Yaquina Head établie en vertu de l'article 119 de la loi publique 96-199 ( 43 U.S.C. 1783 )

terres gérées en vertu de la Wild and Scenic Rivers Act ( 16 U.S.C. 1271 et suiv.)

les terres gérées en vertu de la Wilderness Act ( 16 U.S.C. 1131 et suiv.) et

terres gérées en vertu de la National Trails System Act (16 U.S.C. 1241 et suiv.).

(2) Certains revenus exclus

La sous-section (a) ne s'applique pas aux revenus qui doivent être déposés dans le fonds de subvention de Coos Bay Wagon Road conformément aux sections 1 à 4 de la loi du 24 mai 1939 (43 U.S.C. 2621-2624).

C Innovation Bois 921. Définitions

(1) Produit en bois innovant

Le terme produit de bois innovant désigne un type de composant ou de système de construction qui utilise de grandes constructions en bois à panneaux, y compris le bois massif.

Le terme bois massif comprend :

bois de sciage stratifié et

Le terme Secrétaire désigne le Secrétaire à l'Agriculture, agissant par l'intermédiaire de la zone adjointe Recherche et Développement et de la zone adjointe Foresterie d'Etat et Privée du Service Forestier.

Le terme grand bâtiment en bois désigne un bâtiment conçu pour être :

construit en bois massif et

plus de 85 pieds de hauteur.

922. Clarification du programme de recherche et développement pour la construction de bâtiments en bois (a) En général

Le secrétaire mènera une recherche et un développement axés sur les performances, une formation et une assistance technique dans le but de faciliter l'utilisation de produits du bois innovants dans la construction de bâtiments en bois aux États-Unis.

En exécutant la sous-section (a), le Secrétaire doit :

après avoir reçu des commentaires et des conseils de l'industrie des produits du bois, des organisations de conservation et des établissements d'enseignement supérieur, et en collaboration avec eux, mener des activités de recherche et développement, d'éducation et d'assistance technique au Laboratoire des produits forestiers ou par l'intermédiaire de la zone adjointe de l'État et de la foresterie privée qui atteint des objectifs de performance mesurables pour la réalisation des priorités décrites à la sous-section (c) et

après coordination et collaboration avec l'industrie des produits du bois et les organisations de conservation, accorder des subventions compétitives aux établissements d'enseignement supérieur pour mener des activités de recherche et développement, d'éducation et d'assistance technique qui répondent à des objectifs de performance mesurables pour la réalisation des priorités décrites dans la sous-section (c).

La recherche et le développement, l'éducation et l'assistance technique menés en vertu du paragraphe (a) doivent donner la priorité à :

des moyens d'améliorer la commercialisation des produits du bois innovants

analyser la sécurité des matériaux de construction en bois de grande taille

calculs par le Laboratoire des Produits Forestiers de l'empreinte environnementale du cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières jusqu'au processus de fabrication, de la construction de bâtiments en bois de grande hauteur

analyser des méthodes pour réduire l'empreinte environnementale du cycle de vie de la construction de bâtiments en bois de grande hauteur

analyser les implications potentielles de l'utilisation de produits du bois innovants dans la construction de bâtiments sur la faune et la

un ou plusieurs autres domaines de recherche identifiés par le Secrétaire, en consultation avec les organisations de conservation, les établissements d'enseignement supérieur et l'industrie des produits du bois.

Dans la mesure du possible, les objectifs de performance mesurables pour la recherche et le développement, l'éducation et l'assistance technique menés en vertu de la sous-section (a) doivent être réalisables dans un délai de 5 ans.

X Catastrophe majeure pour les feux de forêt sur les terres fédérales 1001. Feu de forêt sur les terres fédérales

L'article 102 (2) de la loi Robert T. Stafford sur les secours en cas de catastrophe et l'assistance d'urgence ( 42 U.S.C. 5122 (2) ) est modifié :

par la suppression de (2) et tout ce qui suit par des moyens et l'insertion de ce qui suit :

(2) Catastrophe majeure (A) Catastrophe majeure

Le terme catastrophe majeure signifie

en ajoutant à la fin :

(B) Catastrophe majeure pour feu de forêt sur les terres fédérales

Le terme catastrophe majeure pour les incendies de forêt sur les terres fédérales signifie tout incendie de forêt ou incendies de forêt qui, selon la détermination du président en vertu de l'article 802, justifie une assistance en vertu de l'article 803 pour compléter les efforts et les ressources du ministère de l'Intérieur ou du ministère de l'Agriculture.

sur des terres non fédérales en vertu d'un accord de protection contre les incendies ou d'un accord de coopération.

1002. Déclaration d'un sinistre majeur pour feu de forêt sur les terres fédérales

Le Robert T. Stafford Disaster Relief and Emergency Assistance Act ( 42 U.S.C. 5170 et suiv.) est modifié par l'ajout à la fin de ce qui suit :

VIII Catastrophe majeure pour incendies de forêt sur les terres fédérales 801. Définitions

Le terme Terre fédérale signifie :

tout terrain relevant de la compétence du ministère de l'Intérieur et

toute terre sous la juridiction du Service des forêts des États-Unis.

(2) Agences fédérales de gestion des terres

Le terme agences fédérales de gestion des terres signifie :

le Bureau de la gestion des terres

le service des parcs nationaux

le Bureau des affaires indiennes

le Fish and Wildlife Service des États-Unis et

le Service des forêts des États-Unis.

(3) Opérations d'extinction des feux de forêt

Le terme opérations de suppression des incendies de forêt désigne les aspects d'urgence et imprévisibles de la lutte contre les incendies de forêt, y compris le soutien, l'intervention, les activités de stabilisation d'urgence et d'autres activités de gestion des urgences de la lutte contre les incendies de forêt sur les terres fédérales (ou sur les terres non fédérales en vertu d'un accord de protection contre les incendies ou d'une coopérative accord) par les agences fédérales de gestion des terres couvertes par la sous-activité de suppression des incendies de forêt du compte Wildland Fire Management ou le compte FLAME Wildfire Suppression Reserve Fund des agences fédérales de gestion des terres.

802. Procédure de déclaration d'un sinistre majeur pour feu de forêt sur les terres fédérales (a) En général

Le secrétaire de l'intérieur ou le secrétaire de l'agriculture peut soumettre une demande au président conformément aux exigences de ce titre pour une déclaration par le président qu'une catastrophe majeure pour les incendies de forêt existe sur les terres fédérales.

Une demande de déclaration par le président qu'une catastrophe majeure pour les incendies de forêt sur les terres fédérales existe doit :

être faite par écrit par le secrétaire respectif

certifie que le montant affecté au cours de l'exercice en cours pour les opérations de suppression des incendies de forêt des agences fédérales de gestion des terres sous la juridiction du secrétaire respectif, net de toute annulation simultanée des fonds de suppression des incendies de forêt, augmente le solde total non engagé des montants disponibles pour la suppression des incendies de forêt d'un montant égal ou supérieur aux coûts totaux moyens engagés par les agences fédérales de gestion des terres par an pour les opérations de suppression des feux de forêt, y compris les coûts de suppression dépassant les montants appropriés, au cours des dix derniers exercices

certifie que le montant disponible pour les opérations de suppression des incendies de forêt des agences fédérales de gestion des terres sous la juridiction du secrétaire respectif sera engagé au plus tard 30 jours après que ce secrétaire a informé le président que les fonds de suppression des incendies de forêt seront épuisés pour financer la suppression des incendies de forêt en cours et anticipée les opérations liées au feu de forêt sur lesquelles se fonde la demande de déclaration de sinistre majeur pour feu de forêt sur les terres fédérales en vertu du présent titre et

préciser le montant requis au cours de l'exercice en cours pour financer les opérations d'extinction des feux de friches liées aux feux de friches sur lesquelles se fonde la demande de déclaration de sinistre majeur pour feux de friches sur les terres fédérales en vertu du présent titre.

Sur la base de la demande du secrétaire respectif en vertu de ce titre, le président peut déclarer qu'il existe une catastrophe majeure pour les incendies de forêt sur les terres fédérales.

803. Aide aux feux de forêt sur les terres fédérales (a) En général

En cas de catastrophe majeure causée par des incendies de forêt sur des terres fédérales, le président peut transférer des fonds, uniquement à partir du compte établi conformément au paragraphe (b), au secrétaire de l'Intérieur ou au secrétaire à l'Agriculture pour mener des opérations d'extinction des incendies de forêt sur les terres fédérales (et non -Terres domaniales en vertu d'une entente de protection contre les incendies ou d'une entente de coopération).

(b) Compte des opérations d'extinction des feux de forêt

Le président établit un compte spécifique pour l'aide disponible en vertu d'une déclaration prévue à l'article 802. Ce compte ne peut être utilisé que pour financer l'aide en vertu du présent titre.

L'aide disponible en vertu d'une déclaration en vertu de l'article 802 est limitée au transfert du montant demandé en vertu de l'article 802(b)(4). L'aide disponible pour le transfert ne doit pas dépasser le montant contenu dans le compte des opérations d'extinction des feux de forêt établi conformément au paragraphe (b).

Les fonds en vertu du présent article seront transférés du compte des opérations de suppression des feux de forêt à la sous-activité de suppression des feux de forêt du compte de gestion des feux de forêt.

(d) Interdiction d'autres transferts

Sauf dans les cas prévus dans le présent article, aucun fonds ne peut être transféré vers ou depuis le compte établi conformément au paragraphe (b) vers ou depuis un autre fonds ou compte.

(e) Remboursement pour les opérations d'extinction des feux de forêt sur des terres non fédérales

Si les montants transférés en vertu du paragraphe (c) sont utilisés pour mener des opérations de suppression des incendies de forêt sur des terres non fédérales, le secrétaire respectif doit :

obtenir le remboursement du coût de ces opérations de suppression des incendies de forêt menées sur les terres non fédérales et

virer les sommes reçues à titre de remboursement au compte des opérations d'extinction des feux de forêt établi conformément au paragraphe (b).

(f) Exigences annuelles de comptabilité et de rapport

Au plus tard 90 jours après la fin de chaque exercice pour lequel une aide est reçue en vertu du présent article, le secrétaire respectif doit soumettre aux commissions de l'agriculture, des crédits, du budget, des ressources naturelles, des transports et de l'infrastructure de la Chambre des représentants et les commissions de l'agriculture, de la nutrition et des forêts, des crédits, du budget, de l'énergie et des ressources naturelles, de la sécurité intérieure et des affaires gouvernementales et des affaires indiennes du Sénat, et mettent à la disposition du public un rapport comprenant les éléments suivants :

Les facteurs fondés sur les risques qui ont influencé les décisions de gestion concernant les opérations de suppression des incendies de forêt des agences fédérales de gestion des terres sous la juridiction du secrétaire concerné.

Discussion spécifique d'un échantillon statistiquement significatif de grands incendies, dans lequel chaque incendie est analysé pour les facteurs de coûts, l'efficacité des techniques de gestion des risques, les impacts positifs ou négatifs résultants des incendies sur le paysage, l'impact des investissements dans la préparation, les actions correctives suggérées, etc. d'autres facteurs que le secrétaire respectif juge appropriés.

Dépenses totales pour les opérations de suppression des incendies de forêt des agences fédérales de gestion des terres sous la juridiction du secrétaire respectif, ventilées par taille des incendies, coût, emplacement régional et autres facteurs que ce secrétaire juge appropriés.

Toutes autres questions que le secrétaire respectif juge appropriées.

Rien dans ce titre n'empêchera le secrétaire à l'Intérieur, le secrétaire à l'Agriculture, la tribu indienne ou un État de recevoir une assistance par le biais d'une déclaration faite par le président en vertu de la présente loi lorsque les critères d'une telle déclaration ont été remplis.

Aucun fonds ne peut être transféré vers ou depuis les comptes d'opérations de suppression des incendies de forêt des agences fédérales de gestion des terres visés à l'article 801 (3) de la Loi sur les secours en cas de catastrophe et d'urgence de Robert T. Stafford vers ou depuis un compte ou une sous-activité de la gestion fédérale des terres. organismes, tels que définis à l'article 801(2) de cette loi, qui ne sert pas à couvrir le coût des opérations d'extinction des feux de forêt.

XI Disaster Relief and Wildfire Adjustment 1101. Augmentation de l'ajustement maximal pour tenir compte du financement des incendies de forêt

L'article 251(b)(2)(D) de l'équilibre budgétaire et du contrôle d'urgence des déficits de 1985 est modifié :

à l'alinéa (i), par suppression du sous-alinéa (I) et par insertion de ce qui suit :

la moyenne au cours des 10 dernières années (à l'exclusion des années les plus élevées et les plus basses) de la somme de—

financement fourni pour les secours en cas de catastrophe (tel que ce terme est défini à la date précédant immédiatement la date de promulgation de la loi fédérale sur les forêts résilientes de 2017)

financement non urgent fourni pour la suppression des incendies de forêt et d'autres activités liées aux incendies de forêt dans le cadre des comptes du Fonds de réserve pour la lutte contre les incendies de forêt et de lutte contre les incendies de forêt FLAME du ministère de l'Agriculture et du ministère de l'Intérieur et

10 pour cent du financement pour les secours en cas de catastrophe désignés comme une situation d'urgence en vertu du sous-alinéa (A)(i) et

à l'alinéa (ii), en abrogeant la Loi sur le contrôle budgétaire de 2011 et en insérant la Loi sur les forêts fédérales résilientes de 2017 et

par la suppression de l'alinéa (iii) et l'insertion de ce qui suit :

Aux fins du présent alinéa, le terme secours en cas de catastrophe signifie :

les activités menées conformément à une décision prise en vertu de l'article 102 (2) de la loi Robert T. Stafford sur les secours en cas de catastrophe et l'assistance d'urgence ( 42 U.S.C. 5122 (2) ) ou

les montants mis à disposition, conformément à une déclaration en vertu de l'article 802 de cette loi qu'il existe une catastrophe majeure pour les incendies de forêt sur les terres fédérales, au compte des opérations de suppression des incendies de forêt établi en vertu de l'article 803 de cette loi.


Liste : Les 20 plus grands incendies de forêt de l'histoire de la Californie

Partagez ceci :

L'incendie de Kincade, menaçant les villes du comté de Sonoma et provoquant des évacuations majeures, s'est étendu à 66 231 acres lundi matin. C'est plus du double de la taille de la ville de San Francisco. Jusqu'à présent, cependant, l'incendie n'est pas encore parmi les 20 plus importants de l'histoire de la Californie moderne. La liste, classée par hectares brûlés :

1) Complexe de Mendocino – juillet 2018 – Comté de Colusa, Comté de Lake,
Comté de Mendocino et comté de Glenn - 459 123 acres, 280 structures détruites, 1 décès

Un pompier de Cal Fire surveille un feu arrière tout en combattant l'incendie du complexe de Medocino le 7 août 2018 près de Ldoga, en Californie. (Photo de Justin Sullivan/Getty Images)

2) Thomas – décembre 2017 – Ventura et comtés de Santa Barbara – 281 893 acres, 1 063 structures détruites, 2 décès

Des flammes s'approchent d'une maison alors que le Thomas Fire avance vers les communautés balnéaires du comté de Santa Barbara le 10 décembre 2017 à Carpinteria, en Californie. (Photo de David McNew/Getty Images)

3) Cedar – Octobre 2003 – Comté de San Diego – 273 246 acres, 2 820 structures détruites, 15 décès

Un pompier de San Jose combat une partie de l'incendie de cèdre à l'aide d'un jet d'eau au sommet d'un camion de pompiers le 27 octobre 2003 près de Lakeside à San Diego, en Californie. (Photo de Donald Miralle/Getty Images)

4) Rush – août 2012 – Lassen County – 271 911 acres en Californie, 43 666 acres au Nevada, 0 structures détruites, 0 décès

5) Rim – août 2013 – Comté de Tuolumne – 257 314 acres, 112 structures détruites, 0 décès

Des détenus pompiers marchent le long de l'autoroute 120 après une opération d'épuisement professionnel alors que les pompiers continuent de lutter contre le Rim Fire près du parc national de Yosemite, en Californie, le dimanche 25 août 2013. (AP Photo/Jae C. Hong)

6) Zaca – juillet 2007 – Comté de Santa Barbara – 240 207 acres brûlés, 1 structure détruite, 0 décès

L'incendie de Zaca, qui brûle dans les montagnes au nord de Santa Barbara, en Californie, illumine la fumée recouvrant le sommet de la montagne tandis que des incendies plus petits descendent vers les maisons rurales, les ranchs et les terrains de camping le long de Paradise Road, le samedi 4 août 2007, comme on le voit dans ce exposition en accéléré. (Photo AP/ Michael A. Mariant)

7) Carr – juillet 2018 – Comtés de Shasta et Trinity – 229 651 acres, 1 614 structures détruites, 8 décès

L'activité de brûlage de Carr Fire augmente le long de la route 299 près de la limite du comté de Trinithy-Shasta, près de Lewiston, en Californie, le dimanche 29 juillet 2018. (Karl Mondon/Bay Area News Group Archives)

8) Matilija – Septembre 1932 – Comté de Ventura – 220 000 acres brûlés, 0 structures détruites, 0 décès

9) Sorcière – octobre 2007 – Comté de San Diego – 197 990 acres, 1 650 structures détruites, 2 morts

Un hélicoptère se prépare à larguer de l'eau sur le Witch Fire le 23 octobre 2007 dans la région de Del Dios à Escondido, en Californie. (Photo de Sandy Huffaker/Getty Images)

10) Complexe Klamath – juin 2008 – Comté de Siskiyou – 192 038 acres, 0 structures détruites, 2 décès

11) Marble Cone – juillet 1977 – Monterey County – 177 866 acres, 0 structures détruites, 0 décès

Pompiers à l'incendie de Marble Cone à Big Sur le 15 août 1977. (Archives du Monterey County Herald)

12) Laguna – Septembre 1970 – San Diego – 175 425 acres, 382 structures détruites, 5 morts

13) Complexe du bassin – juin 2008 – Comté de Monterey, 162 818 acres, 58 structures, 0 décès

L'incendie du complexe du bassin sur le côté est de la route 1 près de l'institut Esselen dans le comté de Monterey le lundi 7 juillet 2008. (Vern Fisher/Monterey County Herald)

14) Jour – Septembre 2006 – Comté de Ventura – 162 702 acres, 11 structures détruites, 0 décès

Un membre d'équipage du California Department of Forestry allume un retour de flamme pour essayer d'empêcher le Day Fire d'atteindre l'Interstate 5 le mardi 12 septembre 2006, près de Castaic, Californie (AP Photo/The Ventura Star, Juan Carlo)

15) Station – août 2009 – Los Angeles County – 160 557 acres, 209 structures détruites, 2 décès

Les pompiers du comté de Los Angeles nettoient les points chauds alors qu'ils combattent l'incendie de la station le 30 août 2009 à Acton, en Californie. (Photo de Justin Sullivan/Getty Images)

16) Camp – novembre 2018 – Butte County – 153 336 acres, 18 804 structures détruites, 86 décès

Le panache massif du feu de camp, brûlant dans le Feather River Canyon et près de Paradise, flotte au-dessus de la vallée de Sacramento, vu de Chico le jeudi 8 novembre 2018. (David Little/Bay Area News Group)

17) Rugueux – juillet 2015 – Fresno County – 151 623 acres, 4 structures détruites, 0
des morts

18 McNally -Juillet 2002 – Comté de Tulare -150 696 acres, 17 structures détruites, 0 décès

Les flammes du feu McNally se reflètent dans la fourche nord de la rivière Kern le 23 juillet 2002 dans la forêt nationale de Sequoia au nord de Kernville, en Californie. (Photo de David McNew/Getty Images)

19) Complexe Stanislaus – août 1987 – Comté de Tuolumne – 145 980 acres, 28 structures détruites, 1 décès

20) Complexe Big Bar – Août 1999 – Trinity County – 140 948 acres, 0 structures détruites, 0 décès

En regardant vers le sud-ouest de la réserve indienne de Hoopa Valley à environ 50 miles à l'est d'Eureka, en Californie, une épaisse couche de fumée semblable à du brouillard dérive loin vers le sud-ouest alors que les feux de forêt du complexe Big Bar continuent de brûler le 7 octobre 1999. (AP Photo/Times-Standard, Shaun Walker)


Les prétendants

Une fois de plus, Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) et Primož Roglič (Jumbo-Visma) seront les principaux favoris pour le titre. Les deux font partie des grimpeurs les plus forts du peloton et sont également des leaders mondiaux du contre-la-montre, ce qui pourrait s'avérer décisif avec deux tests contre la montre qui attendent les coureurs.

La paire a connu des débuts stellaires jusqu'en 2020, avec des victoires de Poga à l'UAE Tour, à Tirreno-Adriatico et à Liège-Bastogne-Liège, tandis que Roglié a remporté trois victoires à Paris-Nice et au général à Itzulia Pays basque.

Le principal défi du duo slovène devrait venir d'Ineos Grenadiers, menés par le vainqueur 2018 Geraint Thomas et le champion 2019 du Giro d'Italia Richard Carapaz. Le Gallois a récemment terminé troisième au Critérium du Dauphiné et semble le mieux placé pour défier à la fois les montagnes et les contre-la-montre, tandis que Carapaz est sans doute le grimpeur le plus fort.

Le triumvirat de Movistar sera dirigé cette année par la nouvelle recrue Miguel & Aacutengel López, aux côtés d'Enric Mas et d'Alejandro Valverde. Le Colombien avait l'air en forme dominante au Mont Ventoux Dénivéle Challenge en juin et espère améliorer sa sixième place en 2020.

Son compatriote Nairo Quintana est triple podium sur le Tour et de nouveau en tête d'Arkéa-Samsic. Il a remporté la Vuelta Asturias en début d'année mais n'était pas en forme au Dauphiné.

Un autre Colombien à surveiller est Rigoberto Urán d'EF Education-Nippo, qui a terminé deuxième en 2017 et a pris deux top 10 depuis. Son coéquipier et compatriote Sergio Higuita pourrait devenir le leader de l'équipe cette année.

Ailleurs, attention à Ben O'Connor (AG2R Citroën), David Gaudu (Groupama-FDJ), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Jack Haig (Bahrain Victorious), Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe ( Deceuninck-QuickStep), Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Simon Yates (Team BikeExchange). Ils sont tous susceptibles d'être dans la bataille du top 10 du classement général, bien que se battre pour les premières places semble un peu plus difficile.

Enfin, la bataille pour les victoires au sprint et le maillot vert s'annonce grande ouverte, avec Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) face aux défis de Wout van Aert (Jumbo-Visma), Caleb Ewan (Lotto Soudal), Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious), Tim Merlier et Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), Elia Viviani (Cofidis), Giacomo Nizzolo (Qhubeka Assos), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Cees Bol (Team DSM), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), etc. .


Ressources

Test de pratique SAT 5

Simulez le jour du test avec un test de pratique officiel. Ensuite, notez votre test. Les réponses sont accompagnées d'explications afin que vous puissiez apprendre de vos erreurs.

Test de pratique SAT 5

Simulez le jour du test avec un test de pratique officiel. Ensuite, notez votre test. Les réponses sont accompagnées d'explications afin que vous puissiez apprendre de vos erreurs.

Test de pratique SAT 5

Ce test pratique officiel SAT complet a été rédigé par les mêmes personnes qui ont rédigé le SAT. Téléchargez-le pour commencer.

Feuille de réponses au test de pratique SAT

Téléchargez et imprimez cette feuille de réponses pour passer le test pratique complet. Il sera un peu différent de celui que vous utiliserez lorsque vous passerez le SAT officiel, mais les règles sont les mêmes : utilisez un crayon n°2, remplissez complètement les cercles et suivez votre place pour ne pas vous faire trébucher up si vous sautez une question.

Essai pratique SAT 5

Prenez le SAT complet - téléchargez la question à développement pratique et analysez un texte source authentique.

Explications des réponses au test de pratique SAT 5

Téléchargez les réponses - et les explications qui montrent pourquoi elles ont raison - pour le test de pratique SAT 5.


Pourquoi l'horloge de la dette est importante

La dette nationale des États-Unis est la somme de toutes les dettes impayées du gouvernement fédéral. C'est une accumulation des déficits budgétaires de chaque année. En octobre 2020, environ les trois quarts étaient de la dette publique. Cela est détenu par des particuliers, des entreprises et des gouvernements étrangers qui ont acheté des bons du Trésor, des billets et des obligations. Le gouvernement se doit le reste, principalement à la Sécurité sociale et à d'autres fonds fiduciaires.

L'horloge de la dette montre combien le gouvernement américain doit à ses citoyens, aux autres pays et à lui-même. La plupart des recettes fédérales proviennent des impôts des particuliers. Le gouvernement compte sur vous pour rembourser la dette un jour. Les entreprises vous répercutent leurs coûts fiscaux en augmentant les prix. En d'autres termes, vous, vos enfants et vos petits-enfants devez payer 100 % de la dette en augmentant les impôts. Le fardeau fiscal plus élevé que le niveau de la dette américaine entraîne atténue les attentes. C'est une grande menace pour la qualité de vie des générations futures.

Une grande partie de la dette est financée par des prêts de gouvernements étrangers. Cela leur donne une voix dans ce qui se passe aux États-Unis. Lorsque la dette approche du plafond de la dette, les politiciens doivent voter pour augmenter ce plafond. Depuis 2011, lorsque la crise du plafond de la dette a entraîné l'adoption de la loi sur le contrôle budgétaire de 2011, le plafond de la dette a été suspendu en 2013 (deux fois), 2014, 2015 et 2017 (deux fois). La loi budgétaire bipartite de 2018 a résolu la situation de la limite d'endettement jusqu'en mars 2019, date à laquelle la limite a été suspendue et réinitialisée. La loi budgétaire bipartite de 2019, promulguée le 2 août, a suspendu le plafond de la dette jusqu'au 31 juillet 2021.


Caractéristiques du 24 août.

24 août Zodiac appartient au premier décan de la VIERGE (23 août-2 septembre). Ce décan est fortement influencé par la planète Mercure. Ceci est représentatif des personnes attentionnées et affectueuses comme la Vierge et bavardes et sociables comme Mercure. On dit que ce décan magnifie toutes les caractéristiques du signe du zodiaque Vierge, à la fois positives et négatives.

Être né le 24 du mois montre de l'exubérance, de l'imagination et du charme mais aussi une grande attention et une grande responsabilité. La numérologie du 24 août est le 6. Ce nombre révèle la responsabilité, l'affection et une approche domestique de la vie. Les Vierges associées au chiffre 6 aiment passer du temps avec les familles et créer un environnement sûr pour ceux qu'elles aiment.

Août est le dernier mois d'été dans l'hémisphère nord, apportant des vacances et des journées très chaudes et tendues. Les personnes nées en août sont extraverties et persévérantes. 24 août Les gens du zodiaque sont charmants et mystérieux. Les symboles d'août incluent le péridot et le sardonyx comme pierres précieuses et le glaïeul et le pavot comme plantes. Le nom vient d'Auguste César, l'empereur romain.


Catastrophes naturelles récentes | Calamités | Dangers

Cette liste contient toutes les catastrophes naturelles majeures aux États-Unis en 2020 avec un rapport détaillé.

  • Obtenir le lien
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • E-mail
  • Autres applications

Étiquettes

  • Obtenir le lien
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • E-mail
  • Autres applications

Commentaires

Contactez-nous pour des solutions d'insonorisation marine, y compris des moteurs de bateaux et de yachts à Perth, en Australie occidentale.
Solutions acoustiques marines

Nous fournissons des panneaux d'insonorisation et des solutions acoustiques pour le contrôle du bruit dans votre maison ou votre bureau à travers l'ouest de l'Australie.
Solutions de panneaux acoustiques Perth

Poste un commentaire

Votre avis est important pour nous!

Nous invitons tous nos lecteurs à partager avec nous leurs points de vue sur cet article sur la catastrophe naturelle.

Avis de non-responsabilité : les commentaires publiés ci-dessous proviennent de lecteurs. Ils ne représentent en aucun cas le point de vue de Disaster-Report.com. C'est un forum public.
Les vues ci-dessous peuvent être surveillées pour le contenu inapproprié. Veuillez noter que votre adresse e-mail n'apparaîtra PAS sur le site. Lisez notre politique de confidentialité ici.

Le rapport de catastrophe rapporte les nouvelles récentes sur les catastrophes naturelles 24 heures sur 24. Une liste quotidienne des catastrophes naturelles (publiée tous les jours) comprend des détails sur toutes (presque) les catastrophes naturelles survenues dans le monde. Cliquez pour la liste des catastrophes naturelles récentes.


Voir la vidéo: Complément denquête. Notes de frais, resquille: les rois de la triche - 18 avril 2019 France 2


Commentaires:

  1. Zionah

    Merci pour une belle société.

  2. Frick

    C'est évident, tu n'as pas tort

  3. Rodas

    Vous faites une erreur. Discutons de cela. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  4. Stoke

    Talent, tu ne diras rien ..

  5. Ramm

    Félicitations, idée géniale

  6. Sazshura

    Ouais!

  7. Nemo

    N'a pas compris tous.

  8. Yusef

    Bravo, c'est l'idée tout simplement excellente



Écrire un message